Ces machines sont l’avenir du séquençage du génome humain

Il a fallu plus de 3 milliards de dollars pour décoder le premier génome humain... Mais les scientifiques avaient un objectif lunaire, créer un système qui pourrait traiter des milliers de génomes pour un coût unitaire de 1000 dollars. Aujourd'hui, Illumina a dévoilé un ensemble de machines capable de cet exploit ! Pour les généticiens et chercheurs, il s'agit d'un moment décisif.

Le système HiSeq X Ten d’Illumina offre aux instituts de recherche biomédicale un ensemble de 10 machines qui œuvrent de concert pour traiter plus de 18 000 échantillons de génome humain par an, à un coût de 1000 dollars par tête. C’est un dixième du coût proposé par les techniques actuelles, et une réduction considérable du temps passé sur chaque échantillon. 

Des livres entiers ont été écrits sur la façon dont le séquençage « low cost » du génome pourrait changer le visage de la médecine. On ne peut qu’en sous-estimer la portée… Nous ne sommes pas face à des tests génétiques de pacotille faits par correspondance. Compiler l’information génétique de la population est la clé de notre compréhension de maladies comme le cancer, le diabète et les dégénérescences cardiaques.

Naturellement, cette technologie se situe bien au-dessus du consommateur lambda, toutefois ses avantages touchent tout le monde, en bonne santé ou non. Plus nous en savons sur la façon dont les gènes affectent les maladies héréditaires, mieux nous serons en mesure de les traiter, prévoir, et peut-être même prévenir ces maux qui affligent la médecine d’aujourd’hui.

Tags :Sources :illuminaVia :Businessweek
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Nous ne sommes pas face à des tests génétiques de pacotille faits par correspondance. »

    Je confirme ! Sauf que ça n’a rien de nouveau … Ça fait 5 ans que je travaille sur des génomes, des exomes et autres Chipseq, et c’était déjà pas nouveau. Le séquençage existe depuis Sanger !

    Donc ça intéresse qui de savoir ça ? Ce sont toujours des séquenceurs pour la recherche, et en fait heureusement parce je ne vois pas bien ce qu’un utilisateur lambda pourrait en faire !
    L’analyse nécessite des gigas, des teras, des serveurs de calcul puissants, des outils de nex generation sequencing, et de solides connaissances en bioinformatique et en génétique, tout en étant armés face au résultat de l’analyse avec l’esprit critique d’un chercheur ou d’un médecin.

    Mais allez y, continuer à faire fantasmer les gens sur ce genre de trucs …

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. tu travail dans ce domaine et tu comprend pas à quoi ca sert à monsieur madame tout le monde ? moi je suis très content que cette technologie arrive a un aussi bon prix et bientôt la barre des 100euro et tout le monde va pouvoir se payer un séquensage de son adn pour une médecine personnalisé. regarde mon video en haut tu a l’air de pas trop savoir dans quoi du boss

      1. Tu as raison je ne sais pas du tout dans quoi je bosse … Je n’ai aucune idée de ce que ça fait à un patient de savoir ce qu’il a comme mutation, l’impact que ça a sur sa vie. On parle de génétique là, pas d’une simple analyse de sang ! Les résultats annoncés sont pratiquement définitifs, sans appel, et très souvent sans traitement. Les gens vont devenir fous si on leur dit les mutations qu’on trouve dans leur génome. D’autant que certaines sont présentes, très flippantes, mais ne s’expriment jamais. Mais le fait de le savoir pourrit la vie de plein de gens. Que la technique s’améliore, c’est bien, très bien même, mais les diagnostics persos c’est très dangereux et souvent inutile. Ça te ferait quoi Kev, si je te disais que tu avais un Charcot , hein ? Ça va te faire quoi de savoir que tu vas crever dans d’atroces souffrances, à moitié débile et handicapé, mais qu’on ne peut rien y faire ? Bref, ce ne sont pas des jouets ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité