Pour un hiver nucléaire, allez à Pékin

L'hiver nucléaire à Pékin

La pollution de l'air à Pékin est l'une des plus élevées de la planète. Vous avez probablement déjà vu de nombreuses photos comme celle ci-dessus. Aujourd'hui, la situation est critique, à tel point que certains scientifiques n'hésitent pas à comparer ces conditions à celles d'un hiver nucléaire.

« Un hiver nucléaire serait un refroidissement global et durable du climat terrestre lié à l’absorption des rayonnement du soleil par les aérosols injectés dans la stratosphère par un grand nombre d’explosions nucléaires », Wikipedia.

Cette semaine, les niveaux de pollution n’ont jamais été aussi hauts en Chine, six provinces du Nord se sont retrouvées plongées dans un épais smog. A Pékin, la concentration est de 2,5 ppm, soit 505 microgrammes par mètre cube – 20 fois le niveau maximal « autorisé » par l’Organisation Mondiale de la Santé -.

Ce nuage de pollution affecte même la photosynthèse des plantes, mettant de fait la nourriture à risque. Ajoutez à cela une visibilité parfois inférieure à 50 mètres et vous comprenez pourquoi le Professeur He Dongxian de l’Université d’Agriculture de Chine évoque ces conditions comme étant « similaires à un hiver nucléaire ».

Un avertissement supplémentaire pour une ville qui vient déjà d’être qualifiée de pratiquement « inhabitable pour l’être humain » par l’Académie des Sciences Sociales de Shanghai…

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. une belle leçon en perspective pour l’humanité… Une croissance effrénée sans réfléchir aux conséquences a forcément des effets pervers.
    et si la chine devenait un précurseur en matière d’environnement ?

  2. L’hiver nucléaire n’est qu’une théorie qui n’a (heureusement) jamais été vérifiée concrètement.
    Comparer ainsi cette pollution à un hiver nucléaire n’est que pure spéculation.
    Par ailleurs, l’auteur de cette déclaration est, pour rappel, le « Professeur He Dongxian de l’Université d’Agriculture de Chine » : je ne suis pas certain que les questions nucléaires relèvent vraiment du domaine d’expertise de ce brave homme.
    Il s’agit donc d’un coup de com’ de la part de personnes qui n’en savent pas plus que madame Michu.
    La comparaison ne vaut pas tripette (pour ne pas dire qu’elle ne présente aucun intérêt), mais le coup de com’ fonctionne plutôt bien, vu qu’on en parle.
    Bon, assez perdu de temps sur ce sujet creux…
    A plus.

    1. A mon humble avis, le monsieur en question a, au contraire, certaines raisons de s’être intéressé au sujet: Université d’Agriculture, pour moi ça renvoi aux développement des plantes, donc de l’ensoleillement et donc du smog ou hiver nucléaire qui occulterait cet ensoleillement.

        1. Tu devrais lire les déclarations du bonhomme avant de perdre ton temps à écrire des choses inutiles sur base d’un article Gizmodo, comme la première madame Michu venue.

  3. Les chinois pollueur!
    Surement, mais qui leur demande de fabriquer toujours moins cher des produits vendu à forte marge pour l’occident?
    Le prix de fabrication concédé pour les grande firmes ne permettant pas la mise en place de norme anti pollution efficace..
    Il me semble que les donneur d’ordre sont tous aussi coupable (voir plus!)

    1. « Surement, mais qui leur demande de fabriquer toujours moins cher des produits vendu à forte marge pour l’occident? »
      Eux et nous !
      Que tu le veuille ou non les chinois sont un danger pour la planète depuis fort longtemps…

      « Le prix de fabrication concédé pour les grande firmes ne permettant pas la mise en place de norme anti pollution efficace.. »
      Mais bien sur….moi pas d’argent alors moi pollué planète….

      Défendre les chinois…mais c’est hallucinant et sur le fait des des donneurs d’ordre coupables c’est comme la shoa…c’est bon on sait depuis longtemps, ça rabache et ça nous saoul…

  4. Ce qui est amusant, c’est qu’on dénonce la course à l’énergie fossile, mais que personne ne veut entendre parler de la surpopulation, qui est la cause du phénomène, et non sa conséquence…

    Il faudrait tout simplement arrêter de nous reproduire comme des lapins, en faisant 2, 3, 4 gosses et plus, sur plusieurs générations, pour régler le problème de l’énergie et donner à nos descendants une chance de survie.

    Mais notre égoïsme est trop fort. La société nous pousse à consommer, à la facilité, sans compter des religions complètement à l’ouest des réalités physiques du monde.

    Bref, si vous cherchez un coupable à la fin de l’humanité, prenez une glace et regardez vous en face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité