Apple souhaiterait davantage d’exclusivités comme Beyoncé

Apple souhaiterait davantage d'exclusivités comme Beyoncé

Le 12 Décembre 2013, Beyoncé Knowles sortait son cinquième album éponyme, uniquement sur la plateforme numérique iTunes, propriété du géant Apple. Durant une seule semaine d'exclusivité, l'album a dépassé le million d'exemplaires vendus. Une situation que la firme de Cupertino souhaiterait voir se renouveler.

La « Grammy Week » de Los Angeles est l’occasion pour chanteurs et professionnels de la musique de se retrouver. En marge des événements officiels tenus en grande pompe, de nombreuses discussions ont lieu entre les plus grands acteurs du milieu. Robert Kondrk, le chef d’iTunes, presserait les maisons de disque pour avoir davantage d’exclusivités comme l’album de Beyoncé.

Mais attention, il ne s’agit pas d’offrir ce genre de service à tous les services numériques, les services de streaming musical comme Spotify en seraient exclus. L’idée, selon Robert Kondrk, serait, en procédant ainsi, de permettre aux revendeurs numériques de rebooster les ventes d’albums numériques – ventes actuellement en perte de vitesse -, et pour Apple d’augmenter ses revenus au niveau d’iTunes.

Proposer uniquement l’album dans sa totalité est aussi une piste envisagée, avant d’ouvrir les chansons à l’unité, un point de vue à l’opposé de la vision de Steve Jobs lorsqu’il avait ouvert son iTunes Store en 2003.

« La théorie d’iTunes, c’est qu’à cause de la grande disponibilité des albums sur Youtube [et tout autre service de streaming musical], les ventes globales de titres et d’albums sont en chute libre. »

Tags :Sources :Billboard
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ben voyons…c’est tout bénef pour iTune, système lourd, bourré de DRM et complètement dépassé !
    pas fou le gars !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité