La NASA rend hommage à ses astronautes tombés en mission

La NASA a annoncé qu'elle profiterait de la journée de demain pour rendre hommage à tous ses astronautes tombés en mission.

L’agence spatiale a en effet publié un communiqué de presse qu’elle allait commémorer demain ses astronautes tombés lors des missions Apollo 1, Space Shuttle Challenger et Columbia. Ce jour sera voué à honorer « les membres de la famille qu’est la NASA, et qui ont perdu la vie en servant la cause de l’exploration et de la découverte. »

Le 27 janvier 1967, la capsule Apollo 1 fuit détruite par un incendie lors d’un exercice au sol, enlevant la vie aux astronautes Gus Grissom, Ed White et Roger Chaffee.

NASA

Le 28 janvier 1986, 73 secondes après son décollage, la navette spatiale Challenger explosa, la faute à un moteur d’accélération défaillant. 7 astronautes perdirent la vie : le commandant Dick Scobee, Michael Smith, Judith Resnik, Ronald McNair, Ellison Onizuka, Gregory Jarvis et Christa McAuliffe.

NASA

Le 1er février 2003 enfin, les astronautes Rick Husband (le commandant de mission), William McCool, Michael Anderson, David Brown, Kalpana Chawla, Laurel Blair Salton Clark et Ilan Ramon furent tués alors que la navette spatiale Columbia explosa, alors qu’elle s’apprêtait à entamer sa phase de rentrée atmosphérique.

Tags :Via :cnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Elle partait dans l’espace, elle était astronaute. Après, qu’elle gagne sa vie à enseigner ou à élever des moules, je vois pas le rapport.
      Si une bagnole cartonne et que le passager se tue, la presse dira que le passager s’est tué.
      T’iras pas dire « il était pas passager, il était professeur », pffff !!

      1. Si tu veux jouer sur les mots, elle n’a jamais atteint l’espace, elle n’est pas astronaute, désolé.
        Je précisais juste pour indiquer qu’elle était d’abord Professeur, avant d’avoir été choisie pour accompagner cette mission spatiale.

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’est pas vraiment qu’ils avaient choisis de prendre le risque, c’était qu’ils estimaient que leur mission justifiait de prendre ce risque.
      En gros, la différence entre des hommes justes et (TRES) courageux qui contribuent à faire avancer l’humanité au péril de leur vie et tout un tas de types trop étroits d’esprit pour s’en rendre compte, une main dans le froc devant leur télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité