Qui sont vraiment les trolls ?

Si vous surfez régulièrement sur Internet, notamment sur les blogs et autres forums, difficile de n'avoir jamais croisé de trolls. Outre leur volonté aiguë de perturber une discussion, il semblerait qu'ils aient des traits de caractère communs. C'est en tout cas ce que vient de montrer une récente étude.

Un troll est généralement un message dont le caractère est susceptible de provoquer des polémiques. Par extension, on qualifie aussi toute « personne qui participe à une discussion ou un débat dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée ».

Au-delà de ce comportement virtuel, que peut-on en déduire sur la personne physique ? Des chercheurs des Université de Manitoba, de Winnipeg et de Colombie Britannique ont interrogé des centaines d’internautes concernant leur comportement sur le net et dans la vie.

Les résultats sont les suivants : il semblerait que les trolls aient davantage tendance à être calculateurs et à n’éprouver aucun remord à manipuler les gens. Les chercheurs ont ainsi bien résumé la situation : « on peut dire que les trolls sont des sadiques prototypiques de tous les jours ».

Tags :Sources :BGR
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le Troll : « on peut dire que les trolls sont des sadiques prototypiques de tous les jours » ….
    Ah! Non! C’est un peu court jeune homme ! (ou jeune dame, mais la tirade du nez est écrite ainsi)
    On pouvait dire… Oh! Dieu!… bien des choses en somme !

    En variant le ton,-par exemple, tenez:
    Agressif: Moi, Monsieur, si j’avais un tel troll,
    Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse !

    Le troll ne participe pas au débat mais croit qu’il éclaire le monde parce que seul détenteur de la lumière de la vérité !
    Alors que chacun sait que cette lumière est mienne, unique… mon précieux….

    Ok je —-> []

  2. Je pensais bien connaître les trolls en côtoyant des sites Geeks : Apple Vs Google Vs Microsoft est un sujet généralement propice au pire.
    Puis le Mariage pour tous est arrivé, et j’ai trouvé de nouveaux trolls, les mêmes mais en pire, qui sont allés jusqu’à manifester en rose et bleu dans la vraie vie. Sur Twitter et les forums, le trollage s’est résumé de la même façon : empoisonner un débat pour l’empêcher de prendre de la hauteur. Insulter, manipuler et dévoyer les choses.

    … puis vint la quenelle, et là, c’est devenu n’importe quoi !

    1. Comment penser qu’un trollolo de forum est en fait un militant engagé…

      Le troll c’est le plaisir de provoquer et de voir les gens raconter n’imp et s’exister en réponse. Ca n’a absolument rien avoir avec une opinion ou une envie d’apporter la lumière aux autres.

  3. « notamment sur les blogs et autres forums »
    Pourquoi ne pas dire tout simplement ici, c’est un repère pour trolls de tout poil votre site …

      1. Vu le niveau général observé sur internet, la plupart du temps, il n’est pas nécessaire que des trolls interviennent pour que le niveau soit lamentable.
        Le troll est un miroir.

  4. Ouais, de toute façon on sait tous que Apple sont les meilleurs et que Samsung c’est de la mers chinoise pour prolétaire

  5. Le troll fait partie des gens qui traînent sans savoir que faire pour attirer l’attention. (Un peu comme un enfant à la recherche d’une connerie à faire dans un repas d’adultes)

    il ne se sent pas à la hauteur de ce qui se dit mais ne veut pas être mis de côté, d’autant qu’il n’a nulle autre part où aller, alors il lance une provocation plate (dire l’inverse de ce qui est dit sans argumenter) et s’amuser des rédactions des vrais adultes qui discutent.

    Le troll a l’impression que ça compense le fait qu’une fois l’ordinateur éteint, il est seul.

    Le troll s’arrête généralement de errer bêtement quand il trouve une occupation, que ce soit une passion dans laquelle investir son temps et son énergie, que ce soit un ami avec lequel partager des vrais moments, ou que ce soit (mais c’est plus rare) quelqu’un qui l’aime et qu’il aime avec lequel sexe et moments de complicité occuperont le vide qui lui sert de vie.

    Le troll est une cruche qui ne demande qu’à être remplie et qui en attendant essaie de briller dès qu’il y a un rayon de soleil, malgré qu’elle soit terne et sans atout la distinguant des autres récipients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité