Les Français ne croient pas les chiffres des FAI

On connaît tous la propension de nos fournisseurs d'accès à Internet à vanter dans leurs opérations marketing des chiffres toujours plus gros, sous couvert d'être théoriques. Cette escalade entre les FAI aurait-elle finalement renforcé la crédulité des Français ? Il semblerait bien que non...

Si les utilisateurs confirmés et autres institutions spécialisées (comme l’Arcep) pointent régulièrement du doigt les différences entre débits annoncé et constaté, les autres, eux, ne semblent pas trop s’en émouvoir. Selon une étude menée par OnePoll pour Letamis.fr (sur un panel de 1 000 sondés), un Français sur deux n’a pas connaissance de ces écarts, 78% ont cela dit remarqué des pertes de débit au point qu’un sur trois ait envisagé de changer d’opérateur.

47% des sondés semblent bien avoir des soupçons quant au débit réel de leur ligne, ce qui ne semble pas poser davantage de souci puisque la majorité n’a jamais testé sa ligne et que 41% ne connaissent même pas le débit annoncé par leur FAI.

Pas au courant de la situation réelle mais parfaitement au fait que tout n’est que poudre aux yeux et pourtant, les Français s’en contentent ? La chose est plausible, d’autant plus que le critère le plus intéressant dans le choix d’une offre Internet reste le prix. Ce qui explique probablement le « mauvais » débit moyen de connexion (5,1Mb/s, 38ème place mondiale).

Espérons que l’arrêté en vigueur à la fin de l’année permette de mettre un terme à toutes ces formulations trompeuses – rien n’est moins sûr cela dit quand on voit la guerre menée à l' »illimité » -.

Tags :Sources :Les Numériques
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le « mauvais » débit moyen de connexion serait à mettre en parallèle avec le taux de couverture du haut débit, on serait p’tet plus haut dans le classement.

  2. je suis en plein centre ville , mon fournisseur orange me dis que je devrais avoir mini du 18, j’ai du 7/8 ^.^ la dernière fois que je leur ai emmené mes speedtests ils se sentaient tout con

  3. De mon coté, je suis chez Numéricable (fibre, Paris).
    On m’a annoncé 30Mb/s en DL et les sites de test mesurent entre 28 et 30. Pour le UL théoriquement j’ai 1Mb/s et c’est bien ce que j’ai.

    Est-ce que cela est lié à la fibre ? Peut être bien oui…

      1. Oui, sauf qu’a 30Mega, cela ne s’appelle pas de la fibre, mais du câble!!! Et on parlait de quoi déjà? De poudre aux yeux des opérateurs… Je comprend mieux!!!

  4. le plus gros probleme n’est pas le « jusqu’a xxx M/s » qui n’est jamais plus ou moins respecté.

    Le Vrai scandale, C’est Free , qui propose certes des solution techniques qui offre le meilleur debit en boucle locale ADSL (resultats speedtest excellent) mais par contre, qui ne paye pas le peering (interconnection avec le reseau international) qui donc bride énormément le debit pour une partie de ses abonnés (surtout dans les zones denses) aux heures de pointes (Cad les heures ou les gens en ont besoin)

    Exemple, chez moi ma ligne permet le download à env 2,5 Mo /s, mais le soir, il est quasiment systematique que mon debit soit divisé par plus de 10 ( entre 60 et 150 Ko /s) ce qui est ridicule et ne permet pas de streamer des films meme en 240p.
    Ceci concerne youtube mais aussi beaucoup d’autres sites.

    Xavier Niel compte sur le fait que ses clients soient un peu débiles et qu’ils pensent que c’est youtube qui sature et non pas free …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité