Une analyse de sang vous dira si vous mourrez dans les cinq ans

Sang

Avec les avancées technologiques et médicales, il sera certes possible de repousser l'échéance mais la mort est inévitable. Ceci dit, elle peut parfois être prévisible et, dans une certaine mesure, prédictible. Des chercheurs peuvent ainsi évaluer le risque de mort dans les cinq ans avec une simple analyse de sang.

Des scientifiques finlandais et estoniens ont mis au point une technique pour évaluer les risques de mort dans les cinq ans en analysant votre sang. Pour y parvenir, ils ont étudié, grâce à la spectroscopie RMN, plus de 17 000 échantillons de sang de personnes qui sont mortes peu de temps après.

Parmi la quantité de molécules qui circulent dans notre sang, quatre biomarqueurs – l’albumine, l’orosomucoïde (ORM) ou alpha-1-glycoprotéine acide, l’acide citrique et la taille des particules de lipoprotéines à faible densité – peuvent renseigner sur une éventuelle faiblesse de santé générale. Les chercheurs ont bien évidemment aussi pris en considération l’âge, le poids, la consommation de tabac et d’alcool, les niveaux de cholestérol ou les maladies existantes.

Ne reste maintenant plus qu’à découvrir de possibles connexions entre ces biomarqueurs. L’idée serait, à terme, de permettre d’identifier des personnes qui semblent en parfaite santé et qui, pourtant, accuseraient une faiblesse générale, un traitement préventif pourrait être immédiatement mis en place.

Bien évidemment, il faudra encore de nombreuses années de recherche pour envisager ce genre de méthode à grande échelle.

Tags :Sources :Mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @mogg
    Sans parler des primes d’assurance vie quand on prend un emprunt immobilier, voire même un refus catégorique de prêter si le risque de décès est trop grand !!

  2. Morgan, s’il te plait, soit respectueux du travail des autres.

    Dire « Des scientifiques finlandais et estoniens ont mis au point […] » n’est pas pareil que de dire « Des scientifiques estoniens, corroborés par des scientifiques finlandais, ont mis au point […] »

    Au pire, les lecteurs pourraient penser que les finlandais ont trouvé les bio-marqueurs
    Au mieux, les lecteurs pensent qu’ils ont trouvé ensemble.

    Mais ce n’est pas le cas!! Ce sont les estoniens qui sont les auteurs de ces travaux et trouvailles!!

    Dans ton article http://www.gizmodo.fr/2014/03/07/reacteur-fusion-nucleaire-13-ans.html, j’avais laissé un commentaire sur cette étude le 07 mar 2014 à 14:06… Je pensais à tort que vous lirez un minimum vos lecteurs…

    Il y a des personnes qui vous lisent avec intérêt… Pensez un peu à eux, faites un minimum d’effort de vérification et/ou relecture.

    Le schéma courant du cycle de vie d’un papier : Ecrit par une source, détériorée par une 2ème et amplifiée/relayée par une 3ème… C’est grave!!

    Et vous êtes rarement en début de chaîne alors vérifier un minimum svp… Autrement, autant continuer à faire fonctionner SCIGen…

    Il est vraiment regrettable de reproduire les mêmes erreurs…

  3. Moi j’ai un iPad et aucun problème de ce type. Mais il n’est PAS jailbreaké… Le JB n’est pas innocent, les gens l’installent sans savoir et s’étonne par la suite de dysfonctionnements ou vont casser du sucre sur une application alors que c’est leur JB qui la fait planter !
    Bref.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité