Les technologies de la NASA, dans une montre

montre

On sous-estime bien souvent l'usage qui est fait des technologies émanant des bureaux de la NASA (contrairement à la NSA), par exemple, une batterie intégrée semble être la meilleure façon de faire lumière sur l'heure de votre montre au beau milieu de la nuit. Mais que faire s'il n'y a plus de jus ?

La nouvelle Blacklamp de Schofield est esthétique, certes, mais parvient toujours à rester visible dans l’obscurité grâce à un matériau développé par la NASA. Appelé Moonglow (littéralement Lueur lunaire), il permet de briller beaucoup plus que les autocollants que vous colliez à votre plafond étant gamin.

Dans la couronne de chaque montre se trouve un isotope, le tritium gazeux. Auto-alimentés, ils émettent une lueur trop faible pour être vue le jour, mais assez pour éclairer la nuit. Les composés tritiés gazeux sont utilisés depuis les années 1950 pour leur capacité à faire briller dans le noir les matériaux phosphorescents. En l’occurrence, l’anneau Moonglow est développé par la NASA.

anneau

Concernant la montre à proprement parler, elle est conçue dans un nouveau matériau baptisé Morta qui est basé sur la fibre de carbone. Donc, il est fort, léger, et bien sûr, extrêmement coûteux. La montre, limitée à 101 pièces, se vend à un peu plus de 16 000 dollars.

Un peu cher pour une montre manuelle, mais si vous êtes riche intéressé, la Blacklamp, devrait être disponible pour Noël. Et à ce tarif, vous n’aurez plus jamais peur du noir !

Tags :Sources :schofieldVia :hodinkee
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’article manque de précision…. c’est dommage. Vous auriez pu dire que le tritium (isotope de l’hydrogène) est radioactif assez faiblement mais quand même. Du coup il me semble qu’en France ce genre de truc est interdit par la loi. Donc louper pour la montre chez nous.

    1. T’as fini de te plaindre, oui ?
      La radioactivité, c’est bon, mangez-en.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    2. radioactif à quel point ?
      nan parce que pour quelqu’un qui demande de la précision … sachant que même les falaises de grès de notre chère Bretagne sont très faiblement radioactives … pourtant on a pas encore évacuer la population

      1. Citation wikipédia sur la l’usage de produits radio-actif comme le tritium :
        En France, cette pratique est soumise à autorisation de vente par le code de la santé publique ; le décret 2002-450 du 4 avril 2002 dispose ainsi qu’est « interdite toute addition intentionnelle de radionucléides artificiels et naturels, y compris lorsqu’ils sont obtenus par activation, dans les biens de consommation et les produits de construction. (…) Sont également interdites l’importation et l’exportation, s’il y a lieu sous tout régime douanier, ainsi que le placement en magasin et aire de dépôt temporaire de tels biens et produits qui auraient subi cette addition ».

        Après, tant que le tritium reste confiné dans la montre, le danger est complètement nul. Donc si quelqu’un veut bien me la payer, ça ne me poserait aucun problème de la porter.

  2. La couronne est la pièce ronde qui permet de remonter la montre et de régler l’heure. Elle se situe généralement à 3H.
    L’anneau de Tritium est logé dans la LUNETTE de la montre.

    bisous !

  3. Ça fais des années que Traser et d’autres marques de montres Suisse fabriquent ce genre de montre. J’en avais d’ailleurs acheté une il y a 13 ans et elle brille toujours :)

    1. Ah quel monde stupide… Les montres avec index tritium, bien que très pratiques sont interdites en France alors qu’ Areva et consorts vend, transforme, transporte et enterre des mégatonnes d’uranium sur notre ou de je ne sais quoi d’autre sur notre sol. Des millions de fois plus radioactif et dangereux que ces petits barreaux d’hydrogène dont le rayonnement est arrêté par une simple feuille de papier… Quant à cette montre, aucun intérêt horloger et aucun intérêt niveau design, déjà vu…

    2. Ah quel monde stupide… Les montres avec index tritium, bien que très pratiques sont interdites en France alors qu’ Areva et consorts vend, transforme, transporte et enterre des mégatonnes d’uranium ou de je ne sais quoi d’autre sur notre sol. Des millions de fois plus radioactif et dangereux que ces petits barreaux d’hydrogène dont le rayonnement est arrêté par une simple feuille de papier… Quant à cette montre, aucun intérêt horloger et aucun intérêt niveau design, déjà vu…

      1. Des Mégatonnes d’uranium ?
        Alors soit tu mélanges l’unité décrivant le pouvoir détonnant d’un explosif avec l’unité de masse, soit tu es très loin des réalités.
        http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/reserves-d-uranium-naturel-dans-le-monde
        Pour résumer, l’Australie possède environ 31% des réserves mondiales d’uranium, ce qui fait un peu plus d’1,5 million de tonnes (méga tonnes donc).
        Et non on n’enterre pas l’uranium (déjà qu’on se fait bien chier à l’extraire du sol) mais les déchets relatifs à son enrichissement et à son retraitement.
        Voilà voilà, je comprend ton coup de gueule après l’énergie nucléaire mais donne des infos réelles, ça renforce ton argumentation et donne plus de poids à tes revendications.

        1. Un megatonne = 1000 tonnes. Il faut revoir ses tables de conversion…
          Je regroupe ici tout le combustible radioactif qui transite en France (particulierement les trains en partance pour les pays de l’est…) certes à la Hague ils n’enterrent que des tubes de quelques metres cube des materiaux a plus longue duree de desintegration mais enfin le reste part en train, et etai meme t jusqu’a peu jetté à l’océan par un pipeline (voir les etudes de Greenpeace sur le sujet). Si on compte tout ce qui attend sagement dans les piscines des centrales, les reacteurs eux memes et les centres de transformation du CEA, les labos , etc. Je pense que l’on est pas loin du compte. ..

  4. Pour commencer, une montre manuelle sera toujours plus chère qu’un vulgaire Quartz.
    Enfin, ce n’est pas la couronne qui est lumineuse mais bien le réhaut ! La couronne sert à remonter le mécanisme et règler la montre.

  5. Comme placement , comme objet de collection dans un coffre c’est valable , à porter c’est dangereux car le tritium a déjà été utilisé pour les anciens modèles de montre à aiguilles luminescente ,
    Il est radioactif et par conséquent , cette montre tombe sous l’interdiction selon l’article R.1333-2 du code de la santé publique :
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024908599

    Pas futé pour une montre de la nasa .

  6. C’est un artisan (James Thompson) qui a collaboré avec Schofield pour cette montre pour intégrer son savoir avec le moonglow et le boitier en carbone. J’ai une bague de chez lui qui est top :p

    Et petite précision Florence, car erreur de traduction. Le gaz ne se trouve pas dans la « couronne » (crown dans le texte), mais dans le boitier, car la couronne en horlogerie, est une partie mobile, sur le boitier, qui entoure le « diamant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité