Facebook pourrait perdre 80% de ses utilisateurs d’ici à 2017

Facebook

On ne peut pas rester au sommet éternellement. Alors que Facebook est encore le premier réseau social du monde, des signes de faiblesse font penser que les choses ne jouent plus précisément en sa faveur aujourd’hui...

C’est une étude de la célèbre université américaine de Princeton qui précise aujourd’hui une tendance ressentie ces derniers mois. Et les chiffres annoncés sont abyssaux. D’après deux étudiants à la base de l’étude, John Cannarella et Joshua Spechlere, Facebook devrait perdre en trois ans près de 80 % de ses utilisateurs.

Leur postulat de base repose sur l’exemple de MySpace. Mais au-delà de cet exemple, les chercheurs ont aussi réalisé une analyse prédictive à partir de la tendance déjà amorcée concernant le désamour des plus jeunes pour Facebook. L’arrivée de Snapchat ou Vine n’arrangeant rien, cet élan devrait selon eux s’aggraver.

Mais pire encore, Facebook est ensuite comparé à une maladie infectieuse qui après propagation rapide, serait désormais en voie d’éradication. Cette étude annonciatrice est encore en cours d’évaluation afin d’être validée ou non par des experts.

En attendant, Facebook rassemble encore 1,15 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde, permet toujours à son PDG, Mark Zuckerberg, de tenir l’honorable place de 26ème homme le plus riche du monde et de faire de Sheryl Sandberg, directrice des opérations du réseau, une milliardaire. A voir si les prédictions se confirment donc, mais pour le moment, rien d’alarmant dans le royaume Facebook.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tous ces réseaux sociaux changent tellement rapidement c’est pas croyable le besoin que les gens ont d’en changer en permanence. Même si souvent c’est pour quelque chose de mieux ça va vraiment trop vite.

  2. FAUX, du tps de myspace il ny avait pas les smartphone! Cette etude ne prend pas en compte l’utilisation de facebook sur les telephones. C’est completement debile.

  3. En outre, nous lisions sur les blogs que l’âge des utilisateurs de Facebook vieillissait. Effectivement nos seniors risquent de se lasser rapidement. Auxquels s’ajoutent l’ennui des jeunes, leur côté versatile, le manque de créativité et de nouveauté du réseau social, L’attractivité des autres services web, l’hégémonie de la pub, et les sollicitations payantes incessantes. Je comprends que les utilisateurs soient blasés !

  4. Avec les mêmes outils d’analyse, Princeton n’exitera plus d’ici peu et il n’y aura plus d’air sur terre d’ici 2060, merci les rédacteurs de fournir des articles un peu plus complets, extraire partiellement l’information est une forme de manipulation.

  5. Un intervenant non encore présent et très innovant signera la mort de Facebook. C’est inévitable.
    Sur l’internet rien n’est éternel et surement pas les soidisants « réseaux sociaux ».
    Le compte à rebours à déjà commencé.

  6. Ben tu m’étonnes, Facebook y a pas mieux pour rendre encore plus con qu’avec la télé. Pour rencontrer des êtres humains faut se déconnecter des réseaux sociaux, re-brancher son cerveau et sortir de chez soi.

  7. Facebook est une véritable machine commerciale. C’est une passerelle parfaite pour certains escrocs. Facebook est malheureusement aussi un boulevard pour abrutis fachos qui déversent leur haine parfois en toute impunité. Enfin Facebook suggère des contacts que l’on ne connaît parfois en fonction des pages que l’on like peut-être aussi. La vie par procuration d’un certain nombre de gens qui font aussi des jeux c’est aussi ça la médiocrité du plus grand réseau social qui compte 30 millions d’utilisateurs rien qu’en France. Facebook sera moins fréquenté peut-être au profil de Google Plus… Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité