Test des écouteurs Adagio III de Final Audio Design

J’ai testé les écouteurs intra-auriculaires Adagio III de Final Audio Design. Ces petits écouteurs intègrent la technologie BAM (Balancing Air Movement) autrefois réservée aux produits haut-de-gamme de la marque japonaise. Vendus 79€, on peut se demander si ces écouteurs parviennent à se démarquer des autres intras dans la même gamme de prix.

C’est quoi ?
Les Adagio III sont fabriqués par Final Audio Design, une société japonaise qui s’est rapidement fait connaître grâce à des produits haut-de-gamme innovants. Ils ont développé la technologie BAM pour leurs écouteurs intra-auriculaires haut-de-gamme afin que l’air compressé par les basses puisse s’échapper. Ces écouteurs n’intègrent pas de micro et ne pourront donc pas être utilisés pour prendre une communication sur un smartphone.

boite final adagio III

Le design
Au niveau du contenu de la boîte, c’est sobre. Pour le prix, on  a droit aux écouteurs, à 2 paires d’embouts en silicone en plus de ceux qui se trouvent déjà sur les écouteurs, un petit livret et… c’est tout. Pas d’étui pour ranger vos écouteurs.

cable final adagio III

Le câble est fin et il fait partie de ces câbles qui s’emmêlent sans qu’on comprenne comment, ni pourquoi. Malgré sa finesse, le câble est recouvert d’un élastomère de bonne qualité. Le jack 3,5mm a une forme en L qui lui confère une bonne résistance au stress quand il est branché sur un appareil se trouvant dans une poche. Il y a également une petite glissière qui permet de régler la longueur du câble divisé entre les écouteurs.

final adagio IIILe plus étonnant au niveau de la forme se situe bien au niveau des écouteurs. Même s’ils sont en plastique, ces écouteurs semblent solides. Ils renferment un haut-parleur dynamique de 8 mm de diamètre se trouvant dans un boitier ABS conique.

final adagio III ogiveLe plus intrigant se situe à l’arrière. L’écouteur ressemble réellement à la tuyère d’un moteur d’avion à réaction, avec des évents qui permettent à l’air compressé à l’intérieur de l’oreillette de s’échapper vers l’arrière, ce qui permet ainsi de contrôler  les flux d’air et d’avoir une meilleure restitution des basses. C’est la fameuse technologie BAM.

final adagio III

On a aimé
Avec ses silicones de tailles différentes, ces intras s’adaptent bien à l’anatomie de votre oreille.

Les aigus sont extrêmement clairs et très (trop ? selon les goûts) présents. C’est un des défauts ou un avantages des intras. Personnellement, j’ai apprécié le détail donné aux aigus.

Les médiums sont bien en avant, les voix résonnent et prennent une grande partie de la place sonore.

Et pour finir les basses sont la grande faiblesse des intras. Pas cette fois ! La technologie BAM fonctionne vraiment à plein. Pour un écouteur à ce prix, c’est étonnant d’avoir cette qualité. Même si les basses sont puissantes et profondes, elles ne sont pas assourdissantes. Et on peut noter une distorsion si on pousse vraiment le volume. Et, ces écouteurs sont parfaits pour le rock.

Ce qui aurait pu être mieux
Les écouteurs sont un peu longs. Si vous avez de petites oreilles, les enfoncer correctement pour qu’ils soient bien dans l’axe de votre conduit auditif peut être un peu compliqué au départ. Avec un peu d’habitude, on parvient à les caler comme il faut dans le pavillon de l’oreille.

Forcément, comme ils sont ouverts à l’arrière, ces écouteurs isolent moins bien que les autres intras. Mais le gain qualitatif est tellement énorme que vous ne devriez pas avoir de mal à choisir.

Les aigus et les mediums deviennent insupportables si vous poussez trop le volume. L’effet de distorsion est alors vraiment flagrant et vous atteignez alors les limites de vos écouteurs. En même temps, ce n’est pas un mal. Si vous voulez encore pouvoir écouter de la musique dans quelques années, je vous conseille vraiment de prendre soin de vos oreilles et d’écouter votre musique à un niveau raisonnable. N’oubliez pas que l’audition perdue n’est jamais récupérée.

Alors j’achète ?
Oui ! Si vous cherchez des intras capable de vous offrir des basses riches, des voix charnus, des aigus sautillants, et que vous avez un budget de moins de 150€, vous venez de trouver des écouteurs à 80€ avec un excellent rapport qualité/prix. Et avec l’argent qu’il vous reste, achetez-vous un enrouleur pour le câble et vous voilà prêt à écouter de la musique dans toutes les situations.

Tags :Sources :Final Audio Design
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « les basses sont la grande faiblesse des intras » encore un qui sait pas de quoi il parle… produit intéressant néanmoins

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Détrompe toi ssd cela veut rien dire du tout. J’ai toujours mes jays q et je te garantie que niveau basse (comme aïgue) c’est le top acoustique . Je donnerai pas de critique donc sur ces écouteurs mais à la vue du prix faisons preuve de confiance à l’auteur s’il dit qu’ils sont corrects . Bref les nachins du genre beat by je sais pas qui bofff , basses mais dht pourri . Sinon je trouve ces intras assez gros , bon je chipote , les miens les ai eu a + de 200 euros….

  3. Double post pour avoir oublié de dire merci norédine . Ssd tu devrais faire des cours d humilité et ne critiqué que que le produit et non le testeur , tes oreilles t’appartiennent à toi seul , les gouts et les couleurs sont vides quand tu teste pas le-dit casque….

    1. Surtout que Norédine est bien le SEUL ici qui réponde presque tout le temps dans les commentaires, instaurant ainsi un dialogue bienvenu avec ses lecteurs. Ce qui parachève de faire de lui de très loin le meilleur rédacteur de Giz, la qualité de ses articles étant généralement indiscutablement plus élevée que celle de ceux de ses confrères. Plus réfléchis, plus construits, moins de points d’exclamations racoleurs, pas vraiment de phrases pseudo-choc et vérités toutes faites… Continue comme ça, Norédine, c’est un plaisir quotidien de te lire :)

  4. J’ai des Etimotic depuis 7~8 ans et je conseille à ceux qui aiment les intra d’essayer cette marque. J’ai le dernier modèle hf3. Vraiment extraordinaire. Qualité du son, conception. Plein d’accessoires avec un étui. Micro très bien adapté pour parler en milieux bruyant. En plus, les câbles sont en kevlar. Ils ne s’emmêlent jamais !
    Inconvénient : le prix
    Dans le haut de gamme, quelqu’un peut nous faire partager son expérience dans les autres marques ?

  5. Pas mal le lien , on pourrait donner à ce casque cette antonomase qu’est le casque à pointe . Hélas je trouve peut être le terme un tantinet anachronique mais ma foi …
    Une question;
    L’origine du Pickelhaube n’est-elle pas allemande ?
    Juste dommage pour les origines du casque qui sont pourtant japonaises 😉
    Autrement en Allemagne ils sont assez fortiches en terme de sonorité , les pics ou les pointes montent aussi bien dans le spectre , enfin s’ils n’y avaient que eux ainsi qu’elles ^^

    Amicalement ,

    Djamel

  6. Le son de ces écouteurs est sans précédent, mais je tiens à prévenir d’un détail qui me semble très important dans le choix de ces écouteurs. La qualité de la broche est très MAUVAISE. J’ai fait changé trois fois le modèle et je me suis résolu à souder une nouvelle prise jack achetée séparément. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité