Des employés d’Uber auraient spammé leurs concurrents avec de fausses réservations

Uber

Dans la guerre qui oppose les VTC, tous les coups semblent désormais permis, comme tend à le prouver cette histoire déclenchée par des employés de la société Uber.

La dernière stratégie développée par la société de voiture de tourisme avec chauffeur (VTC) Uber afin de développer ses parts de marché dans la ville de New York ne fera pas l’unanimité. D’après des documents récupérés par Valleywag et TechCrunch, il semblerait que quelques employés de la société n’auraient rien trouvé de mieux à faire que de passer des commandes auprès de leurs concurrents, commandes ensuite annulées. L’astuce est simple à comprendre : le fait de réserver les véhicules de la concurrence va bloquer leurs flottes et empêcher les “vrais” cliens d’y avoir accès. Et c’est également sans évoquer le préjudice financier qui en découle.

La société principalement touchée par cet “incident”, Gett, s’est lancée dans la ville de New York à l’automne dernier. Jing Herman, son PDG, a laissé entendre à Techcrunch que les employés d’Uber attendaient que les chauffeurs qu’ils avaient réservé arrivent presque à destination avant d’annuler. Les employés en charge de cette besogne seraient en plus haut placés.

Depuis, Uber a avoué la manoeuvre à demi-mots, admettant que certains de ses employés avaient bel et bien passé des commandes, mais qu’ils les avaient annulées quelques secondes plus tard. La firme s’est engagée à régler les frais d’annulation engrangés par sa méthode cavalière.

Tags :Via :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. coucou moi c’est nordine 1 pure bogoss vien tchater la roulette stu veux si t bonne

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité