Test : LG G Flex, je vais rêver de tes courbes

Nous avons encore un goût amer dans la bouche en pensant au LG Vu et à contrario, des papillons dans le ventre en songeant au Nexus 5. Le LG G Flex, de par son écran étrangement courbé, n’a pas manqué de retenir notre attention. Place au test.

Qu’est-ce que c’est ?

LG G Flex

C’est un des derniers smartphones proposés par LG, un grand téléphone doté d’un écran courbé P-OLED RVB de 6″ à la résolution de 1 280 x 720 (245 ppi) contenu dans des dimensions de 160.5 x 81.6 x 8.7 mm. Surprenant de prime abord, l’appareil a de plus de jolies spécifications techniques.

Le G Flex roule sous Android 4.2.2 grâce à un processeur quad-core Snapdragon 800 cadencé à 2,26 GHz et est soutenu par 2 Go de RAM. Il jouit de 32 Go de mémoire interne et profite d’un APN arrière de 13 mégapixels. Enfin, le G Flex affiche une belle batterie Li-Po de 3 500 mAh.

Pourquoi c’est important ?

LG G Flex

Vous l’aurez compris, l’argument de vente du G Flex est son écran courbé. De par leur construction, les smartphones sous Android ont tous tendance, ou presque, à justement suivre la tendance, à rester dans les clous. Après la mode des écrans gigantesques, manifestement, l’heure est aux courbes. Le CES 2014 l’a prouvé, les TV et écrans vont s’arrondir. LG joue les précurseurs avec le G Flex, qui ressemble globalement au G2, son smartphone haut de gamme lancé il y a quelques mois de cela, à la grande différence près qu’il dispose d’un écran incurvé.

Design

LG G Flex

Commençons par un mauvais point, le LG G Flex est colossal avec son écran de 6″. Il est particulièrement massif, et la courbe ne fait qu’ajouter de l’épaisseur à la longueur. En revanche, vous ne risquez pas de le casser, même si sa courbe est inquiétante (question d’habitude) : il est particulièrement solide. Mais ôtez lui sa courbe, et le G Flex ressemblera à beaucoup d’autres grands smartphones Android, avec des défauts tout aussi typiques. Au final, il ne s’agit que d’un téléphone doté d’une coque en vrais morceaux de plastique et d’une batterie non amovible. LG aurait également pu intégrer un slot microSD, bien que le G Flex dispose d’une belle capacité de stockage (32 Go).

Il ne dispose pas de bouton physique à l’avant, ceux-ci sont situés à l’arrière. S’ils sont fondamentalement bien placés sous le doigt (verrouillage et volume), on ne peut s’empêcher de retourner le téléphone pour y poser le majeur. Question d’habitude, on imagine.

Utilisation

LG G Flex

En théorie, l’écran incurvé du G Flex est censé vous apporter du confort, une meilleure prise en main, et une meilleure qualité sonore pendant les appels. Objectivement, les améliorations sonores sont imperceptibles et le téléphone est tellement imposant que vous ne vous séparez que rarement du kit piéton (il s’agit d’un kit intra et confortable, au demeurant).

Mais il y a un malentendu généralisé concernant les écrans incurvés. Ce n’est pas seulement une technique marketing comme cela a été largement colporté. En effet, ils améliorent sensiblement les performances d’affichage. Le fait que les smartphones soient presque toujours utilisés sous une lumière ambiante est important, car elle dénature la lisibilité. Tous les écrans reflètent cette lumière qui délave les couleurs et modifie le contraste de l’image, rendant la lecture plus difficile, moins précise et surtout faussée. Pour pallier ce problème, les constructeurs augmentent la luminosité des écrans pour qu’elle interfère avec la lumière ambiante. Le hic, c’est qu’elle consomme toute l’autonomie de votre smartphone en vidant la batterie. Alors, comment réduire la réflexion de l’écran ? En introduisant une légère courbure, comme le suggère magistralement bien le G Flex. De même, le défilement des flux d’infos et la navigation en général sont très appréciables avec cette courbe.

Question solidité, nous n’avons pas réussi à lui faire une seule rayure et (que LG nous pardonne), ce n’est pas faute d’avoir essayé !

MAIS, avec son écran affichant 224 pixels par pouces, le G Flex est relativement loin des standards affichés par les smartphones haut de gamme concurrents. Le G Flex donne l’impression d’accuser d’une couche de bruit là où il devrait rendre une image nette et cristalline.

Côté OS, le G Flex roule sous Android 4.2.2, mouture sortie en 2012. Fort heureusement, il devrait très prochainement hériter d’une mise à jour Android 4.4 KitKat.

Vous pouvez « frapper » l’écran pour réveiller l’appareil. Le G Flex dispose de touches capacitives Home, retour et de sélection de menu en bas de son écran géant, mais il rompt avec le multitâche d’Android en faveur d’un groupe de gestes spécifiques à LG, parfois… étranges. Concernant l’assistant vocal d’LG, sachez qu’il a le mérite d’exister.

Grâce à ses spécifications techniques, le G Flex ne subit aucun lag, l’usage est fluide et réactif. Avantage de la taille de l’écran, c’est un plaisir de jouer avec. De même, l’APN est de très bonne facture avec ses 13 mégapixels, sans pour autant supplanter la concurrence.

Là où le G Flex brille d’excellence, c’est au niveau de l’autonomie ! Ce qui est logique compte tenu de son écran consommant peu et de sa batterie de 3 500 mAh. On peut d’ailleurs le comparer au Motorola Droid Maxx, sur ce plan. Avec une utilisation classique mais relativement intense (jeu, internet, musique, navigation, texto…), le bougre tient bon les deux jours avec une seule charge, un bonheur.

Un point de détail, la prise jack est situé sous l’appareil, une fois mis dans une poche, vous le sortez constamment à l’envers, et il est compliqué de retourner à une main un smartphone de 6″. C’est un tantinet agaçant.

On a aimé

LG G Flex

Nous n’allons pas vous voiler la face, le LG G Flex est un téléphone conçu pour épouser le contour de vos fesses lorsqu’il est placé dans votre poche arrière. De même, la prise en main est loin d’être désagréable.

L’écran incurvé permettant de maximiser la visibilité et la lisibilité grâce à un éblouissement réduit est très pertinent. La lecture en plein soleil n’est plus problématique.

On n’a pas aimé

LG G Flex

Ce téléphone est un chouilla trop grand, et un écran de 5″, voire moins, aurait été nettement plus appréciable. En outre, comme avec le G2, les boutons de volume et de verrouillage sont à l’arrière du mobile, plutôt que sur le côté. Ce n’est pas naturel.

Paradoxalement, l’écran est loin d’être pertinent et gagnerez énormément à jouir d’une meilleure résolution. D’autant plus pour un prix avoisinant les 800€, nu.

Et alors, j’achète ?

LG G Flex

Le G Flex est un précurseur. Il est là pour convaincre les gens d’investir dans les écrans courbés (ce qui arrivera fatalement tôt ou tard) et permet à LG de se spécialement sur ce segment. Le mobile n’est donc que le premier d’une longue série de cet acabit, nécessairement dotée d’un affichage nettement plus abouti. En somme, le tarif demandé est légèrement élevé.

Ne vous méprenez pas cependant, le G Flex est un excellent téléphone ! Un peu encombrant certes, mais doté d’une autonomie merveilleuse et de beaucoup de puissance. Si l’idée d’être un « early adopter » des écrans courbes vous séduit, vous ne serez pas déçus (un peu embarrassé par sa taille, néanmoins) !

L’introduction d’un écran légèrement incurvé est une innovation très importante et majeure dans les technologies d’affichage des smartphones, loin d’être un gadget marketing comme cela a été largement rapporté. Cette petite courbure est la clé d’une série d’effets optiques qui conduisent à réduire de manière significative les interférences de la lumière ambiante. La qualité globale est amélioré et l’autonomie de la batterie augmentée. Mais nous n’en sommes qu’au début, il s’agit d’être conciliant et patient.

Croyez bien qu’avec la qualité de ce smartphone, nous allons suivre de près les prochaines versions, surtout si elles font moins de 6″. Gardez un œil sur la gamme Flex, car si le G Flex de première génération est quelque peu perfectible, ses petits frères pourraient bien rapidement vous faire rêver… grâce à leurs jolies courbes !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les caractéristiques sont sympathiques et le fait qu’il soit flexible permettra surement de ne pas casser l’écran, mais je n’ai toujours pas compris pourquoi on nous prend la tête avec des écrans courbés.
    Ce téléphone est ridicule lorsqu’il est posé sur le bureau, ça ne ressemble à rien je trouve (avis qui n’engage que moi)

  2. Je ne veux pas me faire l’avocat du diable, mais depuis que je l’ai testé, je pense à troquer mon Note 3 contre ce G Flex. L’écran courbé est un véritable plus, et cette autonomie, hum… :)

    1. en quoi c un plus l’ecran courbé ?
      autant la tv je comprends l’argument mais le smartphone ? c pour eviter qu’il ne casse quand on s’assoit avec lui dans la poche arriere ?

  3. @ne-pas-craquer :

    « un tabac » tu exagères un petit peu là. Il est seulement flexible et pas encore roulable. Donc faudra encore attendre pour l’utiliser avec ton herbe favorite 😮

    Sinon je lance les paris : cette mode ne fera pas long feu. certes la flexibilité peut être un plus. Mais de l’avoir uniquement courbé je n’en vois aucune… à part de montrer à la société qu’on à la dernière nouveauté

    1. Ca m’a l’air tellement inutile, que je lui prédis le même succès que la TV 3D.
      Les gens qui vendent ses appareils ont oublié ce que Jobs avait compris : pour que ça se vende comme des petits pains, il faut un vrai plus par rapport à la génération précédente.

  4. Il me semble qu’il manque qu’il manque un argument des plus importants pour le G Flex et qui semblerait vous a surpris : la coque plastique s’auto-répare (à condition que les griffes restent minimes type rayure de clés…).
    C’est une technologie qui gagnerait à être plus répandue et plus mise en avant par des site web et testeurs tels que vous êtes sensé l’être…

  5. Pas un progrès la courbure ? Vous n’avez donc jamais été enragé de ne pas pouvoir lire votre écran à cause des reflets des néons et pire que tout, du soleil ? Cette courbure est parfaitement géniale. Je donnerais bien qlq soufflets de ci de là. Voir ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité