Quand la politique se mêle des réseaux sociaux

Twitter

L’affaire Dieudonné n’a pas fini d’avoir des répercussions politico-médiatiques. Mais ce cas a aussi des conséquences sur les réseaux sociaux. Ainsi, à l’occasion du Forum International de la Cybersécurité (FIC), le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls a précisé que sa lutte contre l’humoriste allait avoir des répercussions sur Twitter.

Dans un discours donné à l’occasion du FIC, Manuel Valls a choisi de parler de la liberté d’expression. Ce droit continuera à être protégé par le gouvernement, y compris sur les réseaux sociaux, et Twitter donc.

Sauf que notre gouvernement s’engage aussi à lutter contre la banalisation des discours de haine, racistes, xénophobes et globalement discriminatoires, et pour répondre à ce second devoir, Manuel Valls opte pour une solution simple : l’encadrement strict de Twitter.

Une collaboration vient en effet d’être consentie entre les autorités françaises et la direction américaine de Twitter.

“Twitter s’engage à procéder au gel des données d’enquête sur simple courriel, sans aviser les utilisateurs si les enquêteurs demandent expressément à ce que ces mesures restent confidentielles”

La dénonciation de propos diffamatoires ou considérés comme indésirables, ainsi que le blocage de certains hashtags, font aussi partie du programme.

A travers cette affaire, c’est la question de la limite entre la liberté d’expression et la censure d’un état Big Brother qui est posée. Aux Etats-Unis en tout cas, et malgré les demandes insistantes du FBI, Twitter avait refusé de ne pas prévenir les utilisateurs lors de la saisie de leurs données personnelles. Ce ne sera pas le cas en France.

Tags :Via :pastresnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vive la liberté !! Fuck tous ces politicards de merde qui se croient tout permis et se mettent à restreindre la liberté d’expression sous des prétextes nuls à chier. Démission Hollande et sa clique de nuls s’il vous plait.

  2. Valls dans son genre , c’est un petit facho , il mériterait d’être extrême droite ,en même temps du moment que cela fais plaisir à la licra et au crif . Ses maitres. C’est peut être dieu qui lui parle à travers ces potes du sentier.

    1. Tu m’as l’air d’être un sacré con dans ton genre toi aussi. Tu ne voterais pas un peu Mélenchon par hasard ?

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Donc la liberté d’expression signifie pour valls dire ce qu’il lui plaît. Mais si ça plaît pas euh le goulag bon les futures discussions sur Twitter étant donné que on ne pourra plus parler sur la religion, les politiques, les financiers on va parler de quoi ? Oui je sais genre hastag salut, ça va ta fais des gaufres ce soir. Non j’ai fais des crêpes. Ah ça c’est de la liberté d’expression en espérant que ça lui plaît à valls parce-que si il est au régime on est mal. Bon laisse aller c’est un valls

  4. … Nous y voilà enfin !
    La vrai raison de tout ce battage médiatique autour de Dieudonné !!
    Sans transition aucune, qui avait crée le national socialist ?

    Cordialement, petrus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité