Google a envisagé de quitter les USA à cause de la NSA

Espionnage encore, et toujours. Le géant de l'Internet, Google, aurait, pendant un temps, réfléchi à quitter les Etats-Unis suite aux actions d'espionnage illégales de l'Agence Nationale de Sécurité, la NSA, avant de finalement décider de rester, pour lutter contre de tels agissements.

S’exprimant lors du Paley International Council Summit à New York, Eric Schmidt, président du conseil d’administration de Google a affirmé que la firme de Mountain View avait bel et bien réfléchi à déménager tous ses serveurs hors des Etats-Unis, se libérant ainsi des pratiques « abusives » de la NSA.

En fait, nous y avons beaucoup réfléchi et il y a de nombreuses raisons pour lesquelles Google ne peut pas quitter les Etats-Unis, même si c’est fort tentant. […]

La raison pour laquelle c’est une idée intéressante, c’est parce que les sociétés américaines sont sujettes à ces lois, le Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA), le Patriot Act, et d’autres, et cette surveillance du gouvernement est vraiment problématique.

Pourquoi rester alors ? Précisément pour cette raison. Parce que, aux Etats-Unis, plus que nulle part ailleurs, les sociétés peuvent se retourner légalement contre le gouvernement.

L’une des plus belles choses aux Etats-Unis est que l’on peut se plaindre de ce genre d’agissements publiquement, et c’est que l’on fait. Nous avons entrepris des actions légales, nous avons déposé une plainte auprès d’une court secrète, la court de la FISA.

Google espère ainsi pouvoir communiquer publiquement sur chaque demande de renseignements privés provenant du gouvernement, chose qui leur a été refusée le 30 Septembre par le Département de Justice. Google et d’autres géants du Web ont pour autant intenté une nouvelle action il y a quelques semaines pour inverser la tendance.

Tags :Sources :CNBC
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ouaiiiiiis OUAIIIIIs on y croit. c’est facile de cracher dans la soupe quand on a fait tout ce qu’il faut pour se désolidariser du Grand Patron.

  2. Belle décision mais néanmoins en toute cohérence, Google devrait aussi revoir des principes éthiques qui quand bien même légales aux USA n’en sont pas moins immoraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité