MWC 2014 : le sacre de la mobilité et du M2M

Mobile World Congress 2014

Souvenez vous. Il y a de cela quelques années, quand la téléphonie mobile et Internet en étaient encore à leurs premiers balbutiements. Ce monde semble aujourd’hui bien éloigné de notre actuelle réalité.

Ainsi, d’après les derniers chiffres du GSMA, à la fin de l’année 2013, il fallait compter près de 7 milliards de SIM actives dans le monde. Par ailleurs, selon les chiffres publiés par l’Union International des Télécommunications, 38,8 % de la population mondiale était connectée au premier trimestre 2013. Et finalement, ce sont les objets qui deviennent connectés. C’est en tout cas le bilan que l’on peut faire de l’édition 2014 du Mobile World Congress. Au delà des smartphones, aujourd’hui, le vrai sujet est bien celui du tout connecté et de l’ultra mobilité.

« En 2020, il y aura 80 milliards d’objets connectés, selon l’IDATE. »

Montres, voituresbrosses à dentsmaisons, etc. Les smartphones restent des outils de plus en plus indispensables car multiservices mais ils voient désormais arriver sur le marché de nouveaux objets connectés. Il ne s’agit pourtant pas, aujourd’hui du moins, d’une réelle concurrence. Le smartphone maintient pour le moment sa position dominante en tant qu’objet du quotidien, prenant le rôle d’une véritable télécommande pour aider les utilisateurs à contrôler leur nouvel environnement ultra connecté. C’est la consécration de deux tendances lourdes, celles de la communication « Machine to Machine » et du tout mobilité.

Interdépendantes, ces deux tendances participent ainsi au bouleversement de l’accès aux services. Les smartphones sont devenus des portes ouvertes vers l’ensemble des données qui concernent leurs utilisateurs. Leurs fonctionnalités devraient donc encore se multiplier, portées dans un premier temps par le déploiement des nouveaux services connectés proposés par les objets du quotidien.

Les smartphones

Acer Z4

Pour commencer, comment parler du Mobile World Congress sans parler de téléphonie mobile. Outre les usages, deux tendances fortes se sont dégagées sur le salon cette année. Si elles peuvent sembler paradoxales, elles témoignent surtout de la diversification des propositions des acteurs du marché, et d’un grand écart tarifaire.

Cette édition aura ainsi été marquée par la présentation des smartphones low cost d’Acer ou de Nokia d’une part, mais aussi par la sortie du BlackPhone, appareil ultra sécurisé surfant sur le buzz des derniers scandales d’espionnage mondial.

Mais revenons tout d’abord sur Acer. Le groupe a mis en avant ses deux derniers smartphones low cost sur le salon : les Liquid E3 et Z4. Ils seront disponibles à la vente à partir du mois d’avril.

Acer E3

A l’opposé de ces modèles low cost et simplifiés, une autre stratégie a été présentée sur le salon, celle du BlackPhone. Ses créateurs profitent des retombées de l’affaire Snowden et des révélations sur les écoutes illégales de la NSA pour lancer leur modèle de smartphone haut de gamme ultra sécurisé.

Mais au delà de ces deux « extrêmes », au centre du marché, les grands spécialistes du secteur et têtes d’affiche conservent leur position dominante avec des offres visant le moyen et le haut de gamme. Il s’agit bien sûr de Samsung et d’Apple.

Samsung, d’ailleurs à la tête d’un vaste stand sur le salon, vient de présenter son dernier modèle de smartphone, le Galaxy S5. Nous ne reviendrons pas dessus, si vous désirez consulter nos impressions sur ce mobile, nous vous renvoyons ici.

Apple, pour sa part, conserve le mystère le plus absolu concernant la sortie éventuelle de ses futurs produits. Sa stratégie reste celle de la distance, la marque préférant organiser ses propres événements plutôt que de se mêler aux autres acteurs du secteur en se présentant aux salons du MWC ou même du CES de Las Vegas.

Les véhicules connectés

Par nature, les voitures représentent les outils de notre mobilité. Leur révolution est donc celle de la connectivité. De la tablette intégrée à la voiture autonome, les modèles se suivent sans forcément se ressembler. Sur ce marché, dernièrement, Volvo et Ford illustrent deux stratégies différentes le pratico-ludique face à l’usage quotidien.

Ford SYNC 2

Le constructeur suédois vient de présenter son nouveau concept grâce auquel les acheteurs en ligne peuvent se faire livrer leurs achats directement… dans leur coffre. Par ailleurs, c’est aussi la marque Zalando qui présentait mi-2013 son concept de véhicule capable d’identifier les vêtements portés par les passants, de renvoyer les passagers du véhicule sur la page de présentation et d’achat du produit, puis de proposer une livraison dans le coffre de la voiture marquée aux couleurs du e-commerçant.

Au delà de ces exemples ludiques et cross-canal, il faut aussi présenter des initiatives à l’image du SYNC2 de Ford. Sur le marché du véhicule connecté, le constructeur américain fait figure de modèle puisqu’il présente déjà la seconde version de son dispositif connecté.

Ici, côté utilisateur, tout repose sur l’installation d’une tablette sur le tableau de bord des véhicules. Si les fonctionnalités du dispositif restent classiques (GPS, téléphonie, ou encore MP3, le tout contrôlé par la voix grâce à Nuance), SYNC2 peut néanmoins s’appuyer sur des partenariats de poids comme Michelin par exemple, pour proposer des informations toujours plus complètes à ses utilisateurs.

Le modèle de Ford est en tout cas un exemple du réalisme actuel de ce type de service, pas encore totalement disruptif mais différenciant et surtout « démocratisable ». Le groupe envisage d’ailleurs de proposer SYNC2 en dehors des États-Unis, en s’installant en Europe très prochainement.

Les bracelets et les montres

Il aurait été possible de présenter ces objets dans deux chapitres distincts tant les usages qui en sont faits sont différents. Deux stars ont été présentées sur le salon cette année : les bracelets et les montres connectés.

FitBit

Si ces deux objets se portent au poignet, leurs usages divergent effectivement. Les bracelets d’une part, deviennent des outils de motivation et de dynamisme. Leur usage demeure assez peu diversifié, tourné vers le sport et la santé. Il faut alors parler du Fuelband de Nike, du Jawbone ou encore du Fitbit. Mais il faut aussi aborder le sujet de Samsung et de son tout dernier Gear Fit rencontré sur le salon et présenté par Gizmodo ici.

Samsung Galaxy Fit

Du côté des montres en revanche, l’objectif semble plutôt tourné vers la diversification des services. Les montres sont ainsi présentées comme des extensions des smartphones de leurs utilisateurs. Il s’agit ici de défendre le concept de l’accessibilité ultime plutôt que celui d’un tracker, par opposition aux bracelets.

Encore une fois, sur le salon, c’est Samsung qui a su faire la différence en présentant officiellement son second Galaxy Gear.

Samsumg Galaxy Gear 2

Sauf qu’à trop vouloir en faire, le modèle des smartwatchs reste relativement flou, tout comme leur réelle valeur ajoutée en tant qu’objet connecté. Néanmoins, le marché reste jeune et réserve certainement encore bien des surprises.

La domotique

Plus que les objets, la tendance est aussi à la domotique. C’est bien la maison qu’il s’agit désormais de connecter et de contrôler à distance, grâce au smartphone toujours au coeur des dispositifs. Pour illustrer cette tendance, un espace « Connected City » a ainsi été installé sur le salon cette année. Au coeur de ce petit monde, il était possible de découvrir les dernières innovations en matière de domotique, rendant chaque pièce connectée, de la salle de bain (avec les brosses à dents par exemple), à la cuisine en passant par la chambre et les lits capables d’analyser le sommeil des habitants.

connected city

Les usages semblent illimités. Tout objet, une fois connecté, peut ainsi devenir un nouveau relais d’information, participant au phénomène global du Big Data. L’année 2014 est aussi celle de la complémentarité des plates-formes. Le smartphone reste ainsi l’outil de contrôle de ce nouvel environnement dans lequel l’information et les services sont accessibles partout, tout le temps.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La GSM Association qui est une association qui représente 850 opérateurs de téléphonie mobile, ont couronné la Samsung Gear Fit “Best Mobile Device” de ce salon MWC 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité