Le PC modulable de Razer nous donne l’impression de jouer aux LEGO

Razer semble avoir pris du plaisir à développer son nouvel ordinateur de bureau, le "Project Christine", dont la particularité est d'être modulable.

Impossible de ne pas faire l’analogie avec les briques de LEGO en voyant le Project Christine du constructeur Razer, exposé au CES 2014. En fait, il s’agit d’une bécane dont la colonne vertébrale va offrir des slot PCI à remplir. On simplifie un peu, mais c’est l’idée : intégrer cartes graphiques, SSD, processeur, et empiler le tout pour un rendu étonnant. Chaque module, refroidi par huile minérale, pourra en plus être overclocké par défaut, vous permettant d’obtenir un gain de performance non négligeable, et toujours agréable à constater.

Razer Project Christine

L’avantage d’un tel concept est simples à saisir : le « Project Christine » est facile à upgrader, du moins, sur le papier. Car il se pourrait que vous rencontriez des soucis de compatibilité, et trouver des composants compatibles avec un tel procédé saurait rapidement devenir compliqué. C’est pourquoi Razer n’a pas encore planifié sa mise en production à grande échelle : il se contente pour le moment de jauger l’intérêt d’un tel concept, et profite de l’exposition offerte par le CES 2014 pour le faire.

Razer Project Christine

Razer Project Christine

Mais même si ce « Project Christine » ne voit jamais le jour, il est toujours intéressant de constater l’émulation active dans ce domaine, et de voir les constructeurs rivaliser d’ingéniosité pour tenter de se démarquer du lot. Et autant dire qu’avec la démocratisation à venir des Steam Machines, ils ont plutôt intérêt à jouer la carte de l’originalité !

Razer Project Christine

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sympa sur le papier et original
    Mais soit il faudrait que chaque composant soit encapsulé dans une coque pour correspondre aux visuels (dans ce cas monopole de Razer sur la livraison de composants ? ), soit on pourrait effectivement plugguer les éléments « dipsarates », mais alors là bonjour l’oeuvre d’art (et bonjour les accumulations de poussière directement sur les éléments probablement)
    Mais super beau

  2. Bof. Le design est particulier (on aime ou un aime pas c’est pas la question), mais l’intérêt est plus que limité. La modularité est pas vraiment intéressante, dans le sens où on ne change pas ses compassants tous les trois jours, de plus ceux ci étant dans des capsules, sois il faudra des composant déjà encapsulés (bonjours le prix), sois les encapsuler sois même, donc toujours une phase bricolage.
    Le seul point positif est le refroidissement à huile, qui permettra probablement de se passer de ventilateurs, et du coup d’avoir une machine puissante mais parfaitement silencieuse (et ça, ça peut être intéressant).

  3. « trouver des composants compatibles avec un tel procédé saurait rapidement devenir compliqué »
    –> « pourrait » irait mieux.

    Quid du prix des éléments ?
    Et le refroidissement à l’huile ??? Il est où le radiateur d’huile pour la refroidir ? Si il y en a pas, l’overclocking risque d’être limité.
    « Chaque module, refroidi par huile minérale » : Vraiment ? Intérêt de refroidir à l’huile un SSD ou disque dur ?

    Est_ce que les cadres sont plugables entre-eux ?

  4. Je ne crois pas au PC modulable. Comme le smartphone modulable avec Modu, je ne pense pas que si ce PC voit le jour. Néanmoins, je pense que l’essentiel c’est que les fabricants fassent en sorte que le consommateur puisse changer certaines pièces qui peuvent être défaillantes (disque dur et carte mère en l’occurrence).

  5. le concept a du bon , mais cela nécessite de multiplier les dispositifs de refroidissement , donc les couts , les probabilité de défaillance , la maintenance , de plus si ont veut vraiment être compétitif il faudrait que les gros producteur de semi conducteur se mette a creer des modules complet , ou des pièces compatible qui serait ensuite monter chez razer.
    Ont peut faire l’analogie avec le projet « phone block ».

    Cependant , ont doit reconnaitre que les pc d’aujourd’hui peuvent etre monté avec des caratéristiques faites sur mesures (choix du DD , SSD , CG ram etc…) est ce que ce genre de module ferrait beaucoup evoluer le degrés de personnalisation possible ?
    Peut ton mettre deux module processeurs ?
    Les modules se gerent d’eux mémes ? ( mise raid des DD)

    ce concept je pense ne releve que du concept , l’architecture logicielle qui irait autour serait trop lourde a developper pour beneficier plainement de la modularité offerte.
    Si ce n’est qu’un « pc sur mesure » de plus , d’autre offre les mémes services.

    1. « Cependant , ont doit reconnaitre que les pc d’aujourd’hui peuvent etre monté avec des caratéristiques faites sur mesures »
      Moui, disons que si tu prends le temps de choisir toi même l’intégralité de tes pièces, ce prodige est en fait possible depuis déjà 25 ans 😉
      Quand tu vas chez un revendeur (assembleur) PC, et que tu choisis une tour, tu peux généralement décider de ce que tu veux mettre dedans. L’assembleur va se contenter de tout brancher dans la tour et de faire fonctionner le tout (ce que tu peux faire toi-même sans trop de mal).
      Ici, la seule différence que je peux y voir c’est que les pièces sont intégrées dans des modules séparés et que par conséquent l’enveloppe que constitue le boîtier du PC a « simplement » (c’est loin d’être simple) été éliminée.
      L’inconvénient c’est effectivement la démultiplication des systèmes de refroidissement, surtout avec de l’huile, car mutualiser le système supposerait des connexions étanches pour le fluide de refroidissement (pas simple et connecteurs coûteux).
      Mais un PC sans ventilo c’est le rêve de tout gamer … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité