ZERO-G : Posez vos questions sur l’apesanteur !

Zero-G

Cette semaine, j’ai l’immense chance d’embarquer à bord de l’avion ZERO-G de Novespace, une filiale du CNES. Pour rappel, cet avion permet de défier la gravité et de flotter librement dans l’air comme un astronaute. Pendant 3 jours, je serai à Bordeaux en compagnie de spécialistes, de scientifiques et même d’un astronaute. Je pourrai ainsi être votre porte-parole et poser vos questions.

Regardez la vidéo de Jean-François Clervoy, directeur de Novespace et astronaute, dans laquelle il explique ce qu’est un vol parabolique.

L’avion Zero-G est un Airbus A300 modifié pour réaliser des vols paraboliques qui permettent d’atteindre pendant 22 secondes l’effet d’apesanteur. Le vol parabolique dure 2h30 et pendant ce temps, l’avion va effectuer 31 paraboles. Cet avion peut contenir jusqu’à 40 passagers et une douzaine d’expériences scientifiques.

J’imagine que vous avez plein d’autres questions sur le fonctionnement d’un vol parabolique, le type d’expériences embarquées à bord, la préparation nécessaire, l’intérêt de ces vols, est-ce possible de frire des beignets en apesanteur ? etc. Donc n’hésitez pas, je ferais de mon mieux pour trouver le bon interlocuteur pour y répondre.

Et en attendant, vous pouvez aussi me suivre sur Twitter où je vous donnerais des nouvelles régulières pendant ces 3 jours à Bordeaux. Je ne suis pas certain d’être aussi sexy que Kate Upton quand je flotterai en apesanteur, mais je ferais de mon mieux.

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. De nouveau cette faute. Que diraient tous les scientifiques qui participeront à ce vol parabolique? Que Norédine est un gignol qui n’a pas terminé ses secondaires (ou qui n’a pas eu son BAC pour les français)
    Petit rappel: tu ne seras pas en apesanteur

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Sam : Si j’enlève la partie désagréable, tu penses que cet avion ne reproduit pas les conditions d’apesanteur. Donc ta question pourrait être : « Le vol parabolique reproduit-il des conditions identiques à l’apesanteur ou non ? »
      c’est bien ça ?

      1. Je n’ai jamais dis que cet avion ne reproduit pas les conditions d’apesanteur, j’ai dis que tu ne seras pas en réelle apesanteur, comme tu le dis dans l’article.

        Un peu grave comme erreur pour un site d’info high-tech et scientifique…

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Je ne comprends pas la nuance entre « reproduire les conditions d’apesanteur » et « réelle apesanteur ». Désolé.
          Quelle question souhaites-tu que je pose exactement afin que la réponse soit sans équivoque ?

        2. Pour ta gouverne , Norédine SERA en apesanteur , comme si il était en chute libre dans un espace confiné , la même chose que les astronautes sur l’iss qui sont en chute constante autour de la terre . Ressort tes bouquin du secondaire tu en a besoin

      2. Pour ta gouverne, il ne sera pas en apesanteur, puisque toujours soumis à l’attraction terrestre.
        Je crois que c’est plutôt à toi de ressortir des bouquins du niveau secondaire: j’ai passé un examen de physique niveau universitaire avec distinction, peux tu en dire autant?

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Jomayden tu ne sais visiblement pas grand chose sur le sujet …, Il ne sera absolument pas en apesanteur, il sera en chute libre à cause de la gravité, mais l’avion chutera à la même vitesse donnant l’impression VISUELLE d’une apesanteur. Rien à voir.

        2. Et en orbite, il n’est pas soumis à l’attraction terrestre?
          Nouvelle génération de scientifiques l’ami, reprends tes cours, ça a évolué 😀

        3. @Dash : non mais mdr !!! Regarde la vidéo au moins avant de poster un commentaire ou tu passes, tout comme le gars que tu défend, pour un imbécile !

          Si un ASTRONAUTE, donc un gars avec largement plus d’études scientifique que toi te dit « qu’il n’y a aucune différence entre l’apesanteur en vol parabolique et l’apesanteur des astronautes » comment tu peux ne serait-ce que vouloir défendre l’opinion inverse ?

          La stupidité et l’égo des gens me surprendra toujours…

      3. Bob: tu peux m’indiquer le moment exact où le scientifique dit qu’il n’y a AUCUNE différence entre vol parabolique et apesanteur?
        Je crois que tout ceci vient d’une mauvaise compréhension de la plupart d’entre vous, mis à part quelques uns qui ont gardé quelques souvenirs de leur cours de physique (je les salue au passage)

    2. A ta place je m’insurgerais plutôt qu’on envoie des débiles venant tout droit du domaine du divertissement (dernier exemple en date, la bimbo actrice ou mannequin (je n’en sais rien, je m’en tamponne) qu’on a envoyé faire un vol en 0-g en bikini pour… prendre des photos….) ou des personnes qui n’ont d’autre mérite que d’avoir du fric, alors que des personnes travaillant dans ce domaine ou passionnées avec la tête dans les étoiles en permanence aient à rester sur le plancher des vaches.

      1. Oh mais je ne m’insurge pas, qu’il y aille s’il trouve ça amusant. Mais je trouve ça gros de faire une telle erreur dans un article qui se veut scientifique.

        Tu ne vois pas la différence, Norédine? Imagines que tu puisses sortir de cet avion pendant ce vol parabolique: tu t’écrases au sol ou tu flottes dans le ciel? J’imagine que tu as compris que c’était la 1re proposition, ce qui veut dire que tu es toujours soumis à la force d’attraction de la Terre et que donc, tu n’es pas en apesanteur, même si ce genre de vol permet d’en tester les effets.

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Tu ne sais même plus ce que tu écris? Je te cite: « quand je flotterai en apesanteur »

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        2. Il y a souvent débat sur l’apesanteur, la chute libre, la microgravité…

          Le terme apesanteur est dans l’usage courant utilisé pour décrire ce que vivent les spationautes, l’état dans lequel est la station spatiale internationale, etc. En fait, ces objets sont toujours soumis à l’attraction terrestre (sinon ils ne tourneraient pas autours de la terre…). Être en apesanteur ne veut donc pas dire ne plus être soumis à aucune attraction (ce qui théoriquement n’existe pas) mais ne plus ressentir la réaction du sol qui nous fait ressentir notre poids. C’est donc exactement de la chute libre.

          Ce que ressentent les astronautes dans l’ISS sera exactement ce que va ressentir Norédine.

    3. @Sam, tu pourrais être moins agressif =)

      @Norédine, il a malheureusement raison… =)

      Tout n’est qu’une question de référentiel…
      Il y a confusion et abus de langage entre « apesanteur » et « impesanteur »

      L’apesanteur, au sens physique du termes veut dire absence de tout pesanteur (ce qui est très rare et presque impossible car tout corps est attiré par un autre – cf. Newton)

      Le vol parabolique tend à recréer cette condition de faux apesanteur. Pour cela, l’avion monte et se laisse « tomber » d’où le termes de courbe parabolique car c’est réellement le cas. Et c’est lors de la descente que les objets à l’intérieur de l’avion se retrouvent en « apesanteur ». Le vrai terme serait « impesanteur » car tous les objets à l’intérieur de l’avion sont en état d' »apesanteur RELATIF » par rapport à l’avion qui tombe en même temps (référentiel : Terre)

      Sauf que par rapport à au référentiel « Avion », vu que ce dernier tombe plus vite… Les gens « flottent » =D

      Pour le fun, on peut recréer ces conditions dans un ascenseur par exemple… =) Il suffit que l’ascenseur tombe, les personnes à l’intérieur seront en impesanteur une seconde et puis BOUM!! RIP… =)

      1. Mis à part qu’il est « relativement » facile de savoir où trouver des endroits sans influence de pesanteur … cela s’appelle un Point de Lagrange et se situe entre deux (ou plusieurs) corps célestes, à l’endroit où leurs attractions se compensent.
        Les forces majeures d’attraction s’annulant mutuellement, seule l’influence d’autres corps célestes à proximité pourrait influer encore (et là c’est peu fréquent).

        1. Oui et si on envoie un corps vers ce point, le temps de l’atteindre, le corps aura une accélération telle qu’il passera au travers. Et vu qu’il n’y a pas vraiment d’objet spontané sans vitesse initiale dans l’espace (je n’ai pas vu d’articles sur ce sujet en tout cas, mea culpa si j’ai tort), ce n’est que théoriquement possible…

          Et je pense que tu es d’accord avec moi que pour nous, il n’y aucun intérêt à se retrouver dans cette situation… =)

  2. Au début je me suis dit « albataaaard », mais il faut dire que c’est amplement mérité, bravo pour avoir su de bénéficier de cette opportunité.

    Ma question : sera t-il possible dans les années ou décennies venir de voir ces vols en zero-g plus accessibles, c’est à dire ouvert à un public plus large (et à un prix en conséquences) puisqu’il faut actuellement proposer un projet scientifique pour avoir la chance de vivre une telle expérience ?

    Merci 😉

    1. Non, ça fait un jet qui n’est pas sujet à l’apesanteur, donc qui continue sa trajectoire tant qu’il ne rencontre pas d’obstacle. Lorsque la gravité revient, le jet qui était en l’air (en ligne donc) s’écrase comme une merde et éclabousse une aire proportionnelle à la hauteur par rapport au sol (plancher de l’avion) et sa consistance (certains vomis sont plus liquides que d’autres).
      Voilà.
      On peut passer aux vraies questions scientifiques maintenant?
      😉

      1. Petite précision, si tu vomis en apesanteur si le vomis touche une surface quelconque il va s’étaler à la manière d’un film sur la totalité de la surface.

        Par exemple si jamais tu pleures tes larmes resteront collées à tes yeux et/ou se répandront sur ton visage selon la quantité. Il faudrait alors secouer violemment la tête pour qu’une partie du liquide se décolle de toi et se mettre à flotter

  3. @Sam
    Quand tu te trouve en orbite autour de la terre tu es en apesanteur mais tu es toujours soumis à la gravité terrestre, du reste il suffit de ralentir en dessous de 28000 km/h pour retomber sur terre.

  4. Cela devient un débat de sémantique…
    Quelles est la nature des expériences scientifiques et hormis le coûts la différences avec celles de l’iss? Ainsi que la mise en œuvre de ces expériences.

    De quelles natures sont les contraintes subit par l’appareil, une maintenance plus poussé est-elle réalisée?
    Quelles sont les modifications apportées à l’appareil? ( hormis les sièges retirés)

    Y a t-il une différence entre l’apesanteur  » simulé » ou non hormis la durée ( je ne crois pas mais ça pourra peut être fermer le débat

    Y a t-il un nom spécifique pour l’apesanteur  » simulé »? ( pour les rabat-joie…)

    D’avance merci,

    Ps: il n’est pas toujours évident de vulgariser la science, mais de manière général vous vous en sortez bien.
    Comme dans d’autres domaines les critiques négatives remontent toujours plus que les compliments.

    Ps

  5. Vraiment sympa comme opportunité, qui ne doit pas se présenter tous les jours !
    Et vu que personne n’a posé la question : quels types d’expériences sont réalisés à bord de ces vols paraboliques ?
    Merci

  6. Bien sûr, tu peux faire caca en apesanteur sans l’aide de l’aspirateur.
    N’oublie pas de le récupérer avant que ton étron atteigne les murs, ça laisserait des traces olfactives et à bord d’une station, ouvrir les fenêtres pour aérer n’est pas l’idée du siècle.
    Sauf dans Alien.

  7. O yes !
    Super j’ai une question qui me turlupine à mort depuis que j’ai vu gravity :

    Est-ce normal que clooney meurt dans le film ? Posé autrement quelle est la force qui le sépare du vaisseau ? Une fois « arrêté » pqr la nana il devrait se stabiliser et avoir la même vitesse que le vaisseau, faux ? Parce que dans le film une force apparemment très conséquente l’entraine vers la Terre ? :/

  8. Sam ou le grand savant qui est allé à la fac…. Trop fort…. D’après toi l’état d’appesanteur ne peut être obtenu dans le système solaire car il y aura forcément une masse qui en attirera une autre?! Espèce de régis….

  9. On va mettre tout le monde d’accord avec une simple recherche :

    « Apesanteur : Absence de gravité, de pesanteur.  »
    « Pesanteur : Principe d’attraction d’un corps par l’astre sur lequel il est posé. »

    « Le terme « apesanteur » est le terme fort valorisant français pour désigner cet état d’absence (a-) de pesanteur ; cependant les confusions orales fréquentes entre l’apesanteur et « la pesanteur » ont conduit à des tentatives d’utiliser le terme « impesanteur » en lieu et place. Le dictionnaire de l’Académie française constate cependant que le terme ne s’est pas imposé et ne le référence donc pas. »

    « L’impesanteur est l’état d’un corps tel que l’ensemble des forces gravitationnelles et inertielles auxquelles il est soumis possède une résultante et un moment résultant nuls.
    Les termes correspondants en anglais sont weightlessness (absence de poids), zero gravity (gravité zéro), et zero-g1 (formule mathématique universelle signifiant « 0 x g » et donc utilisable en français: « zéro-g »).

    D’ordinaire ce qui est ressenti comme le poids n’est pas l’attraction exercée par la Terre (ou tout autre astre) sur nous-mêmes, mais la réaction du sol (ou de toute autre surface sur laquelle nous sommes posés) à cette force. Ainsi, l’impesanteur est ressentie par exemple lorsque nous sommes en chute libre, ou sur une orbite libre autour de la Terre (cas des astronautes). Cela est dû à ce que les astronautes et leur habitacle sont très près les uns des autres et tombent tous avec la même accélération (c’est un référentiel d’inertie). »

    Et pour aller plus loin, un petit dossier du CNES sur l’impesanteur : http://www.cnes-jeunes.fr/web/CNES-Jeunes-fr/7998-qu-est-ce-que-l-impesanteur-.php

    Voila voila, ça ne coute pas plus chère de ce cultiver avant de la ramené …

    Source : Wikipedia, Wiktionary, CNES

  10. La pression sanguine est elle modifiée pendant le vol? Un vol Zero G peut il être bénéfique pour le corps? Êtes vous équipé de combinaison spéciale? Quels sont les risques musculaires d’un séjour prolongé en apesenteur? Merci

  11. Merci à ceux qui ont précisé la chose en parlant « d’impesanteur »
    A tous ceux qui ont pris le parti pour Norédine sans faire de recherche, quitte à dénigrer mes « relatives » (clin d’oeil aux physiciens) connaissances en physique: une simple recherche aurait pu vous donner la réponse. Mais non, c’est plus simple de suivre comme un petit mouton celui qui écrit les articles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité