Les disques durs ne sont pas tous égaux devant la panne

Au cœur de nos ordinateurs, les disques durs assurent le stockage de nos données. Malheureusement, avec le temps qui passe, ils finissent par présenter des signes de faiblesse pour, fatalement, rendre l'âme. Pourtant, face à ce risque de panne, tous les modèles ne se valent pas, la preuve en chiffres.

Il y a quelques mois, le spécialiste de la sauvegarde en ligne, Backblaze, livrait quelques statistiques. Aujourd’hui, nous découvrons d’autres chiffres fort intéressants issus de 27 000 disques durs. Si l’on compare les taux de défaillance (ARF), certains disques durs s’avèrent vraiment moins fiables que d’autres. Les Seagate, par exemple, sont ici les mauvais élèves – le Seagate Barracuda de 1,5To affichant 25,4% pour un disque de 4 ans -. Premiers de la classe, Hitachi, avec des taux de défaillance inférieurs à 2%. Western Digital, lui, reste entre 3 et 4%.

Si ces chiffres sont bien différents de ceux annoncés par les constructeurs, c’est certainement parce qu’ils sont ici utilisés dans des datacenters, tournant souvent plus de 8 000 heures par an (là où les constructeurs réalisent leurs tests sur 2400 heures). Après 36 mois d’usage intensif, plus d’un quart des disques Seagate ont rendu l’âme, tandis que 94,8% et 96,9% sont encore opérationnels chez WD et Hitachi.

Les disques durs et la panne

Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut boycotter Seagate. Dans une utilisation “normale”, ces disques feront parfaitement l’affaire, et avec un bon rapport qualité/prix, ils trouveront facilement place dans votre configuration – Backblaze se fournissant encore régulièrement en disques Seagate -.

Tags :Sources :ZDNet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. “Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut boycotter Seagate. Dans une utilisation « normale », ces disques feront parfaitement l’affaire, et avec un bon rapport qualité/prix, ils trouveront facilement place dans votre configuration – Backblaze se fournissant encore régulièrement en disques Seagate ”

    A prix égale voir inférieure chez la Concurence pourquoi prendre un Seagate dans ce cas là ?

  2. Mes Seagate ont tous cassé les uns après les autres… Je prends des WD depuis maintenant 8 ans et je n’ai jamais eu de problème avec eux… Sérieux, Seagate c’est à fuir comme marque ! A moins qu’une “utilisation normale” consiste à laisser son disque dur éteint en permanence… Là effectivement on risque pas de perdre de données…

    1. J’ai acheté un Western Digital Caviar green de 1 To, et là, il a un pet au casque sur une piste ou deux. Résultat, le firmware plante dès que j’accède à deux fichiers (des films de 700 Mo peu importants). Même avec l’utilitaire du constructeur, le test des secteurs fait planter le firmware (et le logiciel). J’ai tout essayé.
      Quand un constructeur propose un disque dur dont le firmware peut planter dans certains cas de figure (le LOGICIEL plante), là je dis qu’il y a un vrai problème. Le reste du disque fonctionne correctement : j’ai donc mis les deux fichiers dans un dossier “à ne surtout pas toucher” (l’idéal serait que je marque les secteurs comme défectueux, parce que là, je ne peux plus passer de défragmenteur sur ce disque).

  3. Super,
    Presents 11 mois sur 12 chez moi, les dd font 8000h. Je suis ds un datacenter 😀
    Meme si ils ne sont a 100% du temps en ecriture, j’ai des hdd pas prévus pour. Je suis rassuré tout d’un coup…

    Vivement les gros ssd moins chers, pour quitter ce trio de vendeurs

    1. Les SSD sont à base de NAND Flash qui est une pure cochonnerie au niveau de durée de vie. Les SSD, c’est bien pour installer des jeux, mais surtout pas pour un OS ou pire, des données sensibles

  4. Seagate a une réputation historique. En 1993 je savais déjà que c’était de la mauvaise qualité. A l’époque, les WD étaient déjà recommandés… Rattrapés depuis d’une courte tête par Hitachi semble-t-il.

    En même temps, la qualité se paye, et les Seagate sont sensiblement moins chers.

  5. Sympa, une analyse claire et factuelle.

    Une seule petite réserve: les DD en Data Center ne sont pas exposés aux chocs, ou bien moins. Il serait intéressant d’avoir des retours terrains de produits mobiles: PC ou HDD externes.
    Mais en tout cas, ça donne à réfléchir. Sauvegardons, sauvegardons, sauvegardons….

  6. Pourquoi pas pour un OS, j’utilise mon SSD uniquement pour l’OS et les applications, les données personnel sont sur un HDD. En cas de crash du SSD, je le change et j’ai juste a tout réinstallé, et je n’ai rien perdu.

  7. HItachi ? Les plus fiables ? Euh … alors il faudrait m’expliquer pourquoi sur la vingtaine de DD Hitachi que j’ai croisé depuis que je m’intéresse à l’informatique … il y a en a aucun qui a survécu plus d’un an et pourtant, on ne pouvait pas dire que les machines où ils étaient dessus étaient exploitées au max de leur capacités. Et ce sans compter tous ceux que des clients m’ont ramené dans ma boutique pour cause de défaillance. (Et j’ai eu le choix pour les pannes, entre les secteurs défectueux en masse, les pcb qui ont cramés on ne sait pourquoi, et le mieux, les secteurs brisés !)
    Pour moi, les plus fiables, ce sont ceux de WD, puis ceux de Toshiba et avant il y avait ceux de Samsung.

    1. Chacun ses expériences… Pour ma part, je confirme que pour des 3,5 pouces (7200/10 000 / 15000tours), ces 15 dernières années, j’ai toujours été très satisfait des IBM / HITACHI et fuit les SEAGATE. Pour ce qui est des TOSHIBA, c’est difficile à dire car les durées de vies sont totalement aléatoires (3 mois à plus de 7 ans!)

      WD ayant racheté HITACHI, on va voir si les 2 marques vont perdurer. Je me pose également des questions sur les toutes nouvelles unités de production…

      Maintenant pour les serveurs, on passe aux 2,5 pouces mais je conserve quelques 3,5 pouces 3To ou 4To pour du stockage longue durée avec peu d’accès en RAID DP.

      Pour les SSD, dans des Laptop, je n’ai pas assez de recul mais les samsung et les Intels semblent faire l’affaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité