La NSA collecte aussi 200 millions de textos par jour

PRISM

La NSA surveille des milliers et des milliers d'ordinateurs non connectés tous les jours. Vous savez, en espionnant les données de localisation des téléphones portables. Et si cela ne suffisait pas, un nouveau rapport indique qu'elle collecte aussi 200 millions de textos par jour. Apparemment, au hasard.

Selon le Guardian, les textos sont capturés puis analysés par les programmes « Prefer » et « Dishfire », qui sont apparemment très importants pour l’agence gouvernementale. En effet,  une slide de 2011 a été magnifiquement intitulée : « SMS : Une mine d’or à exploiter ». Que dire… mis à part qu’il ne s’agit que de la partie émergée de l’iceberg.

Car, en effet, le balayage effectué par la NSA est extrêmement vaste, puisque « non ciblé ». En somme, le gouvernement américain pioche ça et là dans les SMS, au hasard. Les documents indiquent que les messages sont ensuite retirés ou « minimisés », on peut supposer que cela signifie qu’ils sont dé-indexés de la recherche. Pour l’instant, du moins.

Une récolte bien juteuse !

Pour ce qui est des précisions, on apprend que la récolte quotidienne comprend :

  • Plus de 5 millions de signalements d’appels manqués, pour une utilisation dans l’analyse de chaîne de contacts (un travail sur le réseau social d’une personne, avec qui ils entrent en contact et quand)
  • Le détails d’1,6 million de passages de frontières par jour, à partir des alertes de réseau d’itinérance
  • Plus de 110 000 noms, cartes de visite électroniques, et la capacité d’extraire et d’enregistrer des images.
  • Plus de 800 000 transactions financières, par le biais des liaisons des cartes de crédit des utilisateurs à leur téléphone.

 

Une sur-interprétation peu crédible

Dans une déclaration, un porte-parole de la NSA a insisté sur le fait que cette collecte des textos de tout citoyen des États-Unis était purement accidentelle.

« Dishfire est un système qui traite et stocke des données SMS légalement recueillies. Certaines données SMS des américains peuvent parfois être rassemblées dans le cadre de la mission légitime sur le renseignement étranger. Les protections de la vie privée existent dans l’ensemble du processus, soit l’utilisation, la manipulation, la conservation et la diffusion de données SMS. »

Et la marmotte, elle met le chocolat, dans le papier d’alu !

Tags :Sources :the guardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. j’vois pas le rapport…mais doit surement y en avoir un…ou pas..!
      par contre, arrêtes l’humour, apparemment t’es pas doué pour ça..!

  1. Chaque jour, un nouvel article sur la NSA. Un article résumant la semaine sur ce sujet serait sans doute moins dérangeant… Surtout que ce n’est pas une très grande surprise qu’on espionne nos minimessages (terme français officiel pour parler des SMS).

    1. Pourquoi tu la ramènes, on t’a forcé à cliquer?
      Et si ca ne t’etonne pas que la NSA espionne 200 millions de SMS par jour, alors bordel, encore une fois, POURQUOI tu cliques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité