Les pupilles deviendront-elles le nouvel outil d’investigation ?

Les appareils photos sont de plus en plus perfectionnés et offrent toujours de meilleures performances. La qualité des clichés est ainsi améliorée constamment, rendant plus visible chaque détail… jusqu’au reflet révélé dans les pupilles des sujets photographiés.

Il pourrait ainsi s’agir d’une nouvelle technique d’investigation. Les photographies peuvent déjà servir de pièce à conviction dans les affaires policières et sont analysées dans les moindres détails. Mais les informations cachées pourraient elles aussi accessibles grâce à la haute définition.

C’est en tout cas ce que souhaite démontrer le Docteur Rob Jekins, du département de psychologie de l’université de York au Royaume-Uni. Il veut prouver que les reflets visibles dans les yeux des personnes photographiées peuvent permettre d’identifier des lieux ou des visages.

Comment ? Grâce au zoom tout simplement. Reste que pour être concluante, l’expérience du Docteur Jekins a nécessité l’utilisation d’un appareil photo de 39 mégapixels. Les sujets ayant servis de cobayes ont, de plus, dû se placer assez proches de l’objectif pour que le résultat soit optimal.

Mais cette étude reste intéressante, ses conclusions sont consultables ici. Le Nokia Lumai 1020 deviendra t-il rapidement le nouvel allié des enquêteurs ?

Tags :Via :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est le nouveau « Mais où est Charlie ? », que l’on pourrait appelé « Mais où est l’équipe de Gizmodo ? ».

    Réponse, dans la pupille de l’oeil droit du sujet.
    D’ailleurs on voit que l’on s’amuse bien, toute l’équipe monopolisée pour une simple photo.

      1. Ben, c’est quoi le rapport avec la « choucroute » là ?
        La pauvre, l’article n’est même pas d’elle.
        Punie là à la limite.

        « Il veut prouver que les reflets visibles dans les yeux des personnes photographiées peuvent permettre d’identifier des lieux », pas besoin de ça, vu que les coordonnées du lieu de la prise de vue peuvent être taggés dans la photo. (option par défaut ?)

  2. Voilà qui justifie la volonté de Samsung à augmenter la teneur en pixels de leurs smartphones, ils veulent y incorporer un lecteur rétinien.

    Si en plus ça permet l’identification des personnes photographiés alors on est certain qu’Apple et la NSA vont suivent.

  3. c’est seulement efficace pour des photos d’identité/de portrait prises avec un capteur de 40 à +100mpx sauf qu’on a rarement vu un criminel en action prendre des photos de ses victimes dans ces conditions là.
    ou alors faudrait se prendre en selfie au moment même où on se fait tuer.. oui mais alors pourquoi ne pas prendre directement son agresseur en photo.. et puis même de toute façon l’agresseur partira avec le smartphone ou apn.

    la seule technologie qui serait efficace dans des investigations (lieux publics et privés) c’est la vidéo surveillance en 4K et plus. mais c’est pas encore pour tout de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité