Google ne veut pas payer son amende à la CNIL

Google s'était fait épingler par la CNIL, refusant  encore et toujours de se conformer au droit français concernant sa politique de confidentialité des données sur internet. Puni de 150 000 euros d'amende, le géant ne l'entend pas de cette oreille et fait appel de sa condamnation

On ne s’attendait pas à voir Google rester les bras ballants devant la décision de la CNIL et il n’aura pas tardé à faire valoir son droit, celui de faire appel. Selon le Figaro, Google a déposé un recours en référé devant le Conseil d’État, ce qui gèle pour le moment les sanctions, à savoir 150 000 euros d’amende et l’obligation de publier pendant 48h, un communiqué sur la page d’accueil de google.fr. Google a aussi déposé un recours sur le fond, soit une requête visant à annuler ou réformer une décision administrative dont la suspension est demandée.

Google ne fait pas dans l’originalité, arguant comme à l’accoutumée que les traitements des données sont réalisés hors du territoire français, l’autorité de la CNIL n’est donc pas applicable.

“Pour rappel :

En effet, en mars 2012, Google fusionnait et créait une politique de confidentialité pour les gouverner toutes. Aux dires de la firme, cette mesure avait pour but l’uniformisation et la simplification des procédures, tant pour eux que pour les usagers. La firme passait de 70 chartres distinctes à une unique réglementation pour tous les services (Google Maps, Gmail, YouTube et consorts).

La CNIL réclamait une véritable transparence et exigeait de savoir où finiraient les données personnelles et combien de temps Google les garderait sous le coude. Outre une protection des informations privées somme toute limite, ces nouvelles règles offraient à la firme de Mountain View un avantage concurrentiel décisif et une collection de données impressionnante, variée et recoupée pour tous ses usagers. La question des « cookies » était également évoquée.”

 

Tags :Sources :lefigaro
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et il a bien raison ! Marre de ces petits francais qui veulent mettre leur nez partout !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Bien d’accord marre des entités/pays qui veulent réguler ou censurer Internet.
      Si chaque site dot modifier son fonctionnement/conditions en fonction de chaque pays on est pas sorti de l’auberge!
      Si les états européens ne sont pas content de tel ou tel site ils n’ont qu’a financer des alternatives!

    2. Non pas du tout, il faut aussi montrer à ces géants qu’ils n’ont pas tous les droits et que le gouvernements sont encore là pour leur rappeler que ce sont qui ont la loi réelle.

  2. Marre du refresh à la con de gizmodo ? Stop AutoRefresh en plugin Chrome, RefreshBlocker en plugin Firefox. De rien.
    (oui je posterai ça un peu partout dnas les comms pendant plusieurs jours, ça permettra d’éviter nombre de crises de nerfs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité