Le trio historique laminé par Free

Le trio historique laminé par Free

Les opérateurs français s'en sortent bien, depuis des années, c'est un fait. Force est de constater que l'arrivée du trublion a quelque peu changé la donne. Aujourd'hui, la situation est bien différente et Free a clairement pris les devants. La preuve par les chiffres.

Le magazine Challenges a publié un comparatif mettant en exergue l’évolution du chiffre d’affaires – sur les neuf premiers mois de l’année 2013 -. Sont aussi présentées les évolutions de l’EBITDA (excédent brut d’exploitation) et de la capitalisation boursière des quatre grands opérateurs que sont Free, Orange, SFR et Bouygues Télécom.

Les chiffres sont éloquents. Les trois opérateurs historiques régressent très nettement tandis le groupe Iliad-Free affiche 82% de progression concernant son chiffre d’affaires, +337 millions d’euros d’excédent brut d’exploitation et une capitalisation boursière de +4,5 milliards d’euros. Tous les résultats des trois autres opérateurs sont dans le rouge, excepté pour la capitalisation de Bouygues qui affiche un “timide” +1,6 milliard.

Une situation sans équivoque qui se reflète plutôt bien du côté des consommateurs, tant mobiles que d’Internet fixe… A suivre l’année prochaine.

Tags :Sources :Univers Freebox
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Free a permis la baisse des prix, mais en effet aujourd’hui il faut jeter un œil sur ce que propose les autres opérateurs, notamment Bouygues pour la 4G.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Bof, la 4G n’est pas indispensable, c’est juste un petit plus qui rend la navigation plus agréable, mais ne justifie pas une hausse des tarifs importantes comme ont tenté les 3 gros avant les annonces de free. C’est comme pour l’adsl, Les débits n’ont cessé d’augmenter sans pour autant que les tarifs n’explosent (merci free), mais encore beaucoup de monde aujourd’hui ne voient pas plus loin que le 1 ou 2M, sans pour autant qu’on en fasse un flan. La 4G va se répandre petit à petit, sans que les 3 gros tentent une fois de plus de nous enfiler, encore une fois grâce à free.

        1. Sauf que toutes les études montrent qu’il n’est pas possible de monétiser la 4G.

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        2. “ne justifie pas une hausse des tarifs importantes comme ont tenté les 3 gros avant les annonces de free” C’est faux 2 des 3 gros ont voulu augmenter leurs tarifs et SFR est revenu dessus effectivement sous l’impulsion de free. Orange a offert 2 mois de 4g a ses abonnés et a effectivement augmenté ses prix. Bouygues a passer tous ses client en 4G et sans surcoût! C’est bien d’etre satisfait d’être chez Free cependant essayons de ne pas perdre notre objectivité!

      2. de toute façon, la 4 G de partout où elle se trouve elle flingue les reseau 2 et 3.. j’ai un pote qui travaille à FT, il installe les nouvelles infrastructures.

        à chaque endroit où elle implanté une antenne 4G, sa fréquences perturbe les deux autres et elles perdent violement en efficacité.

        1. Ils flinguent volontairement le réseau 3G.
          Maintenant que la 4G est incluse sur tous les forfaits ils vont peut-être arrêter de saturer volontairement le réseau 3G.

        2. Impossible qu’elle perturbe la 3G et la 2G ce ne sont pas les même frequances, c’est strictement impossible.

        3. “Un copain” petit détail FT n’installe pas et met pas en service tout seul, ce sont des sous traitant. FT appuis seulement sur le bouton rouge…

    1. C’est normal c’était eux les plus lamentables à l’époque. Et d’ailleurs ils se sont toujours. Ils le resteront sans doute car ils savent que leur réseau est le meilleur.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. source : univers freebox… pas forcement impartial.

    Ces chiffres montrent l’évolution sur 2 ans soit environ depuis l’entrée de free sur ce marché. Il est donc normal que le nouvel entrant prenne une part de marché. Il n’a donc absolument pas “laminé ses concurrents”.
    J’attendrais plutôt les chiffres une fois l’équilibrage du marché sur 4 acteurs fait, pour voir réellement quelle part de marché free a capturé par rapport au 3 autres. Ça se serait utile comme chiffre, pas juste un effet d’annonce donné par free et relayé sans aucune analyse par gizmodo.

    “excepté pour la capitalisation de Bouygues qui affiche un « timide » +1,6 milliard.” >> et +6.1milliard de sfr c’est quoi ?…

  2. Il mérite tous de crever sauf free car free nous a permis des tarifs défiant toutes concurrences la 4g on s’en tape on est à 80% du temps en wifi.
    Cela prouve bien que les 3 opérateurs on eux aussi encore bien niqué les Français.
    Comme le fait le gouvernement de jour en jour mais le français moyen est un con, continuez à descendre dans la rue contre le mariage gay et l’IVG et pour le reste vous avez raison restez au chaud à la maison.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. TU es 80% du temps en wifi, n’en fait pas une généralité !
      Penses au personnes qui passe leur journée de travai len déplacement, à ceux qui sont dans des boites sans connexion wifi, ou avec de grosse restriction sur le proxi.

      Donc pour certain cas la 4G peu être utile.

  3. On peut dire ce qu’on veut… Free, on aime ou on aime pas…. mais heureusement qu’il est là ! Sinon on en serai encore à débourser des fortunes pour ces voleurs qui se sont engraisser sur notre dos !!
    Il y a 10 ans j’etais un tres gros consommateur de telephone, avec des factures dépassant les 200€ chez orange !
    Avant l’arrivé de free, j’avais un forfait 75€ pour 2h. Mais que je dépassais régulièrement. Et mon débit internet qui baissait à chaque fins de mois.
    Arrivé chez free, mois de 20€, appel illimité, et toujours autant de debit !!!!
    Donc si quelqu’un pense encore que j’ai rien compris, ben qu’il prenne un doliprane !!!!!

  4. En même temps quand on passe de 3 opérateurs à 4, c’est normal que les 3 premiers perdent du chiffre et le que le 4ème en gagne, c’est mathématique

  5. Les chiffres ne reflètent que l’évolution sur les 2 dernières années et non pas le bilan actuel. Cela démontre simplement que Free a su (et c’est normal) se faire sa place au sein des 3 opérateurs historiques.
    Sur la 4G, osef qu’on a ait besoin ou pas. Il faut savoir rester factuel. Et je pense que si Free sur la 4G (comme sur le reste) a permis de faire baisser très rapidement les prix, reste que c’est un coup de lame à double tranchant.
    Je constate en effet (je ne généralise pas) que le réseau 4G de Free ne semble pas aussi étendu que vendu par Free.
    Je prend pour exemple mon cas et celui de ma femme : je suis chez B&You, ma femme chez Free. La cartographie Free et B&You donne notre domicile en couverture 4G : moi je suis plein pot, ma femme rien (mais H+ par contre).
    Un simple constat …

  6. @ bebeon :
    Bien sur que si il aurai été possible de monétiser la 4G, c’est ce qu’on commencés à faire les 3 gros, tablant sur le fait que free ne toucherai pas à la 4G avant d’avoir un réseau 3G conséquent. En fait il aurai juste fallu que free s’entende avec les autres pour que la 4G puisse être monétisé, sois de base dans des forfaits haut de gamme très cher (comme on a pus en voir à 60€ au début), sois en option payante sur des forfaits plus légers. Mais c’était sans compter sur le trublion des télécoms…

  7. Même si je pense que l’arrivée de Free a fait du bien au porte monnaie des consommateurs, pour rien au monde je n’irai chez eux vu la qualité plus que moyenne de leur réseau…souvent en déplacement en TGV, j’ai l’occasion de comparer avec des collègues sur free, jamais de réseau dispo, c’est flagrant…la 4G ce n’est que du marketing, la 3G+ étant largement suffisante pour un usage “normal”.

    Puis l’avantage de rester chez son opérateur, c’est de profiter d’offres hyper intéressantes pour qu’ils puissent garder leurs clients, au final, si différence il y a avec Free, elle reste moindre à l’avantage parfois de free…

    Bref, c’est comme les anti microsoft, c’est bien d’être “anti” par les temps qui courent, mais de la à se précipiter sans réfléchir, je reste pas convaincu, on a jamais vraiment fait mieux que MS Office (me parlez pas de open office hein !).

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  8. A ce jour je me demande comment on peut donner credit à free !!!!!…ils ont quoi free au juste ?? Une “imitation” d’internet ?, un forfait timide qui ose à peine se connecter ? un forfait qui lutte pour que vous ne profitez pas du streaming et encore moins d’une minute chez youtube ?
    Non mais sérieux free c’est quoi ? un gars amateur qui débarque et qui va niquer tout le monde parce qu’il aime les miliards et le pouvoir !!! Ce pauvre type qui prétend que le bien du consommateur est de se taper un reseau pourri !!!!! il est sérieux en plus !! Ce mec aurai du être agent de péage et se rendre compte qu’on ne bourre pas les autoroutes de bagnoles…la fluidité lui il connait pas, faut que ça bouchonne !!
    Et le pire dans l’histoire c’est qu’il continue à attirer ses client, venez venez, signer petit moutons, free c’est les meilleurs allez venez…
    Bref je n’aime pas se patron et il devra payer un jours ou l’autre sa soif de poignon !!! ou que quelqu’un débarque pour l’interêt du peuple et balaye ce bug qu’est free !!

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Oulala je crois que tu ne te souviens pas combien on payait avant que free débarque… Maintenant qu’il est la on peut choisir effectivement et moi-même je ne suis plus chez Free mais loué soit Xavier Niels d’avoir mit un peu le bordel la dedans et nous permettre d’avoir un abonnement illimité a 20 balles par mois.

      1. Sauf que Sir Niel n’est pas au service du peuple mais au service du fric !! et il à bien prouvé en pensant qu’il serait LE papa internet en France et ce jusqu’a à la fin des temps….le forfait à 20 euros ça fait belle lurette que ça existait mais qui est client ?? un tocard qui se contente que de google ?? Non je pense pas, il est malin le Sir, il sait que les moutons ne se contente pas que de internet…..il veut tout et Sir vous propose des tarif jusqu’à 35 euros pour que vous ayez….le total internet…sauf que l’autoroute est pleine….Sir niel se fout que les clients paye un forfait minable…il veut son fric et la gloire….
        Free je souhaite que ça tombe et de haut car faire croire que les tarifs sont abordables ils sont fort mais fournir une connection descente…ils sont minables !!! Depuis que free existe le streaming est mort !!!!

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    2. osef de ton couplet sur le patron… Sérieux quel argument débile qui te sers d’excuse… On parle de réseau là, de débit, blablabla…
      Aujourd’hui et sur internet tu ne peux RIEN dire ils sont maintenant irréprochables (avant je dis pas j’ai vécu le bridage de youtube mais ce temps est révolu)

      youtube, internet, stream…. Va faire un comparatif, des speed test, ça tient la route sans aucun problème, a toute heure.
      Tu as un client de free comblé, maintenant peu importe ton choix, mais moi je ne bouge pas =)

  9. Free n’a pas d’antennes il les loue. Pas de maintenance, pas d’entretien et autres. Les trois autres ont tout cela. Donc ces chiffres sont bidons. Free dès que vous sortez de la ville sa ne fonctionne pas.
    Pas de service client, pas d’employé à payer. Les trois ont des employés. Donc encore ces chiffres c’est du vide.
    Conclusion : on ayant tout ces services en moins ils peuvent gagner de l’argent. Et la France ne prend rien.
    Avant de critiquer les autres réfléchissez.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Bouygues a l’époque était l’un des pires réseaux pendant plusieurs années aussi donc toi aussi tu peux réfléchir.
      Tu penses que un réseaux jeune va se déployer en 1 mois ?? Et puis Free en même pas 2 ans il a dépassé Bouygues de l’epoque

  10. Je vais peut-être dire une connerie mais il n’y a pas que Bouygues qui a une capitalisation dans le positif, SFR est à +6.1milliards.. Si j’ai mal compris je veux bien une explication.

  11. Encore un article incomplet voir desimformatif.
    Ton ca n est que sur le macher Francais. Free aussi.
    L aumentation du capital n est pas base sur ca..
    Maintenant pour exemple Orange est implante dans une 30n de pays et as des accords savec bien plus l augmentation meme de 05/100 de 50x le poid fiducier de free reste plutot massif…

  12. Un marché au taux d’équipement potentiel presque complet qui n’a plus que le renouvellement pour se développer.
    3 opérateurs historiques bien installés qui possèdent les infrastructures réseau et offrent une qualité de service plus ou moins équivalent pour des tarifs plus ou moins comparables.
    Un marché de l’informatique et des télécommunications tendant à aller vers le nomade. (Le consommateur moyen allume de moins en moins son ordi au profit des smartphones et tablettes qui font les fonction de base du quotidien (mail, streaming, surf, réseaux sociaux…) tout aussi bien et assure même un ersatz de jeu suffisant pour les nouveaux casuals (tous ceux qui ne jouaient jamais aux jeux vidéo avant leur smartphone)
    Un opérateur internet (Free) qui souhaite se positionner sur le nomade car il pressent une baisse à venir de la consommation à domicile. (Il n’agit pas plus par philanthropie que les autres mais pour son intérêt financier qui permet d’assurer celui de ses salariés et c’est normal)
    Ne voulant pas s’attaquer à baisser son offre internet en fixant deux niveaux de tarifs : ceux qui consomment beaucoup et ceux qui consomment moins car ça l’obligerait à remettre en cause sa griffe tarifaire sur le segment qu’il occupe déjà, il se diversifie et se lance sur le nomade.
    Pour se positionner sur un marché déjà bien mature, il faut se différencier. Il créé donc une option “discount” pour ceux qui veulent juste “téléphoner avec leur téléphone”. Ça lui permet de récupérer les parts de marché des opérateurs ne proposant pas d’offre similaire (ou plus précisément ne communiquant pas sur ces offres car dans le cas d’sfr (les autres, je connais moins), les offres red étaient déjà similaires en terme de prix et de qualité de service mais SFR ne communiquait pas sur ces tarifs, probablement parce qu’il avait plus d’intérêt à vendre plus cher un tarif qui propose plus de service même se le consommateur n’utilise au final pas tous ces services.
    Free se positionne discounter et il a raison car le low cost n’est pas une honte mais répond à une réelle demande (il n’y a qu’à voir en hypermarchés, en compagnies aériennes, en agences de voyage…). Il rafle donc les parts de marché délaissées bien que possédées par les 3 historiques.
    Les chiffres de progression sont donc logiques tant que les migrations ne sont pas toutes effectuées. Il faut attendre que le marché se stabilise poir voir qui en paie le plus le prix.
    Cela dit, le banquier d’une entreprise ne regarde pas la progression (sauf pour accorder des prêts) il regarde le bénéfice net qui reste sur le compte après. Le taux de progression de chiffre ne nourrit pas (surtout quand on adopte une politique de sous enchère des prix)
    Il faut en vendre des forfaits à cinq euro pour atteindre le chiffre d’affaires de celui à 30 euro. Même avec six fois plus de clients sur une marge brute équivalente, le passage du brut au net peut faire mal car il faut plus de personnel et louer plus d’espaces publicitaires pour vendre six fois plus de forfaits. Cela dit, les trois autres opérateurs ont en frais des boutiques physiques (loyers, taxes, impôts locaux, délocalisation des frais de personnel impossible, frais d’agencement et d’entretien de magasin…) et aussi les frais de gestion et de développement du réseau en lui même.

    Vu son parcours, on peut supposer que Xavier Niel sait compter donc on peut imaginer que le low cost rapporte autant en marge net que le service maximal. (Comme pour les hypermarchés…) c’est un entrepreneur avisé, donc, mais qui n’a rien d’un Zorro. Il a étudié la concurrence et chercher comment faire sa place en se positionnant là où les autres ne sont pas.
    Après, le côté marketting agressif, rendu possible par la légalisation des publicités comparatives il y a quelques années, peut générer agacement de ceux qui préfèrent payer plus cher une qualité de service et le côté rassurant de pouvoir se rendre physiquement dans une boutique avec un vendeur qui prend le temps de vous expliquer comment marche votre téléphone et excitation de ceux qui ne ressentent pas le besoin d’être assisté dans leur consommation et qui sont dérangés pas le fait d’avoir autant de services qui ne leur servent pas compris dans leur forfait. Cette politique de communication énergique était un des seuls moyens pour un outsider de montrer aux clients potentiels déjà en contrat chez la conccurrence qu’il proposait une nouvelle manière de consommer, sans voir ses encarts publicitaires écrasés par ceux de ceux en place. Créer le buzz pour faire réagir pour faire parler pour faire tourner l’information pour recruter de nouveaux clients pour faire sa place sur un marché installé. le côté “révolutionnaire” est à mon sens juste un positionnement de marketting viral (mais nécessaire pour susciter l’engouement des masses et s’assurer les migrations entrantes).

  13. Pour finir, celui qui morfle sur le tableau, c’est orange ; l’opérateur source qui, en tant que propriétaire de la majeure partie du réseau (et oubliant qu’il a été privatisé depuis tout de même quelques années) se contente de ce qu’il a sans innover et sans rien proposer de plus (ou de moins puisque c’est ce qui a fait le succès de Free), comme une bonne entreprise publique se reposant sur ses acquis et bougeant au ralenti dont les déficits sont subventionnés par l’état au nom du service public, oubliant qu’elle n’en fait plus partie. c’est ce genre de fonctionnement peu créatif et peu réactif qui souffre le plus quand un concurrent plein de nouvelles idées débarque sur le marché. Les chiffres le montrent.

  14. Bon, je ne sais pas du l’un de vous s’est amusé à comparer avec d’autres pays mais ça fait peur. Même Éric USA, j’ai un pot là bas, ça coûte un bras pour avoir tout ce sur propose free en France pour le même service.
    Historiquement on ne peut pas dire ce surnous serions en train de payer sans free. Alors tout n’est pas parfait mais ils progressent.
    Et je pense que ceux qui sont bien remontés ou bien bossent chez un concurrent de free ou à eu une mauvaise expérience avec free, l’ancien service client notamment, mais comparez donc avec d’autres pays qui n’ont pas eu la chance d’avoir un «trublion» et vous allez voir ce qu’ils payent pour Internet et les autres services son à nous… le franchouyard est nombriliste hein… allez donc comparer chez nous visons… et cessez de vous engueuler.
    ;0)

  15. SFR et surtout Orange (qui me pompait régulièrement plus de 100 euros par mois) ne me reverront JAMAIS. Ces sociétés peuvent disparaître. Je ne verserai pas une larme. Je n’ai pas apprécié leur manière de rallonger les contrats pour un an dès que l’on change une virgule au contrat, or ces gens-là vous appellent justement pour cela après vous avoir supprimé, par exemple, les SMS illimités. (Ceux-ci m’étaient indispensables pour communiquer avec les infirmiers, gardes-malades et kinés de ma mère, très gravement malade.) Une fois repéré leur manège, j’ai tenu bon, refusant systématiquement leur propositions de modifs. Cela m’a coûté cher, très cher. Mais c’est ainsi que j’ai pu sortir de leurs griffes. J’approuve donc totalement la démarche de Free et les propos de Xavier Niel. Avec Free, les prix sont modérés. Tout est clair. Et on n’a pas de fil à la patte comme avec les opérateurs (pré)historiques.

  16. Les chiffres ne sont que des évolutions, aucune donnée absolue n’est communiquée.
    Comment pouvez tirer une quelconque conclusion objective et juste à partir de cela ?

  17. C’est sur que montrer des chiffres sur deux ans, période où Free débute dans la téléphonie mobile, c’est vachement intéressant…

    On peut voir comment a évoluer la situation en 2013? Juste histoire d’avoir du concret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité