Moins de 2% des utilisateurs d’Android seraient passés à KitKat

Android KitKat

S'il est bien un reproche que l'on peut faire à Android, c'est sa difficulté à outrepasser le problème de la fragmentation. A l'heure actuelle, seuls 2% des utilisateurs de l'OS sont passés à KitKat.

La dernière mise à jour d’Android, KitKat, a beau être disponible depuis quelques mois maintenant, dans les faits, elle est encore très peu déployée. Comme Google l’a précisé sur son site Android Developer, la MàJ a été distribuée sur 1,8% des terminaux Android :

Android KitKat

A titre de comparaison, Jelly Bean règne actuellement sans partage, ou presque, puisque cette version est installée sur pas moins de 60,7% des terminaux Android. Pour établir cet état de la répartition des versions d’Android, Google a fait le relevé des terminaux Android ayant visité le Google Play Store sur une période de 7 jours, en s’arrêtant au 4 février 2014. Les terminaux faisant tourner des versions inférieures à la mouture 2.2 n’ont pas été compatibilités. Derrière Jelly Bean, on remarquera la présence d’un Gingerbread toujours populaire, du moins plus populaire que Ice Cream Sandwich.

Le constat est néanmoins alarmant : il serait temps que les constructeurs accélèrent le pas et se décident à déployer KitKat sur leurs terminaux. Ne serait-ce déjà que pour permettre à leurs utilisateurs de jouir d’une expérience optimale. Mais pas que : KitKat est une version d’Android particulière, puisque vouée à s’intégrer sans mal sur les configurations les plus minimes. Rien que pour cela, il est à considérer, bien plus en tout cas que les Gingerbread et Ice Cream Sandwich !

Tags :Via :bgr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Quand on voit que même Motorola qui était une filiale de Google n’est pas capable, ou plutôt est capable mais refuse de le faire …, de faire passer ses Smartphones sortis ces 2 dernières années sous Kit Kat (ou même sous quoi que ce soit puisque souvent c’est limité à une mise à jour puis basta).

  1. Android 4.4 est sorti fin octobre 2013, l’article sert juste à faire du bruit pour rien. faut laisser le temps aux fabricants de revoir leurs copie pour intégrer la nouvelle version, comme à l’époque Jelly Bean et que beaucoup était encore sous honeycomb.

    Jelly montre aussi que android rattrape son retard sur la fragmentation.

    et pour kitkat reste à voir les calendriers des fabricants pour le premier trimestre, nombreuses marque vont la sortir très bientôt.

    C’est parler pour rien dire vraiment votre analyse.

    1. Il y a bien que le « geek », le bidouilleur qui attend toujours avec une certaine impatience le petit dernier. Le dernier OS. Monsieur Toulmonde, lui, il achète un téléphone, point. Ces chiffres nous expliqueraient-ils donc qu’il n’y a que 2% des « sondés » qui se préoccupent de tenir leur mobile à jour et/ou, tournent sous une version stock d’Android ? On peut se poser la question.
      La fragmentation, elle, c’est un faux débat… selon le point de vue. Si je suis HTC, par exemple, ce qui pourrait me plaire, c’est Blinkfeed, et là, que mon téléphone ne tourne pas sous 4.4, hein, je m’en fiche un peu. Si je suis Samsung, je peux apprécier les petits plus liés à la photographie, et là encore, la 4.4, je m’en fiche complètement puisque les nouveautés apportées par Google ne toucheront pas mon application photo préférée…

  2. En même temps les constructeurs sont assez lents dans leurs mises à jour, et c’est là la faiblesse d’Android. Sur mon Galaxy Note 2 chez Orange la 4.3 est sortie à peine fin décembre ou janvier. Avec Knox en prime … Du coup passé en 4.4 CM11 avec une sacrée amélioration de la batterie et de l’ergonomie.

  3.  » Le constat est néanmoins alarmant : »
    => en quoi ?

     » il serait temps que les constructeurs accélèrent le pas et se décident à déployer KitKat sur leurs terminaux.  »
    => pour quelle fonctionnalité indispensable ? Parce qu’en général une nouvelle version de Sense ou Touchwizz apporte plus qu’une nouvelle version d’Android (surtout depuis que les applications Google sont mises à jour indépendamment)

     » Ne serait-ce déjà que pour permettre à leurs utilisateurs de jouir d’une expérience optimale.  »
    => exemple ?

    1. Galaxy Note 2 en Suisse:

      La version 4.3 n’est pas encore sortie, a ce rythme on peux espérer une sortie du 4.4 dans 6 mois…

      Je suis passé sur CM 11, bien mieux, plus a jour et sans les surcouche que je juge assez inutiles.

      Pour en revenir a un commentaire, je ne pense pas que ça soit le constructeurs qui prenne le plus de temps à déployer sa surcouche mais plus l’opérateur.

  4. Comme toujours dès qu’on parle des défauts d’android, on a droit à des commentaires d’une mauvaise foi ahurissante. Donc android 4.4 apporte, en plus des correctifs de sécurité plus que nécessaires, une optimisation qui permet aux machines les plus lentes de mieux tourner et aux plus rapides d’économiser la batterie. Et des intellectuels ici présents de nous expliquer que ça ne sert à rien car mme Michu achète du Samsung et ne sait pas ce qu’est une mise à jour. Fascinant.
    4 mois après sa publication (et combien de mois après les versions bêta successives ???), les constructeurs (et opérateurs) n’ont toujours pas fini leurs adaptation d’android 4.4. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas leur priorité : ils s’en tapent ! Ils préfèrent que leurs dev bossent sur de nouveaux téléphones qui leur rapporteront du fric que des mises à jour des anciens. Et vous, pauvres fanboys au cerveau ravagé, vous leurs trouvez des excuses. Lamentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité