Et si Free Mobile mutualisait son réseau avec ceux de Bouygues et SFR ?

Free Mobile

Depuis cet été, les opérateurs téléphoniques Bouygues Telecom et SFR discutent à une éventuelle mise en commun de leur réseau, l'occasion pour tous deux de profiter d'équipements plus importants. Les discussions n'en sont encore qu'à leurs débuts et pourtant, un troisième acteur espère bien rentrer dans la danse, Free Mobile.

C’est Maxime Lombardini – directeur général d’Iliad – en personne qui a adressé une lettre à Olivier Roussat et Jean-Yves Charlier, respectivement PDG de Bouygues Telecom et SFR, ainsi qu’à l’Arcep et à l’Autorité de la Concurrence. En modeste opérateur que Free Mobile puisse être, il se contenterait volontiers d’une « proposition raisonnable d’accueil« . Si la chose devait se faire sans lui cela dit, un tel rapprochement serait très déstabilisant et même « juridiquement critiquable« …

Comme l’on pouvait s’y attendre, ni Bouygues ni SFR n’ont réellement commenté. Orange, par contre, qui affirmait il y a quelques jours qu’il y avait un opérateur de trop en France, a déclaré n’avoir besoin de personne.

En tentant un rapprochement avec Bouygues et SFR, Free Mobile pourrait bien évidemment, si mutualisation il y avait, étendre grandement son réseau. Dans le cas contraire, c’est Orange qui pourrait se décider à lui ouvrir davantage son réseau pour le garder à ses côtés… La manœuvre est en tout cas très habile.

Tags :Sources :Les Numériques
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @bob wc
    T’as la culture d’un balai a chiot !
    Pcq avec des si tu refais le monde

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. En gros, on nous explique juste que Free bouffe à tous les râteliers ou essai au moins et çà ne gêne personne? Ils feraient bien de commencer par installer des antennes relais en plus.

    1. La mutualisation ça n’est pas bouffer à tous les râteliers, c’est mettre en commun pour un impact moins négatif sur les couts, l’environnement etc.
      Un peu comme pour l’ADSL, on a qu’une seule ligne téléphonique pour nous connecter depuis notre domicile à internet qu’on soit chez Free, Orange, Bouygues, SFR, ça s’appelle la boucle locale et le propriétaire de cette boucle, Orange, est rémunéré pour l’entretien et la maintenance de cette boucle locale pour chaque abonné en dégroupage chez Free, SFR, Bouygues.

  3. Cela devrait même être obligatoire,

    on n’imagine pas avoir 4 ou 5 prises téléphoniques différentes dans nos résidences pour une seule activée selon notre abonnement à un FAI, il doit en être de même pour le mobile, cela calmerait d’autant plus les opposants à toute installation d’un pylône et d’antennes.

  4. En bref, free c’est le rom des opérateurs téléphonique; ou le coucou.
    Il ne fait rien, ne dépense pas grand chose, parle beaucoup, se plaint, gémit, et maintenant vient mendier une place chez ses concurrents. Pas fier en plus.
    Le but ? Faire des bénéfices en ne sortant rien de sa poche. C’est sûr c’est plus facile.

    1. Tu peux dire la même chose de beaucoup de monde dans beaucoup de domaines, que ce soit pour les opérateurs virtuel en téléphonie, ou pour tout le monde en adsl.

  5. @Garfield pourquoi tu dis « rom »? Tu aurais pu tout aussi bien remplacer ce mot par « femme ».
    Seulement celles avec de l’humour sont concernées :).

  6. Mutualisation = meilleur couverture et moins d’antenne. Mais ça veux dire aussi monopole ! Donc sauf si le réseaux devient 3 a 4 fois moins cher a entretenir et géré par l’état, j’ai peur qu’on soit perdant.

  7. Ce serait vraiment une très mauvaise idée, car les prix s’envoleraient d’un moment à l’autre. grâce à l’arrivée de free, la communication n’a jamais coûté aussi moins chère, ce n’est donc pas le moment d’arrêter ce bonheur.

  8. Marrant ces commentaires opposés à la mutualisation…

    Quelques détails (important : je n’ai pas de liens « source » à donner, seulement des choses que je me rappelle avoir lues donc prenez ces infos que je donne avec des pincettes) :

    L’accord entre Bouygues et SFR obligerait les deux opérateurs à couvrir, chacun de leur côté, un certain pourcentage de population (disons 60%). La mutualisation ne serait « active » que pour le pourcentage restant. En gros, ça donnerait ça :
    – des antennes des 2 opérateurs, quasiment « dupliquées » (comme maintenant) dans les zones denses (grandes villes)
    – une mutualisation dans les zones à faible densité (inutile de mettre deux antennes d’opérateurs différents en plein campagne…une seule suffit)

    Ce principe est, il me semble, déjà appliqué au Canada où les antennes doivent être mutualisées (mises à dispo des autres opérateurs), et ça fonctionne très bien!

    Avantages : on améliore la couverture (surtout en zones de faible densité où une antenne n’est pas très rentable) et on réduit les dépenses liées aux équipements des opérateurs.

    Cela n’empêcherait pas d’avoir une guerre des prix entre les opérateurs parce que, au lieu de jouer sur la qualité de couverture de leur réseau (qui devrait, soyons honnêtes, être excellente partout en 2013…on n’est plus en 1990), joueraient sur :
    – les services offerts avec le forfait
    – les contenus multimédias inclus (séries, musique…)
    – les terminaux mobiles à prix réduits (« subventionnés »)
    – la flexibilité des offres (personnalisation…)
    – etc, etc…

  9. Arrêtez de taper sur free qui à tant fait pour permettre à tous d’etre connectés. 15.99 € pour de l’illimité + 3go, il y a peu c’était le prix d’1 heure de com sans internet. Alors évidemment ce n’est pas du mécénat, mais du moment que tout le monde en profite, il faut être un peu comme les anciens forfaits (limité) pour ne pas encourager free. Vivement qu’il fasse baisser le coût de la 4G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité