Comment prendre de belles photos en dépensant moins de 700€ dans un appareil ?

photo

Le photographe (mais pas que) Stu Maschwitz s'est fendu d'un billet intéressant sur son blog, où il explique qu'il est tout à fait possible de s'offrir pour 700€ environ un appareil photo capable de prendre des clichés à la qualité détonnante !

Co-fondateur de The Orphanage, un studio de création d’effets visuels numériques qui a par exemple oeuvré sur les films Iron Man 2, Die Hard 4.0, Sin City, Grindhouse ou encore Harry Potter et la Coupe de feu, Stu Maschwitz est également un passionné de photographie. A ce sujet, il a publié un article intéressant sur son blog, où il explique comment disposer d’un matériel en mesure de prendre des clichés d’excellente qualité, et ce sans se ruiner.

De son avis, il faut déjà abandonner les appareils photo hybrides, et se tourner vers un boîtier reflex. Et là, pas besoin de sélectionner un boîtier hors de prix : pour Maschwitz, un Canon 600D/650D ou un Nikon D3200 font très largement l’affaire. Oui mais voilà : il faut ABSOLUMENT éviter d’acheter l’un de ces boîtiers accompagné par un objectif “basique”. En fait, Maschwitz conseille de faire l’acquisition d’un boîtier nu, et de dépenser environ 100€ dans un objectif Canon EF 50mm f/1.8, ou dans un Nikon équivalent. Ce genre d’objectif a pour avantage de capter la lumière, et de le faire bien.

Une fois la configuration en main, Maschwitz conseille de favoriser le mode Priorité à l’ouverture, et de prendre ses clichés en employant une ouverture de 1.8. A ceci, deux avantages : vous allez pouvoir prendre des photos dans des conditions de luminosité faible, et vous allez dans le même temps pouvoir saisir des sujets se déplaçant rapidement.

Parmi les autres conseils distillés par Maschwitz, citons le fait de laisser votre boîtier choisir les ISO pour vous, ou de passer en mode de mise au point du sujet manuelle, et de “shooter” au format RAW. La dernière astuce de Maschwitz est par contre loin d’être désintéressée : il vous conseille de vous offrir le logiciel Adobe Lightroom, et de craquer pour ses “presets” destinés au logiciel, vendus 20$ au sein d’un pack, il faut le dire, relativement complet.

A vous de voir, mais il n’empêche que ses conseils font vraiment sens, et pourraient aiguiller les débutants à la recherche d’une configuration accessible, et efficace.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. -Appareil Sony Nex pour sa surimpression de la zone de netteté et ses bon capteurs.
    -Une bague adaptatrice M42 ou FD.
    -Un bel objectif qui ouvre bien acheté sur LBC ou encore mieux chez Emmaüs ( 5€ pour un 50 1.8 pas degeu).
    -Apprendre à gérer MAP, ouverture et vitesse…(apprendre à faire de la photo en fait)
    Beaucoup moins de 700€

  2. Le 50mm 1.4 de canon est abordable (pour ce que c’est) et fait de superbes photos. On apprend à travailler le cadre, à se déplacer par rapport à son sujet, c’est très bien pour débuter.

    Attention cependant à débrayer l’autofocus quand on le range … Défaut Canon sur cet objo.

    1. Le 50mm F1.4 est abordable, mais il est aussi considéré comme l’un des plus fragile. le moindre choc (l’appareil qui tape sur ton torse quand tu l’as autour du cou, une prise en main trop hâtive…) et hop, tu te retrouves avec un BF ou FF visible dès F2.0, direction Vilma…
      perso après 3 canon 50mm F1.4, j’ai pris le même mais chez Sigma 😉

      1. Hé ben dans ce cas autant prendre le Sigma 50mm f1.4 un poil moins cher et d’après DXO tout aussi qualitatif -et costaud-.
        L’avantage du 1.4 c’est qu’on va pouvoir le programmer en manuel à 1.8 et gagner en piqué.
        Parce qu’il faut faire rentrer de la lumière, c’est sûr mais 95% des cailloux manquent de piqué à ouverture maximale alors autant gagner un peu.

  3. faut préciser que sur les modèles APS-C, cet objectif est très très mou.. entendre par là que la zone mise au point n’est pas très nette sur les clichés..
    de plus son AF est lent et perd vite les pédales quand la lumière diminue.. et il est bruyant.

    ce qui pourrait sonner pour un novice comme de la mauvaise qualité.. faut se mettre à sa place, il vient d’acheter un reflex à 700€ qui fait des photos pas aussi nette qu’un compact ou qu’un smartphone.. ça peut jeter un froid…

    une chose “bienvenue dans le monde de la photo avec reflex et de sa conquête du bokeh crémeux ultime et de la map qui pique la rétine.”
    “et accessoirement de sa spirale: me faut du CANON L & co”

    en soit c’est un bon objectif pour débuter dont l’avantage est sa légèreté mais si on est un passionné de photos, on l’oublie très vite dans le sac… surtout si on touche/s’essaie à la gamme au-dessus.

    1. Je ne suis pas d’accord j’ai une flopée d’objectif série L de chez canon, mais j’aime toujours autant mon 50mm f/1.8, sur un APS-C le 1.4 n’apporte rien mis à part une trou plus gros dans le compte … Aucun problème de netteté pour ma part sur ce modèle.

      1. pour les avoir tester/utiliser (sur 7D et 5DIII) un certain temps, les 50mm CANON ne sont pas terribles sur les reflex numériques et pas très fiables dans la durée. j’ai une amie qui pleure encore son 50 1.2 dont l’autofocus a perdu la boule alors qu’il est comme neuf mais plus sous garantie.

        le 50mm 1.8 c’est bien pour des photos web et du tirage format photo.. pas plus.

        à savoir aussi qu’utiliser un objectif PLEIN FORMAT sur un APS-C peut nécessiter (c’est même quasi obligatoire) un réglage du boitier aux SAV pour du front/back focus. mais avant, il faut faire des tests en pagaille sur des mires pour le prouver et décrire avec précision le soucis car les SAV deviennent de plus en plus fainéant ou dépasser par le nombre de retour.. ce qu’un novice n’a pas la tête à faire après son achat.

        PS: en lumineux, j’utilise le 85mm 1.4 de SIGMA et là je teste le nouveau 35mm 1.4 A.. miam 😉

        1. jamais eu ce genre de problèmes sur un objectif AF-S NIKKOR 50 mm f/1.8G..!
          objectif de très bonne qualité chez Nikon..! :-)

        2. Sur un mirrorless, aucun problème de front ou backfocus :) Ou alors, il ne faut utiliser que le live view et la mise au point par contraste. Je me demande ce qui empêche un constructeur de faire une correction automatique du front/back focus en utilisant ce type de mise au point.

        3. @gabriel,

          liveview = MAP ajustée numériquement..
          visé optique = MAP mécaniquement..

          il y a front/back focus quand le tirage de l’objectif n’est pas adapté aux capteurs sur lequel il est couplé.

          en liveview, l’algorithme comble ce défaut. mais en visé optique, la MAP sera nette dans le viseur mais pas sur le cliché.

      2. Pas d’accord, j’ai bien senti la différence de qualité et de piqué, quand je suis passé du 1.8 au 1.4, surtout en reportage et mariage !!! M’enfin bon, le 1.8 va très bien pour se former à la photo.

  4. Un 50/1.8 c’est tellement pas polyvalent sur un boitier APS-C… Faut vraiment être tordu pour conseiller ça comme objectif pour débuter…
    Se mettre à f/1.8 et ne pas utiliser l’af, c’est se limiter pour pas grand chose.

    1. Effectivement sur APS-C il faut un 35, le 50 est standard sur full frame mais là on n’est plus dans du D3200. Donc cet article, bah c’est dla merde.

  5. même si le 50mm est un objectif à avoir dans son sac, je ne pense pas que ce soit un choix pertinent pour débuter en photo..!
    j’aurais plus vu un objectif polyvalent, genre un 18-105 ou équivalent..!

    1. c’est surtout que chez le novice, dans un premier temps, le 50mm (80mm sur APS-C CANON) va créer une frustration de ne pas pouvoir zoomer.. et qu’à ouverture 1.8 et un AF pas terrible, la MAP ne sera pas forcément là où il aurait aimé qu’elle soit.

      le 35 ou le 50mm fixe à 1.4/1.8 sont bien pour apprendre les bases et découvrir la photo avec bokeh mais de nos jours les photographes qui débarquent ne sont pas très patient et veulent tout, tout de suite.
      genre comme le lytro, où tu peux retoucher la MAP des photos sur ton PC. d’ici quelques années, je pressens que l’on aura sur le marché que ce type d’appareil et les reflex pro resteront ce qu’ils sont.

    2. J’utilise un 18-55/f2.8 de Sigma sur un D80 … et sincèrement c’est l’objectif qui m’a donné les plus belles photos pour le moment. Je suis un débutant total en photo et je joue avec assez peu de réglages.
      Il est abordable, propose le VR (stabilisateur) et l’AF (autofocus), a un diamètre plus grand (mais je crois que c’est généralement le cas sur les focales faibles).
      L’intérêt par rapport à un objectif fixe, c’est qu’on peut s’essayer à d’autres types de photos comme la macro (même si ce n’est pas parfait) plutôt que d’investir tout de suite dans un objectif onéreux.

    1. Sony ou Panasonic sont plus orienté vidéo que Canon ou Nikon, Panasonic a une bonne réputation. A la rigueur, un 70D de canon, avec le dual focus et un objectif stm. Pour la vidéo pure et dure, une camera black magic.

    2. tourne toi plus vers les derniers CANON APS-C avec objectifs STM, où tu as le suivi AF en mode vidéo, ce qui n’est pas le cas sur le 600D. sur celui-ci, la MAP (mise au point) ne se fera que si tu appuies sur le bouton de déclenchement (et c’est parfois très lent) ou alors il faudra la faire manuellement.

      à savoir que pour filmer sur le 600D et co, un micro couplé à un enregistreur externe sont vivement recommandés. le micro interne (et même avec un micro externe branché en direct) laisse entendre un souffle horrible même dans une pièce sourde. la faute au logiciel interne de CANON… avec en prime le bruit de l’AF de l’objectif à chaque mise au point.

      le mieux étant, si c’est pour filmer uniquement, de se tourner vers des caméscopes SONY ou PANASONIC 😉

  6. Elle est ou la source de l’article, que l’on se marre ? Un 50mm est un mini télé sur un aps-c, pas du tout adapté à la plupart des sujets, un mirrorless fait d’aussi bonne photo qu’un reflex, seule la visée change. Lightroom n’est absolument pas indispensable, le logiciel fourni avec l’appareil est suffisant pour débuter. même si l’ergonomie est déroutante, silkypix (fourni avec la majorité des appareils sauf canon et nikon) est parfaitement capable de tirer un raw. Encore un gus payé par Canon ou Nikon ou pour qui rien n’existe en dehors des deux acteurs historique. C’est bien, c’est noël, faut faire vendre.

  7. Ah bah avec une ouverture à 1,8 et une priorité à l’ouverture, ça va être sympa pour avoir le point, surtout vu la précision de l’AF en basse lumiere.

  8. Oui pour un amateur qui veux faire du portrait, non à ceux qui veulent faire d’autres types de photographies.

    Il n’y a pas besoin d’être Stu Maschwitz pour savoir que oui ce matériel est bien pour faire des photo en situation de basse lumière, sauf que côté qualité on repassera. Une 50mm 1.8, peu importe la compagnie, est un objectif plastique sans élément de verre (d’où son extrême légèreté). Il devrait préciser à quel type de photographe ce conseil s’applique. 😉

    Et en passant, les hybrides sont l’avenir de la photographie. Ils sont bien plus performant que beaucoup de réflex, et pourtant, la majorité sont moins dispendieux que des réflex experts, tel que les 5D Mark III ou les D610.

  9. Le couple 5D mark II + Carl Zeiss 50mm f1.4 produit des photos magnifiques. Bon, ok, c’est un plus de 700€, pas d’AF mais uniquement du métal et du verre… Un vrai bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité