Le BlackPhone, le smartphone qui va battre la NSA à son propre jeu ?

Le respect de la vie privée est plus que jamais un sujet brûlant, depuis qu'ont été faites les révélations PRISM/NSA, l'an passé. Il doit d'ailleurs exister une demande pour le Blackphone, un smartphone sensé pouvoir prendre la NSA à son propre jeu.

En fait, le Blackphone serait un mobile basé sous Android, né d’un partenariat passé entre les sociétés Silent Circle (tenue par Phil Zimmermann, le créateur du logiciel de chiffrement de courrier électronique Pretty Good Privacy) et Geeksphone, une startup espagnole travaillait avec Firefox OS. Bref, ces 2 là ont imaginé un mobile doté d’une version d’Android très largement modifiée, nommée PrivatOS, et qui serait en mesure de sécuriser les appels, d’envoyer des messages, de tenir des sessions de chat vidéo et d’échanger des fichiers en toute discrétion, le tout sans être repéré par les radars de la NSA.

L’idée étant de proposer aux utilisateurs « tout ce dont il ont besoin pour assurer le respect de leur vie privée, mais également toutes les fonctions présentes au sein des smartphones haut de gamme qu’ils peuvent attendre ». Vous pouvez espérer en savoir plus sur ce smartphone en février prochain, à l’occasion du Mobile World Congress. D’ailleurs, le Blackphone serait prévu pour être disponible en précommande le 24 du mois prochain.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ça va pas ça faire long feu niveau confidentialité.. peu être les premières semaines..
    quand on sait que même les BlackBerry avec leurs serveurs ultra secure ont déjà étés piratés. .
    c’est juste un joli coup marketing ce blackphone juste après les récentes révélations ..

  2. Et si la NSA écoutait au niveau des opérateurs/ antennes relais qui restent tout de même des systèmes informatiques violables. Bien que ce telephone rendrais l’écoute direct impossible, l’interception des messages et communications vocales reste possible.

    Si le message part en crypté il arrivera crypté. Donc si le correspondant n’a pas le système de décryptage sur son téléphone. Il ne lira rien. Le message ne peut donc pas partir crypté

    1. « Si le message part en crypté il arrivera crypté. Donc si le correspondant n’a pas le système de décryptage sur son téléphone. Il ne lira rien. Le message ne peut donc pas partir crypté »
      Si le message est crypté sous forme d’image le correspondant pourra très bien lire , juste un exemple …

  3. Un téléphone sécurisé sous Android c’est déjà mal barré et comme c’est une entreprise américaine elle doit donner ses modèle s de cryptage a la NSA et comme tout le monde sait ça personne n en voudra

  4. Donc c’est LE téléphone pour les terroristes ! Je pense que la NSA s’en fou de savoir si vous avez bien demandé à votre compagnon de penser à prendre le pain en rentrant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité