Des sculptures de verre pour illustrer les virus les plus dangereux au monde

Les virus sont sont souvent dépeints comme des entités laides, effrayantes. L'artiste Luke Jerram a tenté de les reproduire en sculptures de verre, tel qu'on peut les voir sous un microscope.

Depuis 2004, l’artiste Luke Jerram recréé les virus et pathogènes les plus craints au monde au travers de sculptures de verre. Les reproductions n’usent pas des couleurs : elles sont désormais regroupées au sein d’une série sobrement nommée « Glass Microbiology ». Pour cette série, il a délibérément porté son dévolu sur les sujets les plus effrayants, du VIH à la malaria. Bien sûr, le fait de recréer ces virus a demandé un travail d’interprétation, et d’ailleurs, les virus en question ont été grossi à l’extrême. Pour effectuer cette démarche, il s’est toutefois fait aider par un virologiste.

Si vous désirez consulter le travail de Luke Jerram, rendez-vous sur son site. Ci-dessous, quelques photographies prises par l’artiste lui-même :

no images were found

Tags :Via :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Magnifiques ces trucs, ça change des merdes de l’art moderne de nos jour ( style la chiasse que nous pond Jeff Koon ), ça mériterait plus que les trucs de pop art ou de Dali d’être dans les musées. Ne vous énervez pas je ne fais que donnez mon avis, celui-ci étant très subjectif.

  2. Comme pour chaque article ou il faut se coltiner cette visionneuse qui donne l’impression que les lecteurs sont pris pour des idiots, je ne clique sur aucune image.Vous perdez des lecteurs a rester indifferents.

  3. News non seulement vieille mais en plus je vous l’avais posté sur votre mur FB il y a longtemps.
    Comme quoi vous vous en tamponnez le popotin, que vous postes comme et quand bon vous semble…

    1. Oui on y revient !! Avec la progression des Bactéries multirésistantes dans le monde hospitalier, le monde médicale s’interroge sur un possible retour du traitement à « l’eau croupie ».
      Car c’est la que les T4 et autre bactériophage se développe.

      Très employé avant, cela est tombé en dérision avec se con Fleming….^^

  4. Escherichia coli et Salmonella sont des bactéries!!! Cette news est relayée depuis des mois sur différents sites, et à chaque fois dans les commentaires il est précisé que ce ne sont pas tous des virus, mais non! Recopiez donc les articles avec les mêmes bourdes que tout le monde!! Et le T4 est un bactériophage, soit un virus de bactéries, et n’est pas du tout dangereux pour l’homme soit dit en passant!

  5. Et dernière précision, la malaria est un nom de maladie et le vecteur de cette maladie est un parasite (organisme multicellulaire à des années lumières des bactéries ou virus) appartenant au genre Plasmodium!
    C’est quand même grave que vous n’ayez même pas pris la peine de vérifier vos informations, au lieu de cela vous véhiculez plus que de l’imprécision mais des erreurs énormes!

    1. Malheureusement un vecteur n’est pas responsable de la maladie. Le vecteur d’une maladie c’est par exemple pour la malaria, ou plutôt paludisme dans nos contrées françaises, est l’anophèle. Le moustique quoi.
      Le responsable de la maladie est bien comme tu dis est le parasite Palsmodium falciparum ( et confrères).

  6. On s’en fou que c’est une bacterie ou un virus… l’article est là pour montrer la beaute des sculptures. Bon par contre moi j’ai du mal à regarder sur mon tel avec cette visionneuse.

  7. Merci pour la précision mirabilis le vecteur est en effet l’anophele, qui peux porter le parasite! Et Greg, en fait on s’en fout pas trop, car tant qu’à écrire un article, autant bien le faire et pas juste recopier bêtement ce que l’on trouve sur internet… Sinon d’un point de vue purement artistique c’est sur que c’est beau!

  8. pour ceux qui se plaignent de la visionneuse : y a le lien pour visiter son site…je suis d’accord que cette visionneuse est une horreur, mais avant d’enclencher la gueule, prière de mettre la cervelle en marche..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité