Un casque de football connecté pour étudier les traumatismes crâniens

La prévalence des blessures à la tête est le côté obscur du football. L'Université du Michigan a donc décidé d'installer des capteurs à l'intérieur des casques pour mesurer l'impact des coups et repérer les lésions cérébrales potentielles qui pourraient passer inaperçues.

Les capteurs et le sport sont en train de convoler en noces, qu’importe le type de sports ou les calculs pratiqués. En l’occurrence, ce mariage est plus que légitime lorsque l’on parle du football américain, tant le problème de violence des chocs lors des matches est omniprésent.

L’équipe utilise pour l’heure des mannequins de crash test afin d’analyser les données inhérentes aux différents chocs. Car si la NFL a banni les chocs casque contre casque en prévention, ce sport reste particulièrement agressif.

Pour mesurer l’impact, l’équipe a combiné deux technologies, le Head Impact Telemetry System (HITS) de Riddell et le nouveau X Patch du X2 Biosystem. Ce ne sont pas les seuls à occuper ce terrain, citons par exemple Virginia Tech, mais de telles avancées pourraient être extrêmement importantes, et pas uniquement dans le domaine sportif.

Cela pourrait sauver des vies sur le terrain, car il n’y a bien souvent aucun moyen de savoir de quelle façon la tête a été déplacée ou si le choc a provoqué une commotion ou des dégâts sur la moelle épinière. A terme, tel étude pourrait également aider les fabricants à concevoir de meilleurs casques, plus sécurisants, et pas que pour les footeux. 

 

 

Tags :Sources :Université du Michigan
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité