Avec la guerre du roaming, de grosses marges devraient encore disparaître

roaming jokko orange

Nous vous en parlons depuis quelques jours, après la bataille de la 4G, les opérateurs téléphoniques semblent déplacer leur guerre sur le front de l'itinérance ("roaming"), cette fonctionnalité qui permet de profiter d'un réseau étranger et qui rapporte gros aux opérateurs. La guerre des prix devrait faire exploser les grosses marges actuelles.

Le roaming a toujours été facturé cher, très cher, par les différents opérateurs. Les forfaits de data européen ou mondial se chiffrent à plusieurs euros pour quelques jours seulement de data à l’étranger et des volumes relativement bas. Free Mobile avait été le premier à passer à l’offensive – Portugal, les Antilles et la Guyane françaises et Italie sont désormais inclus dans le forfait -, rapidement suivi par Bouygues Telecom – dès le 24 Février pour toute la zone Europe – et Orange, alors qu’il combattait véhément le projet d’abolition du roaming dans le Paquet Télécom de la commissaire européenne Neelie Kroes. Seul SFR n’a pas encore rejoint les rangs.

Selon Oddo Securities, cette itinérance est l’une des dernières « grosses marges » des opérateurs, représentant entre 5 et 12% du chiffre d’affaires – 8 à 10% du chiffre d’affaires d’Orange et 5% de ses revenus -. Le bureau d’études estime ainsi que les opérateurs réalisent une marge de 60% sur le roaming, cette guerre devrait donc grandement profiter aux consommateurs, et aux globetrotteurs encore davantage.

Et si elle venait à s’intensifier, qui sait, peut-être le roaming serait-il finalement aboli ! A noter, au 1er Juillet 2014, la minute en itinérance ne pourra coûter plus de 0,19€, le Mo 0,20€ et le SMS coûtera 6 centimes maximum.

Tags :Sources :Univers Freebox
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité