Super isolant : bière + briques !

Les briques et la bière ont toutes deux joué un rôle essentiel à l'humanité, et ce, depuis des lustres. Ces deux piliers nous ont aidé à bâtir les sociétés que nous connaissons aujourd'hui, chacune à leur manière. Désormais, les scientifiques les ont combinées, ce qui nous donne un Super-Isolant.

Étonnant et pourtant ! Nos estimés chercheurs ont réussi à fortifier des briques grâce à des sous-produits issus de la bière, le résultat est donc une évolution de la brique particulièrement isolante. Il s’avère donc que la bière est capable de vous garder au chaud quand il fait froid. Qu’importe comment leur est venue cette idée surprenante…

Les ingénieurs ont constaté que les briques conçues avec 5% de résidus de brassage sont 30% plus isolantes que les meilleurs matériaux du domaine, en étant tout aussi solides que leurs soeurs traditionnelles. La performance thermique est améliorée grâce aux minuscules poches d’air emprisonnées lors du mélange des composants. En comparaison, on obtient le même effet avec le polystyrène, mais le processus est nettement moins onéreux à produire. Le popularité de la bière de par le monde signifie qu’il y a une offre quasi illimitée de résidus.

Cependant, il reste hélas un inconvénient que l’on pourrait qualifier de majeur… L’odeur. L’humidité et la fermentation ne sont pas idéales… L’odeur disparaît une fois que les briques ont séchées dans un four, toutefois, la fragrance était si écrasante que les chercheurs ont dû abandonner l’expérience…

Si le concept est particulièrement efficace, il n’est pas encore viable en tant que tel, à moins d’être atteint d’anosmie !

 

Tags :Sources :ASCElibraryVia :New Scientist
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. CA fait longtemps que les propriétés d’isolation de la bière sont connues par les alcooliques.
    En effet dès que les températures baissent, 3 ou 4 bonnes bières belges et t’as plus froid.

    1. parce que quelqu’un qui boit de la bière est forcément un alcoolique pour toi…pathétique !

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. « L’odeur disparaît une fois que les briques ont séchées dans un four, toutefois, la fragrance était si écrasante que les chercheurs ont dû abandonner l’expérience… »

    C’est vraiment dommage de devoir arrêter le progrès à cause d’une odeur. Peut-être qu’il y aurait eu la possibilité d’en fabriquer tout en isolant l’odeur. Avec un peu de chance, d’autres reprendront le principe.

  3. C’est bien mais… Quelle est la durabilité du système? Je doute qu’on tienne 10 ans avec un produit organique alimentaire tel que la bière.
    Et puis qui dit organique dit nourriture. Pour qui? Les champignons, les moisissures les insectes, les bactéries, les lichens, les végétaux…
    Déjà que oui, ça doit puer la bière rance…

    Mais effectivement, le procédé pourrait être transposé en utilisant un autre matériau aux propriétés comparables.

    1. Exactement, donc au final, il n’y a plus de problème.
      Pour le coup je ne comprends pas le problème des scientifiques… Ils étaient trop bourrés pour continuer?
      A-t-on enfin trouvé une utilité aux hooligans, grands consommateurs de bières et de briques?
      Evions-nous une lueur d’espoir pour isoler nos maisons du froid et la chaleur ou tout cela n’est qu’un pétard mouillé digne du 1er Avril?
      Les fours à briques sont-ils tous repartis sur leur planète?
      42?

  4. Florence… Ou comment faire un article qui sert a rien avec une intro bidon et ou on peut placer les nouveau mots trop soutenus que l’on vient d’apprendre…. Cimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité