Merci et au revoir Harold Ramis !

harold ramis

Harold Ramis vient de nous quitter à l’âge de 69 ans. Il jouait le rôle du geek dans Ghostbusters, et a réalisé et co-écrit l’excellent Un jour sans fin. Si vous connaissez mal l’homme qu’il a été, retenez seulement ceci : le monde sera plus triste sans lui.  

Selon le Chicago Tribune, Harold Ramis se battait contre une maladie rare depuis plus de 4 ans. Aujourd’hui, elle est parvenue à l’emporter.

HAROLD-RAMISVous avez peut-être fait connaissance avec Harold dans Ghostbusters (SOS Fantômes) où il incarnait le rôle du Docteur Egon Spengler. En compagnie de Bill Murray, il a marqué l’enfance de toute une génération. C’était le geek, le cerveau, celui qui avait les gadgets, le personnage qui n’avait pas peur « de reprendre les chiots » ou de construire des packs à proton avant de les mettre sur le dos de ses meilleurs amis.

Mais Harold Ramis a aussi co-écrit les scénarios de Ghostbusters et d’American College (ce dernier est une comédie qui a eu un succès largement mérité outre-Atlantique et dans lequel on peut découvrir John Belushi dans un rôle à sa démesure). Il a réalisé Caddyshack (Le golf en folie), Multiplicity (Mes doubles, ma femme et moi, une comédie sur le clonage), National Lampoon’s Vacation (Bonjour les vacances) ou encore Mafia Blues (avec pour la première fois DeNiro dans une comédie). Il a écrit et réalisé Bedazzled (Endiablé, une comédie où le diable réalise 7 vœux) et surtout l’incroyable Groundhogs Day (Un jour sans fin).

On peut se demander quel est le point commun entre tous ces films ? Oui, ce sont des comédies. Mais surtout, ces comédies ne sont pas creuses. Ramis ne faisait pas de films juste pour faire de l’argent. Il fallait que ses films renferment de la joie, de la spiritualité et de la nostalgie. Pour s’en persuader, repensez à la rédemption et au voyage spirituel dans Un jour sans fin.

Tout ce que je souhaite, c’est qu’Harold repose en paix. Et ses films vont nous manquer. Avec lui, le monde est un terrain de jeux à explorer où le trésor à découvrir est inlassablement un éclat de rire. Aujourd’hui, nous avons perdu une partie de cette innocence.

harold ramis

Tags :Sources :Chicago Tribune
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Noooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité