Seuls Canon, Nikon et Sony devraient pouvoir survivre…

Les constructeurs d'appareil photo devront lutter...

Les spécialistes l'ont depuis longtemps annoncé, avec les performances toujours plus élevées des smartphones, la frontière entre appareils photo numériques dédiés et smartphones s'est amincie. De nombreux constructeurs pourraient même rester sur le carreau. Seuls Canon, Nikon et Sony devraient survivre...

Il n’y a qu’à observer les tendances actuelles pour entrevoir la terrible bataille entre les fabricants de smartphones et ceux d’APN. D’un côté, une qualité et des options toujours plus impressionnantes, de l’autre, une connectivité accrue, des fonctionnalités de retouche embarquées et des filtres ainsi qu’un format réduit…

Bien évidemment, nous n’en sommes pas encore à imaginer qu’il ne doive en rester qu’un. Les constructeurs d’appareil photo tiennent le haut du pavé tandis que les fabricants de smartphones règnent sur le bas de gamme et attaquent progressivement le milieu de gamme.

Une situation qui devrait conduire à la mort de certains acteurs majeurs de la photographie. Selon l’International Data Corporation, « seuls ceux qui ont une marque forte et savent se montrer compétitif sur les prix pourront exister – et seuls Canon, Nikon et Sony remplissent ces critères. » La chose s’avère d’autant plus vraie quand on compare les chiffres de vente : ces trois-là s’en tirent honorablement tandis que Panasonic, Fujifilm et Olympus semblent à la peine.

Tags :Sources :Pocket-lint
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. c’est très français de croire que par ce qu’une technologie est dépassée, les emplois perdu ne sont pas recréé plus nombreux ailleurs….

    2. Ca s’appelle le chômage frictionnel des secteurs s’éteignent d’autres naissent.
      Rien n’empêchent d’apprendre un nouveau métier ou d’appliquer ses compétences dans un autres secteurs.
      Nous ne sommes pas handicapés mentaux passé les 40 ans !
      C’est effectivement très Français de dire que le progrès crée du chômage !

      1. Oui, mais le progrès nécessite toujours plus de compétences et connaissances.
        Et tout le monde n’a pas forcément accès à tout l’apprentissage.

  1. Se sont les apn compactes qui vont disparaître , concurrencés par les smart phones. Les reflexs eux, vont continuer à se vendre. Ils font de meilleures photos . Il est possible de changer d’objectif, et ne s’adressent pas aux utilisateurs mitraillant à tout va des qu’ils se passe quelque chose.

    1. Les constructeurs vont à l’image de Sony généraliser le capteur 24×36 plein champ, donc leurs prix vont baisser. Mais inéluctablement les appareils reflex se verront cantonner de plus en plus sur une niche …
      Les smartphones ont la faveur du grand public à la recherche de simplicité. Mais sur des positions précises (nuit, macro, vitesse, rapidité de la prise, …) leurs photos ont encore d’énormes progrès à faire pour se rapprocher un peu des reflex.

      1. Bon, dans l’ensemble, tout cela est bien connu, mais je ne crois pas que Panasonic soit en mauvaise posture : Pour preuve, c’est cette marque qui remporte tous les prix dans le milieu Prosumer grâce à ses hybrides en µ4/3 (format de capteur qui se rapproche le plus de la pellicule 35mm Cinéma. ( j’ai bien dit cinéma et pas photo,) donc au ratio 1/85. d’où d’excellentes « déclinaisons » pros ( Lumix GH3 – AF 101, voire AEJ 130 et 160. ) Panasonic, me semble-t-il s’impose chez les pros en réduisant un peu les marges de vente de SONY… ( à mon grand regret pour SONY que j’apprécie tout autant…) Force est de constater que Panasonic est en train de s’imposer … Il suffit de regarder le parc d’objectifs µ4/3, tous excellents et pas très chers ! (Cela va du pancake 14mm au 20mm mondialement reconnus en passant par le 25mm summilux réalisé par Panasonic en partenariat avec Leica (rien que ça!) Ils sont souvent en rupture de stock, donc je crois qu’il ne vaut mieux pas enterrer cette marque ;- ) La preuve La BMC (Black Magic Caméra,) utilise les mêmes optiques et opte pour le « même » type de capteur, et ça fait fureur !

  2. « ces trois-là s’en tirent honorablement tandis que Panasonic, Fujifilm et Olympus semblent à la peine. »

    Après avoir travaillé 7 ans avec du Nikon et 1 ans avec 2 5D Mark III, je n’ai qu’une chose à dire : Les chiffres ne révèlent pas la qualité.

    J’ai goutté fuji y’a quelques mois (x100s, x pro 1) et le résultat en terme de qualité d’image est nettement supérieur. Alors certes, les boitiers ne sont pas pour tous le monde (exit les photographes sportifs par exemple) mais pour les autres c’est une merveille. à 6400 ISO sur du JPEG avec le fuji x100s j’ai autant de bruit que sur un 1600 ISO RAW de D7100. (Pourtant équivalent en gamme de prix)

    1. Oui mais pour autant leur marketing n’est pas forcément très bon et cela se traduit par une baisse assez significative de leur ventes, ce qui montre que maintenant pour tenir il va falloir être très agressif

    2. Les optique fuji sont les meilleures du marché avec les optique leica. Il y a plus de lentilles super ED dans un 60mm f/2,0 fuji que dans un 70-200 f/2,8 nikon pro ! Et ça coute moins cher !
      Fujifilm, leica, nikon, canon, sony, ces firmes la vous pouvez être sûr qu’elles vont durer ! (même si leica à du mal à passer au numérique avec des os de boitier qui peinent à donner des exif corrects sur le notilux.)

  3. Pareil que Blizo.
    A sa sortie j’ai acheté un Fuji X100 en second boîtier associé à un D300S.
    J’ai revendu ce dernier pour un X Pro et je ne le regrette pas. Effectivement la réactivité est un cran en dessous mais la qualité photo est impressionnante. Je vais faire simple, je ne faisais quasiment que du Raw avec mon Nikon, je n’en fais quasiment plus. Le jpeg de Fuji est impressionnant.
    Et je confirme que les hybrides mirrorless sont à suivre de près, et que les appareils à objectifs interchangeables ne sont pas tous des réflexes. Merci les progrès sur les viseurs électroniques ! Je vous invite à essayer le dernier hybride Sony plein format le x7 je crois.
    Enfin, pour ce qui est des smart phones, la notion d’appareil d’appoint s’éloigne. Les images qui sortent de mon Nokia 1020 sont bluffantes.
    Bonne année à tous.

    1. Le développement sur boitier chez Fuji est top ! Et de toute façon les Raw ne sont pas super bien lu dans lightroom (même s’ils ont fais quelques progrès depuis la sortie) ! Alors pourquoi s’en priver ?

  4. Pour monsieur tout le monde, ,le portable remplacera très probablement le compact grâce à son avantage indétrônable du « tout en un » toujours avec soi, le partage facile, les applis et filtres tels Instagram …

    Pour le vrai amateur de photo, aucun filtre Instagram ne remplacera un bel objectif.
    Aucun cadrage ne sera fait de manière aussi précise et réfléchie qu’avec un reflex, aucun travail sur son image.

    Avant, on pensait sa photo avant de shooter. Maintenant on shoote sans réfléchir. On a gagné en spontanéité, on a perdu en profondeur.
    Ce n’est ni bien ni mal, c’est un simple fait.

    Mais il y a toujours des gens pour qui l’image reste un art, une création, et pour eux, le portable est encore loin d’être l’outil le plus polyvalent et approprié à un réel travail, sauf lorsqu’on l’utilise pour cet effet voulu justement.
    Enfin, ce n’est que mon avis.

  5. C’est simplement n’importe quoi comme analyse.
    C’est de la manipulation d’avis. Du même genre que les sondages d’opinions avant les élections.
    Ceux qui donnent ce genre d’avis sont des idiots ou des manipulateurs.

  6. Fujifilm et Olympus se portent peut-être mal en France, mais sur un de leur plus gros marché qu’est l’Amérique du nord, leurs ventes ne font que grimper avec leur appareils hybrides (les meilleurs du marché). Pareil pour les Lumix de Panasonic qui sont très demandé pour les vidéastes pro comme les amateur pour leur incroyable qualité d’optiques et de fichier vidéo. Pentax aura toujours ses irréductible, et ses nouveau adeptes intéressé par les nombreuses options qu’offrent leurs appareil photo réflex et compactes. Quand à Leica, l’égérie du luxe photographique, il ne sont pas près de fermer boutique. Il faut se renseigner un peu en dehors de l’hexagone, la photographie à été inventé en France, mais ça n’en fait pas le centre de cet art et encore moins de sa technologie. 😉

    1. Et j’ajouterais même aux septiques, que tout les jour je vois des gens (monsieur madame tout le monde comme vous dites) qui achètent des appareil photo, compacte, bridge, hybride ou réflex. Pourquoi? Parce que même le plus néophyte des photographes amateur comprend que la qualité d’un appareil ne se résume pas à un 20 méga pixels sur un capteur gros comme une tête d’épingle.

  7. I reste encore de l’espace pour de l’innovation dans les reflex. Alors que le full-format se démocratise j’attends un capteur 36×36 qui permettrait d’utiliser toutes les possibilités des objectifs 24×36 actuel. Ce serait top en reportage, architecture,… Reste le problème de la remontée du miroir, mais Nikon, Canon savent traiter ce type de défi et Sony va améliorer sa visée électronique.

  8. Quels spécialistes et spécialistes de quoi au juste ? C’est avec une telle affirmation pratiquement divinatoire qu’on sombre dans le ridicule. La photo populaire de masse peut-être sera celle des smartphones pour les moins de 20ans mais si on parle photographie vraie que voulez-vous qu’un smartphone sans optique apporte en dehors des pixels ? Longue vie aux constructeurs d’optiques et fi de la mode et des affirmations farfelues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité