Que se passe-t-il après avoir « guéri » les zombies ? Réponse dans The Returned.

The Returned

Les zombies ont la cote ces derniers temps. Outre les traditionnels équipements de survie, ils sont à l'honneur dans de nombreux films. Si d'ordinaire, il est question d'invasion et de lutte pour sa survie, dans "The Returned", on s'intéresse à ce qui se passerait après avoir "guéri" les zombies...

Le monde vient de survivre à une invasion de zombies en mettant au point un remède. Malheureusement, ce médicament doit être pris chaque jour par tous ceux ayant été infectés. Que se passera-t-il si l’antidote venait à manquer ?

Réalisé par Manuel Carballo, The Returned a lieu dans un monde post-zombie où un traitement, la « Protéine Return », peut empêcher la propagation du virus si il est pris rapidement après l’infection, sans pour autant le guérir définitivement. Avec des injections quotidiennes, les « Returned » [que l’on pourrait aisément traduire par Revenants, sans les confondre avec la série du même nom] peuvent vivre relativement normalement, mais avec les brutales attaques des groupes Anti-Return et la rumeur d’un stock de protéine très faible, le monde est à deux doigts du chaos.

La suite ressemble quelque peu à du Resident Evil. Deux jeunes, dont un Returned, vont avoir vent de l’existence d’un centre conçu par le gouvernement. Ils se mettent alors en quête, avec les quelques réserves de protéine qu’il leur reste… Ni humain, ni zombie, que sont réellement les Returned ?

Le film est d’ores-et-déjà disponible en VoD pour quiconque serait intéressé.

Tags :Sources :io9
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je conseille de regarder « Warm Bodies », une petite merveille cinématographique dans laquelle un zombie prénommé ‘R’ (il se rappelle seulement la première lettre de son prénom), tombe amoureux de Julie, une jeune combattante humaine.
    Ce qui est génial, c’est que ‘R’, en voix off, nous dépeint sa vie de zombie, ses errements, ses envies.
    Pour moi un des meilleurs films de zombies de ces dernières années, avec ou sans Brad Pitt.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. warm bodies hahaha désolé mais ce film est une merde immonde dans la meme veine que twilight, avec des zombies edulcorés, limite fashion, et il suffit de voir la fin pour s’en convaincre /SPOILER/ puisqu’à la fin « R » redevient comme par magie un humain, et du coup avec sa petite protégé c’est l’amour fou garanti et le bonheur retrouvé (concept fumeux de la Belle et la Bete, du genre « on peut tout à fait aimer un monstre voir meme (les petites culotte en tombe des nues) on peut le faire changer grace à l’amour ») pour ce qui est de la serie The Returned, ce n’est rien d’autre qu’un gros repompage US de la mini-serie britannique « in the flesh » qui dispose exactement du meme pitch, comme le dit guillaume dans le com’ d’apres.

  2. @okeeey
    Savais tu qu’utiliser le mot ‘désolé’ à chaque réponse montre un véritable manque d’assurance? Passer ce cap te permettrait d’affirmer tes choix et, on peut rêver, d’élever les débats lorsque quelqu’un à un avis différent du tien.
    Si je te vise directement (ce que je ne fais généralement pas sauf circonstance exceptionnelle, et c’est le cas ici), c’est que tu as fait preuve d’une flagrante immaturité en donnant la fin du film histoire te faire mousser ton ego, avec un petit ‘spoiler’ alibi pour faire croire que tu as un soupçon de conscience. Ben voyons!
    Les gens responsables sont loin d’être des crétins et savent qu’on ne fait pas ce genre de choses, que l’on aime ou pas un film. Ils ont le plus souvent le respect des autres, ils ont le respect de tous les avis même si ils ne les partagent pas. Et de temps en temps un léger recadrage s’impose, même si il est probablement voué à l’échec. Mais fermons cette parenthèse faussement moralisatrice et revenons au film, Warm Bodies.
    Comme tu le dépeins comme une ‘merde immonde’, j’ose avoir le droit de défendre un avis différent, qui est, bien entendu, beaucoup moins scatologique que tes pensées profondes.
    Ce film à pour moi le mérite d’aborder le monde des zombies d’une manière différente de celle que l’on a vu des centaines de fois et qui commençait franchement à me lasser, et je suis probablement pas le seul.

    La médiocrité des productions de ces 10 dernières années est flagrante: Entre les zombies qui rampent en beuglant, les lycans qui s’émoustillent, les vampires qui s’amourachent de 3 conjoints et hésitent, les ados aux super-pouvoirs qui font tomber le cartable du voisin à l’école, les descendants de dieux grecs mais bien américains, le tout issu de bouquins produits à la chaîne pour émoustiller les hormones naissantes d’une génération en mal d’identité et de reconnaissance.
    Ca montre à quel point la production ciné et télé s’est enfoncée dans la médiocrité, hormis quelques pépites bien évidemment.
    Et Warm Bodies pour moi en fait partie, car c’est l’antithèse même de Twilight, comme Chronicles et l’opposé de Push, Jumper ou Number 4, tout comme Kick Ass est un contre-exemple rafraîchissant de certains films de Super Héros tels la dernière mouture de Spiderman. Ceci dit je n’ai évidemment rien contre ceux qui aiment Twilight ou d’autres productions, même si j’ai un peu de mal avec Kristen Stewart (par contre Pattinson est excellent dans ‘Remember me’)
    Pour moi, Warm Bodies fait partie de ces films qui portent des idées différentes à des sujets tant abordés avec les mêmes recettes qu’on a depuis longtemps dépassé le stade de l’indigestion. Mais l’idée n’est rien sans la technique de la réalisation, les effets spéciaux de qualité, une prise de vue inventive, parfois déroutante, le tout appuyé par des dialogues pour une fois teintés d’humour (depuis quand n’avais-je plus ri, voire souri, en regardant un film de zombies?).
    Reste le scénario, qui pour moi présente ici une belle progression linéaire, évidemment très simple (c’est pas du Kant, on parle de Zombies), mais pourtant efficace. Pour une fois, l’histoire d’amour, généralement simple alibi pour alimenter un choix impossible entre 2 prétendants, est ici traitée de manière simple, et surtout elle a une conséquence que je trouve intéressante.
    Ceci est donc mon avis, et personnellement je trouve que ces ‘merdes immondes’ n’ont pas le goût que tu y trouves, bien au contraire.
    Pour terminer, je me doute que mon commentaire n’échappera probablement pas à la vindicte de la meute bien très longtemps, à moins que celle-ci n’aie un jour le courage de laisser des avis divergents perdurer sur le forum.
    Mais à en constater l’état d’esprit qui prédomine sur Gizmodo depuis de nombreux mois, j’en doute fortement.
    Les valeurs de respect, de courage et d’intégrité ont disparu depuis bien longtemps ici.
    Un dernier mot à l’Equipe de Gizmodo: sincèrement, je vous souhaite bien du courage!

    1. Hello Phil,

      Je suis un grand fan de cinéma et tout à fait de ton avis sur ce film, néanmoins je sais d’où viens le problème de mr. Okeey.
      Comme souvent, ce film est plus jugé par son image et son marketing que son contenu. L’image de ce film à été entièrement gachée par son marketing !
      Quelle idée d’inscrire « LE NOUVEAU TWILIGHT » sur toute les publicité ? C’est du suicide ! Premièrement ça n’a rien a voir et ensuite c’est pas la meilleure technique pour attirer le plus de gens possible !
      J’ai lu le livre « Vivant » dont warm bodies est l’adaptation et je ne vois pas la ressemblance.
      L’humour est omniprésent et il y a beaucoup d’idée originales sur les zombies !
      C’est d’ailleur la meilleur adaptation d’un livre que j’ai vu au cinéma.
      Je pense que regarder la bande annonce pourrait en convaincre beaucoup … il a certe une histoire d’amour au centre de l’histoire mais elle n’est pas aussi détestable que celle de Twilight !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité