Comment installer SteamOS sur votre ordinateur ?

SteamOS

Lancé dans une première version beta il y a quelques heures de cela, SteamOS, le nouveau système d'exploitation de Valve basé sur sa plate-forme de jeu Steam, pourra être installé sur n'importe quel machine, à condition de suivre notre tutorial !

Si pour l’instant, seuls 300 chanceux ont reçu un prototype fonctionnel de Steam Machine, il n’en reste pas moins que SteamOS, l’OS équipant ces bécanes visiblement plus proches du PC que de la console de jeu, est disponible au téléchargement. Toutefois, avant que ne vous prenne l’envie de l’installer, consulter les quelques remarques qui suivent :

  • SteamOS ne peut pas être installé sur une partition ou en dual boot. Il demande un disque dur dédié. Malgré tout, vous pourrez toujours l’installer en passant par une machine virtuelle.
  • Une fois SteamOS installé, vous pourrez créer une nouvelle partition Windows, mais vos réglages seront effacés.
  • SteamOS pourrait également effacer vos disques durs secondaires. La méthode d’installation de base n’est pas optimisée pour les systèmes équipés de plusieurs disques durs. Alors avant de commettre l’irréparable, retirez vos disques durs externes !
  • Vous aurez besoin d’une carte graphique NVIDIA. Les cartes graphiques AMD ne sont pas encore supportées, mais ça ne devrait pas tarder. En attendant…

Ce dont vous allez avoir besoin

SteamOS

Avant de commencer, voici ce dont vous allez avoir besoin :

  • SteamOS
  • Une clé USB de 4 Go au minimum
  • Une carte mère compatible UEFI

Il existe 2 façons d’installer SteamOS, et la façon que vous allez choisir va vous orienter vers des fichiers différents à télécharger. La méthode la plus simple implique le fait de flasher une image de récupération, et de télécharger un fichier de 2.4 Go (« SYSRESTORE.zip »). La méthode la plus compliquée implique un fichier ne pesant « que » 960 Mo, et est nommée « SteamOSInstaller.zip ».

Première méthode : la méthode la plus simple

SteamOS

La méthode la plus aisée pour installer et lancer SteamOS est d’installer l’image de récupération. On le rappelle une fois de plus : installer cette image va supprimer l’intégralité des données stockées sur votre disque dur, et parfois même sur vos disques durs externes. Vous êtes toujours motivé à installer l’OS de Valve ? Suivez le guide :

  • Formatez votre clé USB au format FAT32, et nommez sa partition « SYSRESTORE ».
  • Dézippez le fichier SYSRESTORE.zip que vous venez de télécharger, et copiez son contenu sur la clé USB.
  • Bootez votre machine depuis la clé USB.
  • Lorsque vous bootez, sélectionnez l’entrée « UEFI » depuis le menu de boot.
  • Sélectionnez « Restore Entire Disk. »

Cette méthode va vous permettre de disposer d’une bécane dotée d’un SteamOS complet. Si vous désirez créer un dual boot Windows sur cette machine, vous pourrez. Puisque SteamOS est basé sur Debian, vous pourrez agir de la même façon que si vous aviez envie de créer un dual boot Windows/Ubuntu. Rien de bien compliqué là dedans !

Seconde méthode : la méthode avancée, mais plus flexible

SteamOS

Si vous vous sentez d’humeur aventurière (où si vous désirez télécharger des fichiers moins gros que ceux nécessaires pour la première méthode), alors peut-être pourriez-vous opter pour cette seconde méthode d’installation. On recense deux différences majeures entre la première méthode et cette seconde. Déjà, comme on le disait, les téléchargement sont moindres. Ensuite, cette méthode vous donne la possibilité d’installer l’OS en mode expert. Vous pouvez donc utiliser cette méthode pour changer quelques réglages. Ceci étant, si vous n’êtes pas à l’aise avec les installations de distributions Linux, vous devriez vous tourner vers la méthode précédemment détaillée.

Pour installer SteamOS en usant de la seconde méthode, voici comment faire :

  • Dézippez SteamOSInstaller.zip sur votre clé USB (compris dans SteamOS).
  • Bootez votre machine depuis la clé USB.
  • Au boot, sélectionnez l’entrée « UEFI » depuis le menu de boot.
  • Sélectionnez « Automated Install. »
  • Une fois l’installation bouclée, démarrez l’OS. Vous allez tomber sur un écran vous demandant un login. Le compte de base est le suivant : « steam » en login et en mot de passe. Identifiez-vous sur ce compte.
  • Double-cliquez sur l’icône Steam sur le bureau pour télécharger et installez Steam.
  • Après cela, vous pouvez vous identifier sur SteamOS via le menu de login en 5 étapes (sélectionnez « SteamOS » dans le menu déroulant).

Si vous voulez conserver l’installation Debian et vous identifier sur SteamOS quand bon vous semble, vous pouvez vous arrêter ici. Sinon, suivez à partir de la 8ème étape, en suivant le tutorial officiel de Valve (c’est en anglais).

Une autre méthode encore : concernant la virtualisation

SteamOS

Si vous ne savez toujours pas si vous devez ou non sauter le pas, et installer SteamOS sur votre bécane, peut-être pourriez-vous opter pour une solution alternative : la virtualisation. SteamOS est encore proposé en version beta, et n’est pas des plus stables. Si vous désirez simplement le tester, passez par VirtualBox. Le processus pour créer une machine virtuelle sous SteamOS est un peu plus compliqué, et vous prendra un peu de temps. Dans le cas où vous seriez VRAIMENT motivé, suivez ce guide, là encore rédigé en anglais.

Le guide se base sur la seconde méthode, mais au lieu de passer par une installation depuis une clé USB, vous allez devoir créer une ISO depuis l’installateur. Gardez en tête qu’utiliser SteamOS en passant par un système de virtualisation devrait déboucher sur une expérience peu concluante, parce que loin d’être optimisée.

Tags :Via :lifehacker
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est l’histoire d’une petite fille qui faisait de la balançoire quand d’un coup elle tomba, Pourquoi ?
    (Réponse plus bas…)








    Bah parce qu’elle a pas de bras !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Franchement Ben, tu ose dire « Notre tutorial » alors que tu as pompé la source à 100% et il y a des chances que tu n’ai même pas essayé.
    Sinon la nécessité du Boot UEFI est contournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité