Prise en main : Nokia X, un mobile sous Android, mais pas l’Android que vous connaissez !

Nokia X

La rumeur d'un smartphone Nokia basé sous Android s'est vérifiée hier matin. C'est d'ailleurs une gamme de smartphones qui furent dévoilés, comprenant entre autre les Nokia X et Nokia X+. Nous avons pu prendre ce dernier en main, et ce qu'on peut dire, c'est qu'il offre une expérience pour le moins unique.

Nokia l’a confirmé hier : son nouveau smartphone X sera vendu 119€ en Europe, tandis que sa déclinaison X+, légèrement plus musclée, fera l’impasse sur le marché français. C’est ce X+ que nous avons pu prendre en main. Toutefois, il faut garder en tête qu’il s’agit d’une version virtuellement identique au Nokia X, à la différence près qu’il va embarquer 4 Go de mémoire interne, un slot microSD et 768 Mo de RAM, là où le X ne dispose que de 512 Mo de RAM. Vous en conviendrez, c’est très similaire. Ceci étant, le Nokia X ne se destine pas à ceux qui ont flashé sur la technologie PureView du constructeur, ni aux adeptes des smartphones aux entrailles musclées.

Nokia X

Les Nokia X et X+ sont des mobiles d’entrée de gamme, et leurs écrans IPS LCD de 4″ (résolution 800 x 480 pixels) le prouvent. Ils disposent de coques en polycarbonate coloré, similaires à celles de la gamme Lumia, et offrent des dimensions de 115.5 x 63 x 10.4mm pour un poids de 129g. Les terminaux ne disposent que de 3 boutons : un bouton power, un autre pour contrôler le volume et un dernier bouton retour, sensitif, qui va se nicher au bas de l’écran. Il fait également office de bouton Home lorsqu’on le presse longuement. Les Nokia X et X+ intègrent deux slots SIM.

Au delà de ça, le fait que Nokia ait opté pour l’utilisation de l’AOSP (l' »Android Open Source Project ») pour customiser Android, étonne. On se retrouve ainsi avec un smartphone bel et bien basé sous Android, mais dont l’interface rappelle furieusement celle d’un Lumia, intégrant de nombreux services proposés par Nokia et Microsoft. Pour vous donner un exemple, Outlook et Bing vont remplacer Gmail et Google Search.

Nokia X

L’interface sera ainsi familière à quiconque a déjà eu un téléphone Lumia sous Windows Phone entre les mains : elle est composée de tuiles, certaines affichant des informations se mettant automatiquement à jour. L’écran de verrouillage est simple, affiche l’heure, la date, les notifications des messages et réseaux sociaux, ainsi que le niveau de batterie. Deux petites tapes sur l’écran suffiront à le sortir de sa torpeur.

Faire un glissé vers le bas depuis l’écran d’accueil des mobiles donne accès à une sélection d’options en rapport avec les Bluetooth, WiFi, etc. De même, c’est par ce biais que vous devrez passer pour jongler d’une carte SIM à l’autre. Toutes les notifications vont être regroupées sur un écran, le « Fastlane », accessible en réalisant un glissé vers la gauche sur l’écran d’accueil. Il liste également les applications récemment utilisées, les alertes de vos calendriers, vos alarmes, etc. Organisé comme une liste verticale, cet écran est ergonomique dans l’ensemble.

Les 512 Mo/768 Mo respectivement offerts aux X et X+ vont être épaulés par un processeur dual core Qualcomm Snapdragon 8225 à 1 GHz. Suffisant ? A confirmer : nous avons déjà expérimenté quelques ralentissements lorsque nous avons tenté de réorganiser les icônes sur l’écran d’accueil du X+. On imagine que les choses pourraient alors être problématiques pour gérer les applications 3D.

Sans accès au Google Play Store, les X et X+ vont pouvoir exploiter un portail d’applications imaginé par Nokia, le Nokia Store, intégrant des centaines d’applications immédiatement accessibles, dont celles des principaux réseaux sociaux, des SwitKey et assimilés, des jeux comme Jetpack Joyride, etc. L’ergonomie du store est bien pensée, il dispose d’une barre de recherche, d’une section mettant les applications en avant, en bref, de tout ce dont un store de ce genre a besoin.

Les développeurs seront également en mesure de proposer des versions d’essai de leurs applications, tandis que Nokia autorisera l’accès à des boutiques d’applications tierces et l’installation de fichiers APK à la volée.

Les fans de la gamme PureView de Nokia devraient par contre être un peu déçus du capteur arrière de 3 mégapixels. C’est fonctionnel, mais ça manque un peu de détail. Mise à part la possibilité de zoomer et de régler la balance des blancs, on n’a pas vraiment accès à pléthore d’options. Il n’y a par exemple pas de filtres prédéfinis, et vous devrez donc vous tourner vers des applications dédiées.

Mais voilà : vous en avez simplement pour votre argent. En France, le Nokia X sera vendu 119€. Difficile de faire meilleur marché, vous en conviendrez.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il pourrait bien être intéressant pour les gens qui ne supportent pas cette saloperie d’Android et qui n’ont pas le budget pour un Nokia Lumia ou un iphone.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Bordel! Pas possible de faire une news correcte! Au lieu de faire du copier coller de l’article de Giz US, si vous aviez regardé la conférence NOKIA à Barcelone, vous auriez vu les véritables PRIX . Les prix sont de 89 euros pour le X, le X+ à 99 euros et le XL à 109 euros, le X étant disponible immédiatement, le X+ et XL disponible au cours du second trimestre. ( source wpcentral /monwindowsphone) .
    C’est fou comme vous vous fichez réellement de certains produits, si ce n’est pas du Apple/Samsung, alors on à pas le droit à de la véritable information? Non sérieusement, je lis gizmodo depuis plus de deux ans déjà, je n’écris jamais de commentaires, mais là les journalistes en carton, s’en est trop!

    1. Dixit le communiqué de presse de Nokia : « Le Nokia X est mis en vente dès à présent en Asie-Pacifique, en Europe, en Inde, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique. Le tarif pour la France incluant TVA et Taxe Copie Privée sera de 119 TTC. « 

  3. Pour John, le lumia 520 est a 120 euros… Donc pas les moyens pour un lumia…

    Pour ta culture Android est p’tetre une saloperie mais c’est l os le plus répandu…

    Bon aller va sucer ta pomme

  4. J’y vois une bonne alternative aux Lumias classiques et aux autres terminaux android, c’est un appareil original qui va surement se demarquer des autres appareils du marché et trouvera une clientele souhaitant quelque chose de modeste et de different de ce qui se fait chez les autres constructeurs. Merci Ben pour cet article assez complet qui pour une fois ne parle pas de fesses.

  5. C’est tout de même l’aveu d’un échec total de la part de Nokia/Microsoft puisqu’ils en sont réduits à pomper Android et l’aveu que Android est SUPÉRIEUR à Windows Phone !!! PTDR

    Qui l’eut crut ?!?!?!?!

    1. Aucun aveu d’échec, la progression des parts de marchés de WP8 est plus que satisfaisante (supérieure en Europe à celle d’Android pour le dernier trimestre). Tu auras remarqué que le système de tuile de WP8 est repris sur les Nokia Android. Ils misent simplement sur des Android bas de gamme pour habituer les gens qui pour l’instant n’ont pas encore les moyens (ou les besoins) du haut de gamme au système WP8. C’est des téléphones de transition, simple stratégie de Levier.

      1. La plupart des Nokia Lumia sont déjà du low-cost (en terme de prix), donc les Nokia « Normandy » seraient les low-cost du low-cost ???

        Nokia/Microsoft ne savent pas proposer des produits plus bon marché sous WP8 alors qu’ils ne doivent pas se payer la licence WP à eux-mêmes à moins que WP8 n’arrive pas à tenir dans le hardware des Nokia Android : ce qui serait encore bien pire comme situation… PTDR

        Donc, quand une entreprise comme Microsoft en arrive à utiliser l’OS de son pire ennemi pour ses propres produits, c’est non seulement un aveu d’échec/désaveu, mais également la reconnaissance que l’OS concurrent et le modèle qui le régit est bien « SUPÉRIEUR » au sien…
        Sinon, Microsoft se comporte comme à son habitude et depuis sa naissance comme un parasite, et depuis un moment on se demande simplement s’il y a encore un pilote dans l’avion : FAIL des Windows 8.x, FAIL des Win RT, y compris les tablettes basées dessus, FAIL des WP (quoique tu en dises), des rumeurs que WP serait fourni gratuitement au OEM, MS prêt à payer des milliards de dollar pour pousser les constructeurs à sortir des smartphones sous WP, Windows 8 qui serait bradé pour contrer l’émergence de Chrome OS comme du temps des Netbook avec Win XP bradé pour contrer l’émergence des Linux sur les Netbook, etc, etc, etc…
        C’est bien les signes que Microsoft est en plein désarroi, en pleine effervescence et qu’il ne sait plus où donner de la tête !!!

        1. Ce n’est pas Microsoft mais Nokia qui as fait ce choix. Ce téléphone a été mis au point avant l’achat de Nokia Mobile par Microsoft. Quand on ne sait pas on évite de dire n’importe quoi.

  6. Bien sûr que si! il y a des téléphones plus performants à moins de 100€
    La puce Qualcomm msm8225 est à la ramasse….un dual-core Cortex A5 à 1Ghz qui plus est gravé en 45nm!

    A la place avec un Archos 40 Titanium, vous avez un Dual-core Cortex A7 à 1.2Ghz gravé en 28nm….et ça coûte moins de 100€, on en a bien plus pour son argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité