Ils utilisent la lumière pour stopper la douleur !

Douleur

La douleur. Vaste programme. Si l'on peut soulager la douleur à court terme en injectant de la morphine, les scientifiques se battent constamment pour juguler les douleurs chroniques. Une nouvelle étude de l'université de Stanford pourrait avoir trouvé la lumière au bout du tunnel. Littéralement.

Autrement dit, une équipe de scientifiques a mis au point un moyen de transformer la douleur en utilisant la lumière. Pour cela, ils ont utilisé la technique d’optogénétique (associant l’optique à la génétique), qui vise à insérer des protéines sensibles à la lumière dans les nerfs de souris de laboratoire. Après quelques semaines, les nerfs sont devenus eux-même sensibles à la lumière, en somme telle ou telle luminosité pouvait augmenter ou diminuer la douleur (on repassera sur l’éthique en revanche…).

Donc, c’est assez impressionnant. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est bien le fait que les chercheurs ont fait cette découverte par accident. Sérendipité. L’optogénétique est une science toute nouvelle, Scott Delp, dont le laboratoire a fait la découverte, explorait les possibilités dans le domaine du contrôle du mouvement des muscles quand il a constaté qu’il y avait une incidence sur les nerfs qui gèrent la douleur.

Cette étude offre d’énormes répercussions dans un certain nombre de domaines, des neurosciences à la psychologie, et pourrait aider des millions de personnes qui souffrent de douleur chronique. Le hic, c’est qu’il faut avoir des nerfs génétiquement modifiés pour en profiter, mais nous verrons quelles futures utilisations les scientifiques mettront au point.

Tags :Sources :stanford
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce n’est plus possible, je sais qu’on est vendredi mais cette article atteint des sommets :

    – Qui sont le ILS dans le titre ?
    – Tournure de la phrase : Après quelques semaines, les nerfs sont devenus eux-même sensibles à la lumière, en somme telle ou telle luminosité pouvait augmenter ou diminuer la douleur
    – Répétition (inutile en plus) : Donc, c’est assez impressionnant. Ce qui est encore plus impressionnant,
    – Mot placé au mileu du chapitre sans réfléchir vraiment à son utilisation dans une phrase construite : Sérendipité
    – L’art de comprimer deux phrases en une (influence de Google Trad avec un soupçon de maquillage ?) : L’optogénétique est une science toute nouvelle, Scott Delp, dont le laboratoire a fait la découverte, explorait…
    – Soit l’étude a des répercussions, soit elle offre de nouvelles possibilités… sauf ici : Cette étude offre d’énormes répercussions

    Bref, un article intéressant est littéralement massacré par une traduction hasardeuse et une rédaction calamiteuse.
    Merci d’avoir l’obligeance de vous relire avant de mettre en ligne vos articles : cela devient lassant de voir des articles de ce niveau.

    1. Tu sais des fois, je me dis que les articles sont écris qu’avec des mots clés.
      Conjugaison, grammaire, rédaction, c’est pas réellement le plus important.

      Ce qui est important c’est que l’article réponde à des critères de moteur de recherche :/
      Pas aux lecteurs :(

      1. Je n’avais pas vu les articles de ce point de vue, mais c’est vrai que ta théorie est vraisemblable après relecture de l’article :/.

  2. Pourquoi pas, ca promet.
    En attendant le week-end, on peut se faire plaisir gratuitement avec du son à l’ancienne.
    Ace of Base, Stomy Bugsy, Cassius, Garbage, Manau, Mr. Loverman, The Verve, Mad in Paris, The Prodigy, No doubt, Craig David, O-Zone, Meredith Brooks, Outkast, Blur, Menelik, Dr.Alban, Lauryn Hill, Nelly Furtado, Mellowman, Offspring, Bambi Cruz, Alanis Morissette, Jamiroquai, etc…
    Les sons que t’avais oubliés mais en fait quand tu les entends tu t’en rappelles.
    http://www.onceuponapast.com

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Le problème c’est qu’on ce dit qu’au vu de l’article, et des supposées compétences de l’auteur, on pourrait prétendre à un débat enrichissant avec lui.

    Mais là non. Ca saute au yeux immédiatement. De part sa qualité, le contenu, et en lisant l’article original, de sa traduction.
    Et dernier chose; elle vient d’où cette mode de barrer des phrases entières ? Autocensure ? Manque d’argument ou de compétences ? Ca n’a aucun sens et ne mène a rien. Si c’est un style d’écriture, je m’en offusque.

    Donc j’essai tout de même : De quelle point de vue éthique parlez-vous ? (cf: le texte barré)
    Le coeur artificiel, les prothèses, les dérivations du genre sonde double “j”, sont toutes des solutions pour palier un problème de santé ou un handicap. Je ne m’étendrais même pas sur la thérapie ciblé (médicament par transporteur), des anticorps monoclonaux etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité