Google sait où vous étiez hier, il y a un mois, il y a 6 mois !

Google historique

Le service d'historique des positions de Google n'est pas nouveau, et pourtant, il est "amusant" (inquiétant, en fait !) de constater qu'il fonctionne à la perfection. Grâce à lui, vous pourrez consulter le chemin que vous avez fait, les endroits où vous êtes allé, et ce jusqu'à plusieurs mois en arrière !

Consultable en suivant ce lien, l’historique des positions de Google va vous permettre de répondre aux questions du genre « tiens, où étais-je le samedi 6 à 14h35 ? ». Précis, il permet aux utilisateurs d’un smartphone ou d’une tablette basée sous Android, de retracer leurs déplacements, à condition d’avoir autorisé Google à relever leurs informations de localisation. Vous vous demandiez comment Google Now pouvait connaître l’adresse de votre lieu de travail et vous informer de l’état du trafic pour vous rendre chez vous en temps réel ? Et bien maintenant, vous le savez !

Bien que ce service soit un peu effrayant, il est au final plus bluffant qu’autre chose : vous pouvez très bien le désactiver, et dans le cas où vous l’activez, il vous donne accès à des données vraiment précises, qui prouve que Google sait y faire en matière de géolocalisation.

Google a lancé la première version de son historique des positions en même temps que Latitude. Lorsque Latitude fut abandonné, l’historique des positions fut conservé !

Tags :Via :techcrunch
  1. Le service est sympa, mais a quelques limites :
    – Manque de précision (liée au manque de précision de la localisation du portable) : j’ai souvent des points décales d’une centaine de mètres par rapport à mon parcours réel.
    – Manque de réalisme : de base, il relie les points comme si on faisait du vol d’oiseau… dommage de ne pas utiliser maps et de calculer le parcours le plus rapide entre les points, voir de proposer à l’utilisateur de préciser en cas de doute.
    – Manque d’options : on ne peut setter la fréquence de maj, et donc si le portable n’est pas utilisé comme gps, et bien cette fréquence est faible (toutes les 3/4 h je dirais).

    Il y a/avait un autre écran en plus de celui présenté ici, d’ailleurs (on navigait de l’un à l’autre via des onglets).
    Il compare la distance totale parcourue avec la distance Terre-Lune, affiche les lieux les plus visités, ainsi que les « voyages » effectués (systèmes assez limité lui aussi car il ne propose pas à l’utilisateur de rectifier, et m’avait par exemple mis que j’avais fait un vol Paris-Lille alors que j’avais fait ce déplacement en … train).

  2. Bluffant… et super flippant aussi…
    On est pas informé de tout ça quand on valide l’option de localisation… Que Google sache où on est en live ok c’était assez clair, mais avoir l’historique ça craint quand même…

  3. Je suis grand utilisateur de l’ecosystème de Google et je n’ai rien dans mon historique pour la simple raison que je suis parano, j’ai refusé toutes les autorisations de geolocalisation. Et toc!

  4. Étonnant, personne pour s’offusquer du voyeurisme et du non respect de la vie privée… Doux comme des agneaux! Heureusement que c’est pas apple qui a fait ça, le compteur à commentaire aurais déjà explosé!

    1. Tu parle de la communauté google là, la même qui a dégradé les façades des maisons qui ne voulaient pas apparaitre sur streetview en allemagne. Donc faut pas s’étonner.

    2. il n’y a pas de voyeurisme, il n’y a que toi avec ton compte google qui puisse voir ton historique. Oui, à la limite certains employés de google pourraient s’amuser à regarder le parcours d’untel ou untel mais franchement, je ne pense pas qu’ils n’aient que ça à foutre de leurs journées. Les gens qui n’ont rien à se reprocher n’ont rien à cacher à des inconnus parqués à l’autre bout de la planète, en revanche si ça peut aider, sur demande exceptionnelle de la police, à retrouver la piste de certains trafiquants, violeurs ou autres… et bien tant mieux…

  5. Google m’envoie tous les mois un rappel concernant cette fonction d’historique. Google demande aux utilisateurs d’activer explicitement l’option, et en plus, ils font des piqûres de rappel, au cas où on oublie.
    Je l’ai volontairement activée pour tester, et je trouve ça rigolo. Le camembert qui donne le rapport entre le temps passé au boulot ou a la maison est peut toujours être trouvé dans le rapport mensuel d’activité du compte Google

  6. je vous rassure c’est la même chose chez apple, sauf que chez apple vous ne pouvez pas stopper le service et qu’il envoie vos données de position a votre insu. Bref…..

  7. De toute façon, rien ne nous garanti que Google arrête de relever la position géographique de notre smartphone ou tablette Android dès lors qu’on coche cette case. Cependant Google nous garanti que nous ne pouvons plus consulter nos données ( et je dis bien NOUS ).

  8. Dans un avenir plutôt proche, nous serons tous interconnectés, comme dans une ruche. L’individualisme vit ses derniers instant dans l’histoire de l’humanité. Et enfin nous serons des surhommes, plus forts, plus résistants, bcp plus vieux en age que la vie de moucherons que nous avons présentement.

  9. A noter pour les rédacteurs de cet article que c’est un smartphone qui est localisé mais pas forcément son propriétaire le jour où ça m’inquiétera c’est quand on aura une puce Gps obligatoire sous la peu…

  10. C est bien encore une preuve que tous nos portables et consors sont tracés minutieusement! En tout cas, ca fait plaisir de lire ton d’article pour rester informé 😉

  11. C’est sur! Et ça ne va pas s’arrêter la ! J ai lu qu’il y avait des dizaine de façon de nous tracer. Ils peuvent utiliser notre téléphone et ses différent composant mais ils peuvent aussi utiliser toutes nos applications comme Facebook, Google et Consors. Ma bible sur ce sujet est ce site http://www.localisation-portable.com/ , il présente les différents outils et présente un logiciel. On réalise qu’il existe réellement énormément de moyens auxquelles nous avons accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité