Les appareils Android sont la cible privilégiée des malwares

Avec l'explosion des smartphones et autres tablettes sur le marché, les malwares ne se limitent désormais plus aux seuls ordinateurs. Certains sont d'ailleurs spécifiquement conçus pour prendre pour cible les appareils mobiles. Dans un récent rapport, Cisco déclare qu'Android est leur cible privilégiée.

Avec le dernier rapport du spécialiste de l’équipement réseau, Cisco, il ne fait plus aucun doute que les appareils sous Android sont la cible privilégiée des concepteurs de malwares libérés via Internet, 71%. Si ceux-ci sont généralement lancés pour infester un maximum de machines – d’où le choix d’Android, présent sur un plus grand nombre de terminaux -, 1,2% des malwares ciblent un modèle bien particulier.

S’il fallait établir un classement des malwares les plus populaires, Cisco place en tête le Andr/Qdplugin-A, généralement introduit sous couverture d’une application officielle dans un store qui lui ne l’est pas. Se cantonner au Google Play Store devrait ainsi réduire grandement les risques d’être d’infecté.

Les malwares les plus diffusés

Apple et son iOS s’en tirent bien mieux, représentant à eux deux un petit 25%. Une nouvelle preuve, s’il en fallait, que les virus et autres malwares sont bel et bien présents sur les smartphones et tablettes. La même prudence est donc de mise !

Tags :Sources :Phone Arena
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Part de marché android : 82% Part de marché malwares android : 71%.

    Peu étonnant, quoi.

    Ce serait plus intéressant de savoir combien il y a eu de malwares via les stores, par contre

    1. A l’époque où iOS était majoritaire, la majorité des malwares étaient également présent sur android plutôt que iOS. La faute n’en incombe pas aux parts de marchés mais à la facilité qu’offre android pour ce genre de programme, laissant aux applications accès à tout le téléphone, et à la sécurité laxiste sur le store (même le bot qu’ils ont mis en place pour tenter de filtrer les app n’est pas très efficace).

  2. Je ne comprends pas comment ils savent ça. Cisco ne voit que les flux internet, n’est ce pas ? Ca ne veut donc pas dire que le virus qui passe dans leurs tuyaux a infecté le destinataire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité