L’ISS s’offre un sursis de 4 ans !

Bonne nouvelle, la Station spatiale internationale ne sera pas désorbitée en 2020 comme c’était initialement prévu. Elle sera désorbitée en 2024, et sera peut-être même prolongée jusqu’en 2028.  Par contre, cette bonne nouvelle s’accompagne de sa jumelle diabolique, il y a bien une mauvaise nouvelle également.

La Station spatiale Internationale devait être détruite en 2020, mais le congrès américain a accepté de prolonger la durée de vie de la Station. Le contraire aurait été surprenant puisque la NASA est actuellement en train de financer des sociétés privées pour qu’elles développent des systèmes de transport habité à destination de l’ISS. On imagine mal que ces navettes se retrouvent sans Station pour s’arrimer.

Seulement, qui dit prolongation dit coût supplémentaire. Chaque partenaire de la Station devait financer sa partie grâce à la contribution qu’il apportait à la Station (ravitaillement, installation de modules etc…) En 2017, comme l’Europe n’aura plus de vaisseau cargo pour ravitailler l’ISS, elle devra payer 450 millions d’euros. C’est le prix du loyer jusqu’en 2020.

Ainsi, entre 2020 et 2024, l’Europe devra encore trouver 600 millions supplémentaires pour continuer d’utiliser la Station. Tout en sachant que la facture sera peut-être plus élevée car la Station vieillit et les pannes seront de plus en plus fréquentes.

La vraie mauvaise nouvelle de ce nouveau calendrier d’utilisation de la Station, c’est qu’il n’y aura pas de grand projet international avant 2028 ! Si on veut un jour envoyer un homme (ou une femme) sur Mars, cela demandera une coopération internationale inédite avec un coût du projet estimé à 100 milliards de dollars. Autant dire que Mars n’a jamais autant semblé aussi éloignée.

Tags :Sources :Washington Post
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. tant mieux, c’est une connerie de vouloir aller sur Mars, il y a des sujets bien plus urgents à mener sur Terre, comme par exemple la survie de l’espèce humaine à moyen/long terme…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. On peut quand même continuer à s’intéresser à la science de la vie sur une autre planète sans aller aussi loin.
      La lune est à un poil de cul en comparaison de la distance qui nous sépare de Mars, pourquoi ne pas commencer (continuer) par elle ?! Sans parler du pratiquement « one way ticket » que représente un voyage vers Mars, la proximité de la Terre avec la Lune est psychologiquement plus gérable.

    2. C’est vrai c’est pas comme si on commençait a manquer de place on espace cultivable.

      Tu proposes quoi? limiter les naissances….. réveille toi

  2. Mettre sur pied un programme visant à envoyer des humains sur Mars pour seulement 100 milliards de $, me parait un tantinet optimiste. Un rapport de la NASA estimait que le coups d’un tel programme se situerait plutôt dans une fourchette de 300-500 milliards de $, à repartir sur une dizaine d’années, donc dans le pire des cas cela nous ferait 50 milliards par années. C’est tout à fait à notre portée financière (coopération mondiale) quand on sait que l’humanité n’hésite pas à dépenser 1700 milliards de $ par années en budget militaires.

  3. 600 millions ? Une goutte d’eau dans tout le pognon que possède les nantis et les banques.
    La France vient de donner 1 milliard à dassault pour moderniser le Rafale que personne ne veut.
    L’argent n’existe et n’a de réelle importance que pour ceux qui trime tous les jours pour en gagner et pour les pauvres.
    Il y a assurément des ressources naturelles sur Mars à exploiter et aussi ailleurs, et là, vous allez voir, il va y en avoir de l’argent.

    1. « La France vient de donner 1 milliard à dassault pour moderniser le Rafale que personne ne veut.
      L’argent n’existe et n’a de réelle importance que pour ceux qui trime tous les jours pour en gagner et pour les pauvres. »

      Oh, il existe bien pour l’Etat, la fameuse « Dette publique ». Tu sais, celle que l’on rembourse avec nos impôts !
      Idem pour le programme Ariane et compagnie…

  4. Aller sur mars ne sert à rien. Pas d’eau (ou très peu), pas d’atmosphère, … Alors tant qu’on aura pas trouvé un moyen de quitter notre système solaire pour atteindre l’une des planètes similaire à la notre que nous avons déjà découverte, çà sert à quoi d’envoyer des gens dans l’espace?

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Et trou duc, comment tu vas faire pour aller sur une autre planète ? Il faut bien s’exercer, le voyage Terre-Lune n’a rien de comparable avec un voyage vers une autre planète que ce soit du système solaire ou en dehors. Tout simplement parce que la durée du voyage avec ces contraintes n’est pas la même (micro gravité, conséquence sur le psyché, gestion des ressources, radioactivité…)

  5. j’ai l’étrange impression que nous sommes à un tournant déclinant de notre histoire… genre fin de l’empire romain, je ne suis pas sur que dans 100 ans nous puissions faire ce que nous faisons aujourd’hui…

    1. Eh oui, les civilisations se succèdent et ne se ressemblent pas.
      Malheureusement, je n’ai pas l’impression qu’elles s’améliorent avec le temps….
      La nôtre a déja échappé à l’holocauste nucléaire de la guerre froide et il est bien probable que le plus gros challenge a venir soit la transition énergétique (peak oil) couplé a un effort incommensurable en terme d’écologie (ressources en eau potable).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité