Les émoticônes refaçonnent notre cerveau

Des émoticônes bien connus

Depuis l'avènement des ICQ, MSN, Skype et tout autre système de messagerie instantanée, les émoticônes se sont répandues et confortablement installées dans nos vies quotidiennes. A tel point qu'elles ont même refaçonné notre manière d'appréhender les choses. Notre cerveau s'y est bel et bien adapté.

Ces quelques caractères, symboles d’une émotion, se retrouvent aujourd’hui partout, sur Internet, dans nos discussions, dans nos SMS, nos emails et parfois même dans certaines publicités. Et la chose est très certainement due au fait que notre cerveau assimile désormais parfaitement la symbolique. Que le “visage” soit tourné vers la droite ou la gauche par exemple, qu’il ait ou non un nez, ces paramètres ont-il un impact ?

Publiée dans “Social Neuroscience”, une étude s’est intéressée à cet état de fait. Le cerveau aurait-il littéralement appris à assimiler ces caractères ? Quand un humain voit un autre visage humain, une zone bien précise du cerveau entre en action. Le Dr Owen Churches a montré divers émoticônes à 20 participants et monitoré leur activité cérébrale. Si “:-)” déclenche l’activation de cette même zone chez tous les participants, “(-:” n’était pas traité du tout de manière uniforme. Certains l’assimilent immédiatement, d’autres absolument pas.

Cette faculté d’évolution est tout à fait significative selon le Dr Owen Churches : “Il n’y a aucune réponse neurale innée aux émoticônes. […] Avant 1982, il n’y aurait eu aucune raison que “:-)” active les zones du visage dans le cortex, c’est le cas désormais parce que nous avons appris que cela représente un visage.”

Qu’aurons-nous donc appris dans 10 ans ?

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité