Cette femme a été envoyée en prison pour ne pas avoir rendu une VHS

VHS

Les Etats Unis déméritent rarement leur réputation de pays procédurier. Sinon, comment expliquer l'histoire de cette femme, qui a été mise derrière les barreaux pour ne pas avoir rendu une VHS qu'elle avait loué 9 ans auparavant ?

Et qui plus est, il s’agit de la VHS du film « Monster-In-Law » (« Sa mère ou moi ! » en VF, avec J.Lo et Jane Fonda). Certains diront que la peine est amplement méritée, et qu’il devrait exister une loi punissant ceux louant des films avec J.Lo. On est mauvaise langue : en fait, on avoue avoir apprécié Money Train et Anaconda…

Ceci dit, le fond de l’histoire n’est pas forcément drôle : le bureau du shérif du comté de Pickens, en Caroline du Sud, a bel et bien fait circuler un mandat d’arrêt envers Kayla Michelle Finley, une jeune femme de 27 ans, après que cette dernière ait omis de rendre une VHS louée 9 ans auparavant au vidéoclub Dalton Video. Des rappels lui auraient été envoyés : Finley a affirmé ne jamais les avoir reçu.

Au total, elle aura donc passé 24 heures derrière les barreaux, et a confié à la chaîne de télévision Fox Carolina qu’elle allait riposter, étant donné la disproportionnalité de traitement à laquelle elle a eu le droit, au vu du fait qui lui est reproché. Quoiqu’il en soit, nous serions curieux de connaître le coût entraîné par la gestion de cette affaire, en proportion du prix d’une VHS en 2014…

Tags :Via :cnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ah la justice américaine et ses déboires. Au fait, pourquoi on ne parlerait pas des conneries de la nôtre aussi au lieu de se moquer des autres ?

  2. gros +1 uranus.
    A voir comment nos medias critiquent certains pays etrangers comme la Russie qui est le meilleur exemple actuel, on dirait qu’il n’y a aucun problème et autrement plus grave ici…

  3. Ben tiens! A partir d’une anecdote, on va se poser des questions sur le système américain. En parlant d’anecdote, j’en ai une : celle de l’assassin qu’on a libéré parce qu’il n’y avait plus d’encre dans le fax.
    Moi, si je critiquais un truc des USA, çà serait le droit de se balader avec un flingue où que tu te trouves. On dit que les flics ne plaisantent pas, là-bas, mais il faut se dire qu’à chaque fois qu’ils font un contrôle ou une interpellation, ils risquent de se trouver face à une personne possédant une arme et qui n’hésitera peut-être pas à s’en servir.
    Les cops, ils doivent avoir des burnes en téflon et un sang froid à toute épreuve.

  4. Si en France il y avait un loi pour mettre à l’ombre ceux qui passent leur journée à faire du copier/coller depuis leur lit en mangeant des pepitos, Ben ne serait pas là pour nous raconter cette histoire, mais en train de se faire chauffer un peu d’eau dans une boite de conserve dans 4 mètres carrés, en écoutant son codétenu satisfaire ses besoins naturels…

  5. « Cette femme a été envoyée en prison … »
    Je m’attendais a voir une photo de « cette » femme! Gizmodo et leurs titres racoleurs :/
    Remplacez « cette » par « une » aurait été correct il me semble, non?

  6. « On est mauvaise langue : en fait, on avoue avoir apprécié Money Train et Anaconda (…) Quoiqu’il en soit, nous serions curieux de connaître le coût entraîné par la gestion de cette affaire, en proportion du prix d’une VHS en 2014 »

    Chez moi ON dit « ON est aussi con que celui qui l’utilise ! » surtout si cela est pour utiliser NOUS dans un autre paragraphe.

    Après la visionneuse de merde, obligé de se farcir une syntaxe de merde !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité