Puni par la CNIL, Google cède et publie son communiqué

Google

Le droit américain ne prévaut pas en France, la CNIL a donc épinglé Google qui refuse encore et toujours de se conformer au droit français concernant sa politique de confidentialité des données sur internet. Outre une amende, la firme devait placarder un encart sur sa page google.fr afin de notifier les usagers.

Plus symbolique que punitif, Google devait publier pendant 48h, un communiqué sur la page d’accueil de google.fr, sous huit jours à compter de la notification. Disons qu’ils ont franchement traîné la patte en invoquant une procédure d’appel, qui suspendait l’obligation.

Finalement ce weekend, Google a plié et a bien publié la notification juridique, visiblement, sur sa page. Certes, la justice et la CNIL ont, dans un sens, obtenu ce qu’elles désiraient, toutefois, le but reste d’apporter une véritable transparence afin de savoir où finiront les données personnelles des internautes et combien de temps Google les garde sous le coude.

Quoi qu’il en soit, samedi et dimanche, la CNIL a mis Google au coin et a réussi à lui faire copier ses lignes. Bizarrement, l’amende de 150 000 euros doit sans doute avoir un peu plus d’effet…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ADORE 😆

    L’annonce était affichée de vendredi soir à hier soir et gizmo pont l’article là dessus maintenant… après la disparition du message.

    Stupidity spotted

  2. Ouais, les 150 00 ils les payeraient avec joie je crois, mais il y surtout 1 milliard que leur réclame notre cher Fisc bien aimé, et ça je suis sûr que ça leur fait bien plus d’effet.

    1. Réponse très sympa de Qwant , mais bon je ne sais même pas combien de personne utilise ce service , qui selon moi est totalement à coté de la plaque , il ne faut pas se voiler la face cette entreprise est vouée à l’echec !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité