La vérité sur les boss dans les jeux vidéo

Petite question : durant votre "carrière" de joueur de jeux vidéo, avez-vous déjà rencontré un boss contre lequel vous avez eu du plaisir à vous battre ? Non ? C'est justement ça, le souci...

Charlie Brooker, un journaliste britannique, a mis le doigt sur quelques chose, en évoquant les boss dans les jeux vidéo dans le dernier numéro du magazine Edge. Voici comment il résume ces boss :

« Personne n’a encore jamais dit « Oh tiens, un boss. Génial ! J’ai hâte de découvrir le niveau du boss. » Lorsque vous vous battez contre un boss, c’est un peu comme lorsque vous êtes en train de faire la vaisselle, que vous vous retournez, et que vous voyez quelqu’un rajouter de la vaisselle sale. »

On a beau se creuser la cervelle, mais on n’arrive pas à se souvenir d’un seul boss dont on a eu du plaisir à se défaire. Sephiroth dans Final Fantasy VII ? Une aura énorme, mais une puissance limitée, au point de pouvoir être collé au sol en quelques minutes. Bowser dans la longue série des jeux Mario ? Suffit de lui tirer la queue ou de lui passer par dessus. Lou de Guitar Hero 3 ? Impossible… Mister Bison dans Street Fighter II ? Coupable de quelques manettes jetées au sol. Soit trop simples à battre, soit trop résistants, ils agacent la plupart du temps, à de rares exceptions près. Si vous avez quelques unes exceptions à nous faire partager, on vous écoute !

Tags :Via :kotaku
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est partiellement vrai mais ça dépend en grande partie du type joueurs (acharné qui joue pour la difficulté ou plus « tranquille ») et surtout du type de jeu. Si on prend l’exemple des boss dans les MMORPG c’est tout le contraire, les joueurs attendent avec impatience le combat contre le boss même si (voire surtout si) celui ci est corsé.

      1. Cela dépend des joueur en effet comme dis Juyo, en ce qui me concerne sur le MMORPG auquel je joue, seul le plaisir de taper le boss est là, le loot ne m’intéressant plus.
        Pour ma part sur console c’est le dernier Boss de Tales Of Symphonia qui m’avait marqué et pour lequel j’ai eu plaisir à le combattre et re combattre !

      2. Absolument pas d’accord avec toi, pour moi le loot est une récompense au boss, et lorsque je down un boss tel que le LK sur WoW par exemple, j’ai plus de satisfaction lors du combat qu’après !

  2. Les boss de Einhander, super shoot’em up de Square où les boss s’adaptaient à la technique du joueur pour diversifier leurs attaques, ça c’était très bon.

  3. La majorité des boss dans Chrono Trigger, pour avoir le plaisir d’utiliser les techniques combinées de manière plus soutenues que lors des combats de base…

  4. Ce n’est pas tout jeune, mais je me rappelle ceux de Parodius. Ceux de FFIII sur DS sont dans la catégorie imbattable sans passer des heures à grimper de niveau, j’ai fini par abandonner le jeu à cause de cela.

  5. Les armes de ff7! Quelle joie de les affronter des que l’on se sent prêt et au niveau! Le plaisir de refaire les ff7 c’est justement d’atteindre le niveau pour les affronter

  6. Sans aucune hésitation, les boss dans « Raid Over Moscow »
    Je plaisante bien sur…..
    Mais ça rappelle des souvenirs que peu de gens ont connu

        1. Idem pour la recherche : je voulais m’assurer qu’on parlais bien du même « monument » 😀
          Tu n’es pas le seul dino 😀

  7. Les boss des Metal Gear Solid 1 et 2. Surtout Psycho Mantis dans le 1 sur PS1, le coup de la lecture dans les pensées restera un moment ! Vamp dans le 2 avait un charisme tout particulier aussi.
    Si les jeux ont un vrai scénario, les boss ont une vraie classe, sinon, ils sont juste une étape un peu plus difficile que le niveau à franchir, avant le prochain niveau…

  8. Bonjour à tous, personnellement le boss contre lequel j’ai eu du plaisir à me battre à été Ultima dans final fantasy ou maxwell dans tales of symphonia inoubliable.

  9. Tout les boss de Metal Gera Solid, Psychomantis? Les boss de Metal Slug? Et il y en a tellement d’autres de bien… Je me demande bien pourquoi on cite n’importe quel abruti qui soit ne connait rien aux jeux soit ne sait pas les apprécier.

  10. Metal gear solid…
    Les personnages ont une telle profondeur que chaque affrontement est déchirant…

    Psycho du 1 étant le plus mythique comme le dit mon vdd!

    1. Ah oui les Boss de Rayman Origins sont super originaux … surtout la façon de les combattre 😉
      il faut analyser le boss pour trouver son point faible et c’est toujours plus délirant à chaque boss.

  11. PAS D’ACCORD du tout!! 😉

    Pour sûr, il n’y a pas un seul boss que l’on ne voudrait pas refaire sur Conker’s Bad fur day!

    On attend a chaque fois de voir ce que les Dev de jeux nous on concocter dans chaque niveau comme boss!!

  12. Les boss de WoW :
    ceux du Coeur de Magma version 40 joueurs ou encore « La Grosse » de son petit nom Onyxia.

    En fait les boss quand on est 25 ou 40 c’est le pied parce que c’est un travail d’équipe et de coordination … le combat est bourré de satisfactions diverses (le soin qui passe pile au bon moment, le CC qui sauve les fesses du voleur, la reprise d’aggro du wawa qui évite au mago/démo de retapisser le sol etc …). Du coup le down d’un boss c’est tout un groupe qui hurle sa joie sur TS (ou Mumble) et le loot a bien son rôle de récompense.
    Mais c’est aussi pas mal de frustration AVANT sur l’ensemble des essais foirés (pour ceux qui ont essayé Archimonde dans Burning Crusade) … plus la frustration est grande et plus le down provoque de satisfaction.

  13. Peut être faut-il faire la différence entre journaliste et joueur car en tant que joueur je ne me souvient pas au contraire de boss que je n’ai pas pris plaisir a affronter …

  14. Le black Dragon dans Tales of Pirates et ses babys, carrément jouissif d’être le Héro à prendre en solo un baby en spammant des potions de soin avec le reste de l’équipe en soutient de contre sorts et de soins, ou l’effort parfaitement coordonné d’une équipe de joueurs élitistes pour mettre à terre et récolter le loot tant convoité sous la menace constante d’un raid rival.

  15. Les boss de la série Metroid étaient un vrai régal, en particulier dans Super Metroid. Et il en va de même avec la série des Castlevania, Symphony Of The Night pour ne citer que celui-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité