Apple et son processeur A7 poursuivis par une université !

Apple va de nouveau être dans la tourmente à cause d'un sempiternel problème de brevet. Seulement pour une fois, ce n'est pas Samsung ou un autre géant de l'high-tech, mais une université !

La Wisconsin Alumni Research Foundation (WARF) a déposé une plainte contre la compagnie, affirmant que l’iPhone 5S, l’iPad mini et l’iPad Air bénéficient tous d’un  système de traitement de l’information mis au point à l’Université du Wisconsin et breveté en 1998.

Les demandes de l’université sont typiques dans ce genre de circonstances, à savoir, des dommages et intérêts (non spécifiés) et une injonction intimant l’arrêt de la vente de tout produit utilisant le processeur A7 sans paiement de licence.

Le processeur A7 d’Apple viole un brevet universitaire qui améliore « l’efficacité et la performance des processeurs informatiques contemporains ». Selon la plainte de la fondation, le travail des chercheurs a été reconnu et primé en tant qu’étape importante dans le domaine de l’architecture de microprocesseur d’ordinateur.

Si le tribunal confirme la violation, les dommages et intérêts pourraient tripler puisque la plainte allègue qu’Apple était au courant de l’existence de ce brevet.

Tags :Sources :Université du WisconsinVia :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. http://www.macplus.net/depeche-77944-plainte-contre-le-processeur-a7-d-apple
    Plainte contre le processeur A7 d’Apple
    Rédigé par iShen

    Le dernier processeur A7 d’Apple, entièrement conçu par ses soins, a reçu des louanges unanimes, tant de la part des spécialistes que des utilisateurs qui ont pu noter l’extrême vélocité d’un chip doté pourtant de deux coeurs « seulement » et moins cadencé que les puces concurrentes. Dans les faits, le A7 est encore aujourd’hui parmi les meilleurs en terme de performances brutes, à quoi se rajoute une efficience énergétique de tout premier plan.

    Cette réussite incontestable d’Apple, qui rajoute une corde aux compétences du californien, se heurte à présent à la plainte d’un groupe de chercheurs spécialistes du domaine, plainte qui vise directement le processeur A7. Sans même avoir trop de détails sur le fond strictement technique du dossier, on comprend tout de même que l’affaire est sérieuse puisque les plaignants ne sont pas des Patent-Trolls qui débarquent avec juste du culot dans leur besace (et souvent bien peu de compétences) mais au contraire de vraies pointures, reconnues et même récompensées par leurs pairs.

    Andreas Moshovos, Scott Breach, Terani Vijaykumar, et Gurindar Sohi sont les quatre inventeurs de procédés complexes portant sur les techniques prédictives de données dans le cadre d’un traitement multi-coeur, procédés qui sont aussi l’objet de la plainte. Leurs travaux effectués à l’Université du Wisconsin sont considérés comme des références. Le seul soucis avec cet étalage de CV prestigieux, c’est qu’il semble indiquer à priori qu’Apple n’aurait pas eu les ressources internes pour arriver à des conclusions très proches des travaux sus-cités, concevant son A7 sur les bases de travaux pré-existants. C’est possible, mais le pedigree des ingénieurs Apple travaillant sur les processeurs de série Ax infirme à priori cette seule option puisque ceux-ci sont issus des rangs de feu PA-Semi et d’Intrinsity, deux sociétés de pointe travaillant entre autres pour l’armée américaine. PA-Semi était par exemple le créateur de processeurs basse consommation extrêmement puissants très en avance sur le reste de l’industrie au moment du rachat. La compétence interne chez Apple n’est donc pas ce qui manque.

    Cette mise en contexte effectuée, il semble donc presque certain que la joute juridique qui opposera Apple à ce groupe de chercheurs sera féroce et longue (à moins d’un arrangement toujours possible), et les deux parties chercheront sans doute à démontrer l’antériorité de leurs travaux respectifs sur le domaine visé par la plainte. Ce n’est bien sûr qu’une supposition, mais au vu des forces en présence, elle reste la plus probable.

    Source – Contenu anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité