Non le pentagone n’a pas acheté de BlackBerry !

shutterstock_89698885 - menteur ?

BlackBerry était ravi plus tôt cette semaine. Comprenez bien, un communiqué du Pentagone affirmait qu'ils avaient acheté 80 000 téléphones de la marque, et le retour des investisseurs boursiers ne s'était pas fait attendre. Sauf que c'était une erreur. Houps.

Communiqué, il y a eu, seulement celui-ci a été mal interprété par la presse. L’erreur est humaine et fût juteuse pour les Canadiens. Croyant que le gouvernement américain avait renouvelé sa flotte mobile avec un investissement portant sur l’achat de 80 000 téléphones, l’action BlackBerry avait affiché d’une belle hausse.

Le Pentagone annoncait en réalité la création d’un nouveau réseau mobile interne pouvant supporter 100 000 dispositifs comprenant 80 000 BlackBerry. Des modèles donc déjà existants…

BlackBerry s’était bien gardé d’infirmer la nouvelle, mais qui n’aurait pas fait de même ? Le Pentagone en revanche a tenu a corrigé les choses en précisant qu’aucun nouvel investissement n’avait été passé… Nous verrons les conséquences sur l’action…

Tags :Sources :boingboing
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le communiqué précise bien qu’apple et Samsung ne contredisent pas la fait que la DoD ne tolérait uniquement que 1800 spyphones à la condition strict d’être sous le contôle du serveur BlackBerry BES10.

      1. Attention publication d’un démenti
        Non non les blogs n’ont aucun moyen pour vérifier l’authenticité des rumeurs collectées sur le net :)

        1. Attention publication d’un démenti
          Le blog n’a jamais affirmé que c’était une information « vérifiée » :)

  2. Renseignez-vous mieux messieurs les journalistes avant de répéter dans la précipitation des âneries… enfin !
    BlackBerry n’a fait aucun commentaires trompeurs…
    Je dirais que beaucoup de journalistes ne sont pas artisans de leur produit, il ne connaissent pas l’origine, ni la qualité de leurs informations. Ce sont des distributeur de produits préfabriqués sous le plastique de « Bureau d’études » et d' »analystes de Boston » entre autres( que j’ai eu l’occasion de vérifier) et qui sont en fait des « Snipers » à la soldes des sociétés américaines qui espionnent les utilisateurs de spyphones grâce à la NSA !
    Il est plus juste d’accoller le nez de Pinocchio à vous les journaleux.
    Vous êtes manipulés par las média américains comme des pantins.
    Par vos articles creux vous faîtes l’écho de cabale honteuses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité