Test : Pebble Steel, la smartwatch et le style

Pebble Steel

Les smartwatches sont impressionnantes. Mais, pour le moment, ces nouveaux objets connectés n’assurent pas toujours sur tous les plans. La Pebble Steel est un cas d’école démontrant que l’amélioration du design ne fait pas tout.

C’est quoi ?

Pebble Steel

La Pebble Steel est a peu près restée la même que la smartwatch Pebble présentée sur Kickstarter il y a deux ans, sauf qu’elle est aujourd’hui habillée en acier inoxydable et a abandonné son costume de plastique. Le rétroéclairage LED n’a pas changé, pas plus que l’écran e-paper (résolution 144 x 168 pixels) que les fonctionnalités de ses quatre boutons ou que l’autonomie de sa batterie (prévue pour tenir 5 à 7 jours). Son ergonomie n’a pas non plus évolué et reste ainsi très satisfaisante.

Seulement, maintenant, la Pebble est belle. Ou du moins, elle est désormais beaucoup plus classe.

Pourquoi c’est important ?

Pebble Steel

Les smartwatches commencent à pulluler sur le marché, mais personne n’était encore parvenu à sortir un modèle « mettable ». La Pebble Steel reste l’alternative la plus acceptable du marché, parce qu’elle présente bien.

Design

Pebble Steel

Nous le répétons, mais la seule chose nouvelle sur la Pebble Steel au final, c’est son design. Mais quel design ! La Pebble Steel peut ne pas être au goût de chacun, reste qu’elle a du style. Un style rétro très angulaire, mais un style quand même.

Sa forme extérieure est réellement convaincante. Le travail n’a pas seulement consisté à adapter le boitier de la montre aux composants intérieurs. Les boutons semblent de bonne qualité. Le bracelet noir souligne le cadran, le bracelet métal lui offre une belle brillance argentée.

Pebble Steel

La Pebble Steel est en effet équipée d’un vrai bracelet métal que vous pouvez habituellement voir chez les bijoutiers. Elle peut être considéré comme un peu trop masculine et clinquante, mais ses créateurs ont pensé à tout puisqu’ils proposent aussi un bracelet en cuir plus sobre.

Utilisation

Pebble Steel

Au-delà de l’apparence et de la forme, il est à noter que le fonctionnement de la Steel ne diffère pas de la première version en plastique. La Pebble est tout de même capable de faire remonter tout ce qui se passe sur le téléphone avec lequel elle est synchronisée. A ce sujet, ses fonctionnalités sont fiables, sa réactivité parfaite et l’écart de temps entre l’apparition d’une notification sur un smartphone et sur la Pebble dépasse à peine une seconde. Tout ça, encore une fois, est rendu possible sans que l’utilisateur de la Pebble n’ait l’air de porter une calculatrice au poignet.

Pebble Steel

Les performances de la Pebble Steel sont bonnes, autant sous Android que sous iOS, bien que la synchronisation avec un produit Apple présente quelques légers avantages. Contrairement à iOS6 qui ne prend pas en charge les notifications push pour les appareils comme la Pebble Steel, iOS 7 le fait parfaitement bien. Résultat : on a accès à une configuration immédiate et aisée. Il suffit de relier les appareils, d’installer les mises à jour et la synchronisation des notifications, et le tour est joué.

Sous Android, les choses se passent de manière un peu moins fluide. Il est nécessaire de télécharger une application complémentaire (comme Pebble Notifier) pour faire remonter les notifications de la moindre petite application. Plus compliqué, ce système offre néanmoins une fonction de personnalisation supplémentaire permettant par exemple de choisir quelles notifications doivent être remontées. Finalement, le système se rapproche ainsi de celui de la Qualcomm Toq de HTC.

En tout cas, la Pebble Steel s’intègre apparemment facilement dans le quotidien de son utilisateur. Inutile de s’inquiéter de son style, porter la Pebble devient vite une évidence et regarder son poignet quand on reçoit un message semble être un geste naturel.

La Pebble Steel propose tout de même de nouvelles applications disponibles dans le Pebble App Store sous iOS. Il sera aussi prochainement téléchargeable sous Android. Pour le moment, Pebble s’intéresse particulièrement à des applications un brin fantaisistes. Avec Yelp, il est ainsi possible de secouer son poignet pour trouver le restaurant le plus proche. Mais Pebble propose aussi des classiques comme le bon vieux Snake ou encore Foursquare par exemple.

On a aimé

Pebble Steel

La simplicité est le maître mot de Pebble semble t-il. Pas d’écran tactile, de caméra ou de microphone. La Steel fait simplement son travail de montre connectée pour faire remonter les notifications. Il reste tout de même possible de télécharger des jeux depuis la plate-forme Pebble App Store bien que l’objectif, à terme, ne soit pas de présenter un écosystème complet d’applications dédiées.

Côté batterie, l’autonomie se mesure en jour. La promesse de 5 à 7 jours se transforme en réalité en 4 jours d’après les premiers utilisateurs les plus accros. Les 5 jours d’autonomie sont atteints lorsque l’utilisation de la smartwatch se fait plus modérée. Il ne s’agit donc pas de partir en voyage en oubliant son chargeur, mais la durée de vie de la montre à chaque rechargement est tout de même suffisante pour éviter à son utilisateur de s’en préoccuper à chaque moment. En revanche, attention à ne pas perdre le chargeur, il n’est pas interchangeable avec d’autres chargeurs en série mais conçu spécifiquement par Pebble pour sa montre.

On n’a pas aimé

Pebble Steel

Il reste malgré tout des petits points d’amélioration à noter. Par exemple, il est impossible de personnaliser la durée d’affichage des notifications à l’écran. Elles disparaissent donc automatiquement après un certain moment, mais un moment un peu trop long au goût de certains. Il faut donc nettoyer son écran lorsque les notifications arrivent sous peine de voir exploser sa liste de mails et autres messages en push.

Sinon, concernant la fonctionnalité « fitness » de la Pebble Steel, elle s’avère être extrêmement limitée. Ainsi, à part utiliser le GPS du smartphone à laquelle la montre est rattachée pour afficher un petit récapitulatif des trajets effectués en course à pied, il ne se passe pas grand-chose. La Pebble ne pèse ainsi pas bien lourd, face aux rumeurs d’iWatch tournée vers la santé et des autres bracelets sportifs connectés.

Donc si vous ne vous souciez pas du suivi de votre activité sportive tout va bien, mais les choses se compliquent dans le sens inverse. Surtout à 250 dollars le bracelet…

Ce qui nous amène à un constat sans appel : la Pebble Steel est quasiment déjà dépassée. Elle n’est qu’une nouvelle version de l’une des premières smartwatch du marché, mais les choses sont en train d’évoluer, et à grande vitesse. Bien que Pebble tienne toujours sa place, il semble inévitable qu’il y ait une concurrence plus évoluée qui se profile à l’horizon, venant anéantir les espoirs de conquête du marché pour la firme.

De plus, la nouvelle application Pebble pour iOS reste pour le moment une grosse déception tant elle manque de qualité. Bien qu’une prochaine mise à jour pourrait arranger les choses, cela reste très désappointant. Concrètement, 99,99 % des côtés positifs de Pebble ne vient pas de ses applications.

Et alors, j’achète ?

Si vous voulez une smartwatch tout de suite, même de qualité moyenne, il vous faut la Pebble Steel. Elle reste pour le moment la meilleure proposition qui soit faite sur le marché en matière de notification, de style et de simplicité.

Mais dépenser aujourd’hui 250 dollars pour la Pebble alors que de prochaines sorties prometteuses ne devraient plus tarder à fleurir sur le marché est risqué. L’iWatch pourrait débarquer, Google devrait en sortir une et la Pebble 2 viendra peut être un jour combler les défauts de sa grande sœur.

Conclusion : pour le moment, Pebble Steel représente la meilleure proposition sur le marché, mais cela risque fort de ne pas durer.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Meilleur proposition, meilleur proposition ? ? ? Moi J’attendrais que les « Specs » de la Samsung Galaxy Gear 2 soient révélés le 24 février au MWC 2014, si j’étais vous.

    Meilleur proposition, meilleur proposition, on dit pas çà sans savoir.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. « Pebble Steel représente la meilleure proposition sur le marché, mais cela risque fort de ne pas durer. »
    Ça risque de pas durer, ils ne pouvaient pas être plus clairs, non ?
    Et si les specs de la Sambouse se révèlent juste nazes, ce sera à toi de pas te pointer sans savoir !

  3. @Meursault
    Si la Samsung Galaxy Gear 2 ne fait pas l’affaire, c’est la Neptune Pine que je vais ramasser. De toutes les Smartwatchs aux specs connus, c’est celle qui correspond le plus à mes besoins pour mes activités estivales. Mais ce sera probablement les deux, la Pine pour les activités estivales et la «Sambouse» que tu dis, pour accompagner mon anatomie.

  4. Bonjour
    J’utilise Pebble depuis 6 mois et j’en suis très satisfait. La nouvelle Steel ressemble enfin à une vrai montre. Je ne cherche pas un produit pour remplacer mon téléphone mais un complément. Les fonctions offertes sont parfaites et les apps et autres watchfaces fournies par la communauté s’enrichissent de plus en plus. Par rapport à toutes les autres solutions de montres connectées, le fait qu’il ne faille recharger la montre que tous les 4 jours est fondamental. De plus il ne faut que 2 heures pour pour charge complète, on arrive au bureau et on connecte la montre sur le PC.

    Les seuls points négatifs pour le moment sont les bugs de connexion encore un peu trop fréquents sur Android et le besoin pour l’application V2 d’être connectée sur le réseau pour effectuer les changements d’application sur la montre.

    En tout cas je suis très satisfait et je l’utilise en permanence.

  5. Je ne pense pas que la Pebble, steel ou « normale » se fasse facilement dépasser.

    On peut voir les choses de deux manières : soit cette montre représente le « passé » des montres intelligentes, soit elle représente… l’avenir.

    Un peu comme si on disait qu’une liseuse est le passé et une tablette l’avenir : ce n’est pas le cas…
    On parle bien d’une montre intelligente, avec des apps qui viennent enrichir son utilisation, un écran toujours allumé et lisible, que ce soit dans l’obscurité, en pleine nuit ou au soleil, une bonne autonomie. On ne parle pas de bracelet purement sportif ou d’auxiliaire de santé : bien que ça se place au même endroit, ce n’est pas la même chose.
    Bien qu’on puisse en faire une bonne utilisation sportive, notamment avec les fonctions de timer, chronomètre, vibrations, séries, « tabata », etc… Super pratique, et étanche à 50 mètres.
    Il faut parfois savoir se restreindre dans la course au « toujours plus » et faire des choix intelligents. C’est le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité