Cette araignée utilise des cadavres d’insectes pour en créer une fausse

La nature offre parfois des exemples fort étranges. Là où les conquérants utilisent les épées de leurs ennemis vaincus pour se forger un trône, une espèce d'araignée a mis au point une technique plutôt originale : elle utilise des cadavres d'insectes pour créer une fausse, et impressionnante, version d'elle-même.

La Cyclosa est un genre d’araignées aranéomorphes qui décorent régulièrement leurs toiles de motifs de soie ou d’objets divers, y compris de cadavres d’insectes. Découverte au Pérou par l’entomologiste Phil Torres et dans le même temps aux Philippines par son collègue Larry Reeves en 2012, la Cyclosa crée une impressionnante version d’elle-même, pouvant aller jusqu’à 3cm de diamètre alors qu’elle ne mesure généralement que quelques millimètres.

Grâce à ce subterfuge, elles parviennent ainsi aisément à dissuader les prédateurs et à s’y camoufler le cas échéant. Difficile en effet de distinguer l’araignée sur la photo ci-dessus. Reeves et Torres entreprennent désormais d’étudier la Cyclosa à travers différentes expérimentations – techniques de tissage, récupération des objets, utilisation de leur toile, etc -. Impressionnant, non ?

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. J’avais vu des détails concernant cette arachnide via un « C’est Pas Sorcier » diffusé il y a longtemps. Je pense que sur leur chaine youtube, elle y est. Selon l’entomologiste qu’ils ont rencontré, ça serait aussi innée que la capacité à créer une toile mais celle-ci dispose de plus de contenu.
      Nous autres humains sommes devenus bien inférieurs en terme d’instinct de nature à force de conditionner les enfants dès la naissance à des environnements sans le moindre danger sans compter l’accès, par la suite, à un apprentissage encadré de savoirs purs et très peu pratique. On conserve tous un certain instinct mais il reste endormi la plupart du temps.

      1. Au contraire, les bébés ont beaucoup de choses d’innées. L’exemple le plus flagrant est le réflexe d’immersion, alors qu’un enfant un peu plus agé aura du mal à plonger sous l’eau lorsqu’il apprendra à nager.
        Plein de choses qui se perdent très vite au profit de l’apprentissage, qui évidemment à terme est bien meilleur.

        1. « Au contraire » … euh je ne dis pas le contraire, bien sûr que les bébés de chaque espèce, y compris humaine, ont un potentiel inné comme les autres. Je cite le conditionnement progressif comme cause d’une perte d’instinct fort au long des années.
          Par contre, affirmer que les choses perdue sont compensées par un apprentissage que vous qualifiez d’évidemment bien meilleur est pour moi une mauvaise analyse. Cet apprentissage n’est pas le Deus Ex Machina que le reste des espèces nous envierait.
          En sortant d’une instruction disons occidentale, basée sur des moeurs humaines sur fond d’ancien régime religieux (pour la plupart) avec une emphase sur le besoin de consommer et l’importance d’un confort supérieur au détriment de celui de bien d’autres et qui a entrainé je ne sais combien de conflits et de dégâts, je pense qu’on peut dire que le comportement d’une grande partie de l’humanité fait pitié par rapport au reste de la faune planétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité