Facebook vous offre « je n’aime pas »

unlike

Il y a à peine une semaine, nous apprenions que nous ne verrions sans doute jamais de bouton "je n'aime pas" sur le réseau social Facebook... Zuckerberg et consorts ont plus ou moins retourné leur veste... avec un autocollant !

Étrange, bien étrange nouvelle… En effet, reprenons les propos de l’ingénieur produit Bob Baldwin à la date du 10 décembre 2013 :

« Les actions sur Facebook ont tendance à se concentrer sur les interactions sociales positives. Le bouton Like est le moyen le plus simple permettant d’exprimer un sentiment positif. Je ne pense pas que l’ajout de l’expression d’un sentiment négatif soit précieux. Je sais qu’il y a des moments où cela ferait sens, comme quand un ami vient de passer une rude journée, ou est impliqué dans un accident de voiture comme ma sœur hier (elle va bien !). Pour ces choses, un gentil commentaire est sans doute plus appréciable ».

Clairement, un bouton « je n’aime pas » n’était pas à l’ordre du jour et c’est pourquoi il est surprenant – et loin de l’esprit du réseau – de voir ne serait-ce qu’un autocollant à cette effigie. Car en effet, ce n’est pas tout à fait comme le « j’aime » que nous connaissons, mais bien une icône sur le service messenger.

Le nouveau pack d’autocollants est disponible à partir du Store. Vous serez en mesure d’envoyer à vos amis autant de pouces endoloris et autocollants pouce vers le bas, à défaut de pouvoir réellement détester leurs statuts. Et puis, c’est gratuit, profitez en !

facebook store

Tags :Sources :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. c’est l’accent circonflexe à l’envers rouge…ha merde, j’ai glissé dessus..! :-b

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. C’est ça l’évolution de Facebook? J’aurai espérer moins de pubs gratuites, pas des amis proposés… Je ne suis de moins en moins accroc à cette drogue dure qu’est Facebook.

      1. Drogue dure façon de parler je n’ai aucune envie de consommer des stupéfiants illicites quand je vois que certains sont devenus mongolitos avant de crever et d’autres qui peinent à s’en sortir la vie est assez difficile comme ça…

        1. Oui c’est une daube à pognon maintenant qu’existe-t-il à part Google Plus et Twitter comme alternatives de réseaux sociaux? Pas grand chose même un réseau social comme The Changebook offre une démocratie bridée (si tu mets des liens provenant de sites de Chouard ou Collon après plusieurs avertissements tu es viré) et ils sont trop clivant sur les luttes sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité