Regardez les disques durs d’Edward Snowden être soigneusement détruits

Edward Snowden

Cela fait désormais plusieurs mois que l'affaire Edward Snowden a éclaté au grand jour et pourtant, nous découvrons encore régulièrement des documents édifiants sur les pratiques des grandes agences gouvernementales. Une vidéo de la destruction de certains de ses disques durs vient d'être publiée par "The Guardian".

Le quotidien d’information britannique avait fait partie des premiers à dévoiler les précieux documents d’Edward Snowden. Si ceux-ci sont toujours restés bien loin du gouvernement britannique, ce dernier a bien sûr tenté à plusieurs reprises d’étouffer l’affaire.

Le journal publie ainsi une vidéo datant du 20 Juillet 2013. Dans les sous-sols du bureau de Kings Cross, à Londres, des employés du Guardian ont ainsi dû détruire de nombreux disques durs et autres ordinateurs, sous les yeux de plusieurs techniciens du service de renseignements électronique du gouvernement britannique, le GCHQ.

“L’événement le plus surréaliste” du journalisme britannique, selon Paul Johnson, le rédacteur en chef, aura duré trois heures, trois longues heures durant lesquelles une quantité incalculable d’équipement informatique aura été réduite à néant… Vaine tentative de museler les révélations d’Edward Snowden.

Tags :Sources :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. heureusement qu’il n’est pas possible de copier les données d’un disque avant de le détruire, autrement ça n’aurait servi à rien… sauf du cinéma.

    1. Ils les ont aussi obligé à détruire les disques dur de leurs propres ordinateurs ainsi que CD / clé usb contenant des choses en rapport à l’affaire après avoir tout fouiller.

  2. Si j’avais reçu des disque durs de Snowden, j’aurai de suite fait des sauvegardes, et des sauvegarde de sauvegardes. Bien cachées. Introuvables. Cryptées par clés interdites. Genre coffre fort suisses ou autres astuces.
    Moi, individus lambda moyennement intelligent, j’y aurai pensé.
    Alors des journaleux expérimentés dans le domaine de la “vérité”, autrement plus intelligent que moi, vous pensez bien…
    Quelle farce tout de même…

      1. Les clés de cryptages font un certains nombres de bits. Plus il y a de bits, plus c’est compliqué à craquer.
        Et donc les clés au delà d’un certain nombres de bits sont officiellement interdites par les gouvernements car considérés comme arme de guerre.
        Je ne sais pas à quel niveau on en est maintenant.
        Moi, perso, je pense que les clés illégales sont justement les plus utiles, car difficilement craquable par les gouvernement eux-même.
        Et comme c’est justement des gouvernements qu’il faut se protéger bien plus que des méchants pirates… enfin voila quoi, suivez mon regard ! 😀

  3. Oui oui, ils ont détruit les disques de Snowden et toutes les informations qu’ils contenaient sont perdues à tout jamais. Puisqu’ils le montrent en vidéo, c’est que c’est vrai.
    Aussi indiscutable que de dangereux terroristes islamistes qui, armés de cutters, ont réussi à faire s’effondrer de façon bien propre et bien verticale les tours du WTC (et d’autres immeubles autour…) en y crashant des avions.
    Et Ben Laden a été abattu et son corps jeté dans l’océan si vite qu’on n’a pas eu le temps de prendre des images.
    Et Saddam Hussein possédait de lourds stocks d’armes de destruction massive, ce qui justifiait d’envahir ce pays de fous dangereux en 2003 (ah non, zut, sur ce coup ils se sont faits gauler).

    Décidément, à toutes les époques, le Ministère de la Vérité a (presque) toujours bien su faire son travail.
    Franchement, Gizmodo, n’avez-vous ni honte ni scrupule à relayer cette propagande à deux balles ?

    1. Le plus drôle c’est d’avoir retrouver les passesports des islamistes dans les ruines du WTC alors qu’ils y avait des millions de documents papier (c’était des bureaux hein) éparpillé partout. Aussi les mecs n’était même pas foutu de retrouvé les corps des victimes mais au moins on avait les passeports (qu’elle soulagement).

      Mais bon selon manuel valls, les mecs qui osent contredire la version officiel sont des antisémites (youtube.com/watch?v=6tfVPPLol6U)

      1. C’est peut-être parce que les passeports ont une puce pouvant être détecté avec une sorte de scanner ? Et le but premier était sans doute de retrouver des victimes en cherchant leurs portefeuilles.

        Ou alors c’est un comploooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo !!!!!!

  4. il s’agit surtout d’une méthode d’intimidation..!
    les services de renseignements savent très bien que les données sont surement stockées quelque part ailleurs, faut pas les prendre pour des débile non plus..! ils veulent juste faire voir de quoi ils sont capable en cas de détention d’information gouvernemental top secrêtes et surtout génantes..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité