Le BlackPhone, le smartphone ultra-sécurisé, est disponible en précommande

BlackPhone

Souvenez-vous : il y a quelques semaines de cela, nous évoquions le BlackPhone, un smartphone sensé, sur le papier, pouvoir battre la NSA à son propre jeu. Il est désormais disponible en précommande.

Dans les faits, le BlackPhone se veut être un smartphone ultra-sécurisé. Il est d’ailleurs basé sur une version d’Android très largement modifiée, nommée PrivatOS. Celle-ci va être livrée avec une batterie d’applications permettant pèle-mêle de passer des coups de fil sécurisés, mais également d’envoyer des SMS sans qu’ils ne puissent être interceptés, de s’adonner à des sessions de chat vidéo privées, de même qu’il offre un espace de stockage de 100 Mo, servant à s’échanger des fichiers en sécurité. Ce n’est pas tout : le BlackPhone offre l’opportunité de naviguer sur la toile en privé, de même qu’il va automatiquement ignorer toutes les connexions WiFi, mise à part celles définies comme de confiance.

Forcément, un tel terminal est voué à recevoir des mises à jour régulières et suivies. Il va également inclure deux ans d’abonnement aux applications Silent Phone, Silent Text, Silent Text et Silent Contacts, des applications Android que n’importe quel curieux pourra d’ailleurs télécharger. Par contre, il faut savoir que les appels et SMS seront uniquement cryptés si les deux interlocuteurs utilisent les services Silent Circle.

Le Blackphone veut avant tout cibler le domaine de l’entreprise et les gouvernements, mais n’importe quel particulier pourra en faire l’acquisition moyennant 629$. Au niveau de ses caractéristiques techniques, il embarque un processeur quad-core à 2 GHz, un écran HD IPS de 4.7″, une compatibilité LTE, Bluetooth 4.0, 2 Go de RAM et 16 Go de mémoire interne.

Tags :Via :intomobile
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Super, tout possesseur de ce smartphone va devenir une cible privilégiée de la NSA.
    “Houuu, si ce type achète ce smartphone, il a des trucs à cacher, hop, on le surveille”.

  2. Encore un qui n’as pas compris que l’espionnage industriels coûte des milliards chaque année. Et dans espionnage, tu as les écoutes téléphonique.

  3. Et comment tu fais pour sécuriser une com si l’autre en face n’est pas équipé ? Réponse : ba tu l’as dans l’cul.

    Et a part ça quelles en sont les certifications ?

    Et juste comme ça. Vous croyez pas que les gouvernements, acteurs majeurs des sociétés les plus stratégiques, ne sont pas déjà équipés de systèmes chiffrés et sécurisés ?

    L’espionnage des films et tout ce kifépeur actuellement. Ce n’est absolument plus ça du tout. Mais 90% du social engeneering. La faille dans ce cas est humaine ! Allez hop tout le monde se colle un blacksuppo et au dodo.

  4. Bon ça vaut rien leur truc, en partant d’un simple constat:
    1-Android est une passoire
    2-C’est aussi le hardware qui embarque des firmwares de gestion 3G/Wifi/etc bourrés de failles et ces gens n’ont pas les moyens de modifier le hardware, le code étant propriétaire et lié à la puce.
    3-NFC= Technologie non sécurisée je passe à moins de 10 mètres de toi je te piques ton blé.
    4- Y’en a surement d’autres. :)

    Trop de failles à moins qu’il n’aient corrigé tous les problèmes avec des moyens pas vraiment à leur portée le fait de passer par des applis chiffrés ne changera rien. (Surtout si les serveurs de ces applis sont aux USA).

    C’est bête mais si on veux une vraie sécurité il faut se passer de smartphone.
    Bref pas vraiment crédible à mes yeux, passez votre chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité